perçant

perçant, e

adj.
1. Qui pénètre l'organisme : Un froid perçant pénétrant
2. Se dit d'un son aigu : Les cris perçants de la victime alarmèrent ses voisins strident
3. Se dit d'une vision d'une grande acuité : L'aigle a une vue perçante.

perçant

PERÇANT, ANTE. adj. Qui perce, qui pénètre. Un poinçon perçant, bien perçant. Cette alêne n'est pas assez perçante. Les tarières, les vilebrequins, les forets sont des instruments perçants.

Fig., Des cris perçants, Des cris aigus. Une voix perçante, Une voix claire et aiguë qui frappe vivement l'oreille. Des yeux perçants, Des yeux vifs et pénétrants. Une vue perçante, Celle qui aperçoit des objets très petits ou très éloignés.

PERÇANT se dit aussi figurément des Traits de satire, de la raillerie.

Fig., Avoir l'esprit perçant, Avoir beaucoup de pénétration d'esprit.

perçant


PERÇANT, ANTE, adj. EN PERCE, adv. PERCEMENT, s. m. PERCER, v. act. et neut. [Pêr-san, sante, ce, ceman, cé: 1re ê ouv. 2e lon. aux deux premiers, e muet au 3e et au 4e, é fermé au dern.] Percer, act. 1°. Faire une ouvertûre de part en part. "Percer un ais, un mur. "On perce la langue aux blasphémateurs. "On l'a percé de coups. "Les ôs lui percent la peau, et non pas, percent sa peau. = Fig. "De quels traits lui avez-vous percé le coeur? = 2°. Pénétrer. "La pluie a percé la terre d'un pied: elle a percé tous ses habits. On dit, par exagération: il a été tout percé, percé jusqu'aux ôs. = 3°. Percer une croisée dans un mur, en faire l'ouvertûre. — Percer les buissons, les forêts. Pâsser à travers. — Percer un bataillon, un escadron, se faire un passage à travers, les armes à la main. — Le Soleil perce un nuage, les rayons du Soleil pâssent à travers un nuage. = 4°. Fig. "La vérité a percé les ténèbres de l'idolatrie. = Percer l'avenir, le prévoir. Percer une afaire, en pénétrer le fond. "Cela me perce le coeur, m'afflige extrêmement. — Percer la nuit à jouer, à étudier, les pâsser entièrement au jeu, à l'étude Acad. Je ne crois pas que l' usage admette cette façon de parler. Marin.
   PERCER, neut. Se faire ouvertûre. "Cet abcês a percé de lui-même. "Les dents comencent à percer à cet enfant; les cornes à ce chevreau. * C'est un provençalisme de dire qu'un enfant perce les dents: il faut dire, qu'elles lui percent. = Avoir une issûe: "Cette maison perce dans deux rûes. = Pénétrer, percer dans l'avenir, dans le fond d'une afaire. = Se découvrir, se montrer. M. Sabatier dit des ouvrages de Belleforêt: "Le talent y perce néanmoins, malgré la précipitation avec laquelle il travailloit. Trois Siècles.
   La noirceur masque en vain les poisons qu' elle verse;
   Tôt ou tard tout se sait, et la vérité perce.
       Gresset.
Rem. Quoique percer signifie quelquefois pénétrer; voy. n°. 4°. il ne régit pourtant pas toute sorte de noms. On dit, par exemple: pénétrer les motifs; mais je doute qu'on puisse dire avec un des Auteurs des Lettres Edif. "Il perça le motif de cette demande. — On dit, fig. Se percer de ses propres traits; faire des démarches ou des raisonemens, dont l'éfet ou la conclusion retombe sur nous, et nuit à nos desseins. "La comparaison de Bayle tourne toute entière contre ce qu'il veut établir; et il se perce de ses propres traits. ANON.
   PERCÉ, ÉE, adj. "Maison bien percée, qui a de grandes fenêtres, arrangées avec symétrie. — En st. proverb. panier percé, qui dépense tout ce qu'il a, et ne saurait garder d'argent. Bâs-percé; voy. BâS, adj. à la fin.
   PERÇANT, qui perce, qui pénètre. Il est peu usité au propre. "Poinçon perçant, alène qui n'est pas assez perçante. = On dit, au figuré, froid, vent perçant; voix perçante, claire et aigûe; des yeux perçans, vifs et brillans: avoir l'esprit perçant, beaucoup de pénétration d'esprit.
   EN PERCE, ne se dit qu'avec, mettre, être, laisser, en parlant des pièces de vin, ou aûtre boisson, où l'on fait une ouvertûre pour en tirer la liqueur.
   PERCEMENT n'a pas un sens actif, et n'exprime pas l'action de percer: il a le sens passif, et se dit d'une ouverture faite, d'un chemin percé, pratiqué au pied d'une montagne.

Synonymes et Contraires

perçant

adjectif perçant
1.  Qui pénètre l'organisme.
2.  Se dit d'un son très aigu.
3.  Se dit d'un regard très aigu.
4.  Vieux. Doué de perspicacité.
Traductions

perçant

(pɛʀsɑ̃)

perçante

shrill, sharp, abrasive, acrid, acrimonious, sharp‐toned, snappy, tard, acute, peircing, sharp-toned, waspish, keenschel, bits, schril, snibbig, scherp, snerpend, krijsend, schelklinkend, hel, bijtend, doordringend, fel, guurחד (ת), חודרני (ת)skerpagut, esmolat, perspicaç, picant, puntegut, puntut, punxegutskarpbeißend, grell, hart, heftig, herb, rau, scharf, strengakra, akratonaacerbo, acre, afilado, agudo, ásperoteräväéles, hegyesbeittur, hrjúfur, hvellur, leiftandi, skarpur, skerandi, skrækuracuto, acre, acuta, affilato, aguzzo, appuntito, aspro, piccante, tagliente, fine, finoacer, acutusostryacre, afiado, agudo, cortante, penetrante, picante, ríspidoamper, egg, gäll, gräll, skarp-kali (pɛʀsɑ̃t)
adjectif
1. qui pénètre un froidregard perçant
2. aigu un cri perçant

perçant

[pɛʀsɑ̃, ɑ̃t] adj
[vue, yeux] → sharp; [regard] → piercing
Il a une vue perçante → He has very sharp eyes.
[cri, voix] → piercing, shrill
un cri perçant → a piercing cry