pellée

PELLÉE

(pè-lée) , PELLERÉE (pè-le-rée), PELLETÉE (pè-le-tée) s. f.
Autant qu'il en peut tenir sur une pelle. Fig.
Sans nous arrêter ces grandeurs humaines qui tour à tour ont trébuché dans la tombe, sans considérer ces siècles fameux qu'une pelletée de terre sépare et qu'un peu de poussière recouvre [CHATEAUBR., Mart. X]

REMARQUE

  • De ces trois formes, pelletée d'abord, et pellée ensuite sont les plus usitées.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Lorsqu'ils levoient leur visiere pour prendre haleine, ceulx d'embas leur jectoient grandes pellées de terre mouillée contre le visage [J. D'AUTON, Ann. de Louis XII, p. 265, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, pellerée ; picard et norm. palée. Pellée vient de peller ; pellerée, de l'inusité pellerier, ouvrier qui manie la pelle ; et pelletée, de pelleter.