peloton

peloton

n.m.
1. Petite pelote : Un peloton de fil de cuisine.
2. Groupe compact de concurrents dans une course : Le cycliste a semé le peloton.
3. Petite unité militaire.
Peloton d'exécution,
groupe de soldats chargés de fusiller un condamné.

peloton

(pəlɔtɔ̃)
nom masculin
1. sport groupe de concurrents dans une course le peloton de tête
2. militaire petit groupe militaire un peloton de cavaliers
groupe de soldats chargés de tirer sur un condamné envoyer qqn au peloton d'exécution

PELOTON

(pe-lo-ton) s. m.
Boule formée avec du fil, de la soie, de la laine, dont on a roulé un ou plusieurs fils sur eux-mêmes. Fig. Ce qui sert à sortir de quelque embarras, par allusion au fil d'Ariane et au labyrinthe.
La Bletterie [auteur d'une histoire de l'empereur Julien] devait prendre avec soi le peloton de M. de Saint-Agnan, et s'en servir pour se tirer du labyrinthe où il s'est engagé [VOLT., Lett. Formont, 13 fév. 1735]
Fig. En peloton, en forme de peloton, en ramassant ses membres. Se mettre en peloton.
La vieille reine était rapetissée de la moitié et toute en peloton [FÉN., t. XIX, p. 3]
Fig. Un peloton de graisse, se dit d'un petit oiseau extrêmement gras, et aussi d'un petit enfant fort gras.
Se disait autrefois d'une espèce de pelote à épingles, que les femmes attachaient à leur ceinture.
Quand il me donnerait toute la boutique d'une mercière, cela ne me ferait pas tant de plaisir qu'un petit peloton qu'Arlequin m'a donné [MARIVAUX, Double inconst. II, 1]
Balle de paume non encore recouverte de drap.
Fig. Petit nombre de personnes réunies en groupe.
Un peloton de gens à physionomie savante admiraient, qu'étant aussi jeune, elle [la Dauphine] pût savoir diverses langues parfaitement bien [Mlle DE SCUDÉRY, les Conversations, Dialogue.]
Là deux petites amies, et ici trois autres en peloton, occupées à causer et à s'entretenir ensemble à la dérobée [BOSSUET, Instr. aux Ursul. sur le silence 1]
Le peuple s'assemble dans les places par pelotons [VAUVENARGUES, Lentulus.]
Pourquoi faut-il que je sois si heureux à Potsdam, quand vous êtes à Paris ? pourquoi tous les êtres pensants et bien pensants, les gens de goût, les bons cœurs ne font-ils pas un petit peloton dans quelque coin de ce monde ? [VOLT., Lett. d'Argental, 27 oct. 1750]
Son petit peloton se rassemblait à l'opéra sous la loge de la reine [J. J. ROUSS., Confess. VIII]
Il se dit des animaux.
Elles [les cigognes] traversent l'Hellespont, puis, se divisant à la hauteur de Ténédos, elles partent en pelotons et vont toutes vers le midi [BUFF., Ois. t. XIII, p. 385]
Un peloton de mouches à miel, de chenilles, une grande quantité de mouches à miel, de chenilles, qui sont ensemble en un tas. Les haies sont pleines de pelotons de chenilles.
Terme de guerre. Petite bande de soldats.
Leur manière de combattre par pelotons, et de se rallier un moment après leur déroute [FLÉCH., Hist. de Théodose, I, 48]
Plusieurs petits corps moscovites qui, depuis la grande bataille de Nerva, ne se montraient plus que par pelotons [VOLT., Charles XII, 3]
Particulièrement. Subdivision d'un bataillon sur le champ de bataille ou en marche. Les pelotons sont tous égaux en force, autant que possible ; ce qui n'a presque jamais lieu dans la subdivision par compagnies. Feu de peloton. École de peloton.
On mit un peloton entre chaque intervalle des escadrons [, Relation de la campagne de Rocroi, dans RICHELET]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ou quand il [un petit chien] couroit si fort, Qu'il tournoit comme une boule, Ou un peloton qui roule [DU BELLAY, VI, 38, verso.]
    Il tire de son gros quatre pelotons de trois cens hommes chascun [D'AUB., Hist. I, 149]

ÉTYMOLOGIE

  • Pelote, avec la finale on.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PELOTON.
    Ajoutez :
  • Fig.
    Si nous n'étions pas des pelotons de contradictions [DIDER, Œuvr. compl. 1821, t. IX, p. 93]
  • Terme de turf. L'ensemble des cavaliers et des chevaux en train de courir.

peloton

PELOTON. n. m. Petite pelote. On emploie tant de pelotons de fil à faire cette dentelle.

Fig., Ce n'est qu'un peloton de graisse, se dit d'un Petit oiseau extrêmement gras, comme sont ordinairement les ortolans et les becfigues. Il se dit aussi d'un Enfant fort gras.

Se mettre en peloton, Ramasser, rassembler ses membres, de manière que le corps forme une sorte de boule. Il se met en peloton dans son lit, au lieu de s'étendre.

PELOTON se dit encore d'une Balle à jouer à la paume, lorsqu'elle n'est point encore couverte de drap.

PELOTON se dit figurément d'un Petit nombre de personnes réunies en groupe. Ils étaient sur cette place par pelotons.

Il se dit particulièrement, en termes de Guerre, d'un Petit groupe de soldats, subdivision d'une compagnie, d'un escadron. Quelques pelotons d'infanterie. Chef de peloton. Aligner son peloton. Feu de peloton. Le peloton de punition. Un peloton d'instruction.

Le peloton d'exécution se dit de la Petite troupe de soldats commandés pour passer par les armes un condamné.

peloton

Peloton, Glomus glomeris, voyez Ploton.

Faire ou mettre en ploton, Conglomerare.

Devider du fil par peloton, Glomerare.

Traductions

peloton

platoon, pack

peloton

plotono

peloton

pelotón

peloton

plotone

peloton

Feld

peloton

взвод

peloton

Četa

peloton

joukkue

peloton

[p(ə)lɔtɔ̃] nm
[pompiers, gendarmes] → squad
peloton d'exécution → firing squad
(SPORT) [cyclistes, coureurs] → pack
être dans le peloton de tête, se situer dans le peloton de tête (fig) → to be among the front runners
[laine] → ball [p(ə)lɔtɔne] vpr/vi → to curl up, to curl o.s. up