pentalpha

PENTALPHA

(pin-tal-fa) s. m.
Terme d'antiquité. Figure composée de cinq alphas, pentagone sur les côtés duquel sont des triangles isoscèles.
Au centre du sceau, on voit une grande étoile à cinq pointes, le pentalpha, connu chez les Juifs et les musulmans sous le nom de signe de Salomon.... le pentalpha signifie que le propriétaire du sceau est fils de Salomon [F. DELAUNAY, Journ. offic. 23 juill. 1873, p. 4952, 3e col.]
C'est sans doute pentalpha ou pentalphe qu'on a voulu imprimer dans ce passage de Cazotte : Mon camarade, à l'aide d'un roseau.... trace un cercle autour de lui.... et en sort après y avoir dessiné quelques caractères : Entrez dans ce penthacle, mon brave, me dit-il, et n'en sortez qu'à bonne enseigne, le Diable amoureux, ch. 2 ou 13, Paris, 1845.

ÉTYMOLOGIE

  • Le grec se traduit par, cinq, et, alpha.