penné

(Mot repris de pennée)

penné, e

adj.
Dont les nervures sont disposées comme les barbes d'une plume : Les feuilles pennées de l'acacia.

penne

PENNE. n. f. Nom donné aux grandes plumes des ailes et de la queue des oiseaux. Il se dit, en termes de Fauconnerie, des Grosses plumes des oiseaux de proie qui muent chaque année. Les pennes d'un faucon.

penné

PENNÉ, ÉE. adj. T. de Botanique. Il se dit des Feuilles composées dont les folioles sont disposées comme les barbes d'une plume.

penne

Penne, C'est plume, Penna. Les François de jadis par ce mot Plume n'entendoyent sinon celle qu'on porte aux chappeaux, bonnets, chanfrains des chevaux, et sur les pommes des licts de parement: mais ceux de present qui ont naturalizé tous les mots et prononciations d'estranges pays les preferans aux leurs propres, usent de pennache pour ce mesmes, l'empruntans de l'Italien Pennachio. Les Faulconniers usent dudit mot penne pour toutes plumes grosses ou menuës d'oyseaux de Faulconnerie. Les charpentiers par metaphore en usent pour les chevrons d'un feste, d'autant que lesdits chevrons procedans par flanc dudit feste, resemblent aux ailes espanies d'un oiseau volant. Penne aussi se prend pour l'aileron d'un traict ou fleche, autrement appelé pennon. Selon ce on dit un traict empenné, et pour l'aile de la voile enfilée en bouline, selon ce on dit, Bouter vent en penne, voyez Bouter vent en penne.

Traductions

penné

pennate