pelisse

pelisse

n.f. [ bas lat. pellicia, de pellis, peau ]
Manteau doublé de fourrure.

pelisse

(pəlis)
nom féminin
manteau doublé de fourrure porter une pelisse

PELISSE

(pe-li-s') s. f.
Robe fourrée de peau, dont on se sert beaucoup dans les pays du nord et au levant.
Veste d'ornement, garnie de fourrure, à manches pendantes, et attachée à l'épaule gauche sur le dolman par un cordon. La pelisse des hussards.
Un jour, des vieux hetmans [Mazeppa] il ceindra la pelisse [V. HUGO, Orient. 34]
On a donné le nom de pelisse à des espèces de manteaux ouatés dont on enveloppait les enfants, les malades.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Il fu bien afublez d'une pelice vaire [, Sax. XXX]
  • XIIIe s.
    Par mon chief je vous os bien dire, En vos aroit bele persone, Quant auriez vestu la gone Par desus la pelice grise [, Ren. 1075]
  • XVe s.
    Elles eurent trop grand merveille que ce povoit estre ; si se leverent par accord toutes trois, et vestirent leurs pelices [, Perceforest, t. II, f° 57]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. pelissa ; ital. pellicia ; du lat. pellicius, fait de peau, de pellis, peau (voy. PEAU).

pelisse

PELISSE. n. f. Manteau doublé ou garni de fourrure. Une pelisse de loutre, de zibeline. Une pelisse de femme.

Il désigne aussi une Veste de fourrure qui a fait partie de certains uniformes militaires.

pelisse


PELISSE, s. f. [Pelice: 1re et dern. e muet. = On a écrit aussi Pélisse et Pellisse, mais ces deux manières d'écrire ce mot sont contre le bon usage et la prononciation.] Robe, manteau, ou mantelet, doublé de fourrûre.

Traductions

pelisse

פרווה (נ), פַּרְוָה

pelisse

кожух

pelisse

pelliccia

pelisse

[pəlis] nffur-lined cloak