peiné, ée

PEINÉ, ÉE

(pè-né, née) part. passé de peiner
Qui éprouve de la peine, du chagrin.
Une âme peinée par les terreurs de l'enfer [BOSSUET, Ét. d'orais. IX, 8]
Il s'apercevait que j'étais peiné contre lui [FÉN., Tél. XII]
Fig. Où le travail se fait beaucoup sentir. Un style peiné. Ce tableau paraît trop peiné.