peintureur

PEINTUREUR

(pin-tu-reur) s. m.
Celui qui peinture. Ouvrier qui met en couleur les bois, les fers, les murs, etc.
Mauvais peintre, barbouilleur.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Nus seliers ne nul painturiers ne doit rien de chose qu'il vende ne achate apartenant à son mestier [, Liv. des mét. 214]

peintureur

PEINTUREUR. s. m. Celui qui peinture, et qu'on appelle plus ordinairement Barbouilleur.