perçant, ante

PERÇANT, ANTE

(pèr-san, san-t') adj.
Qui perce, qui fait un trou. Cette alène n'est pas assez perçante. Fig.
Sacrés ressentiments, réflexions perçantes Qui dans un cœur navré versez d'heureux regrets [CORN., Imit. I, 21]
Fig. Qui pénètre au loin. Vue perçante, vue qui distingue des objets petits ou éloignés.
Elle [l'aigle] contemple de là sa proie, et ses yeux perçants la découvrent de loin [SACI, Bible, Job, ch. XXXIX, 29]
Jupiter dont les regards sont plus perçants que son tonnerre [FÉN., Tél. VIII]
Yeux perçants, yeux vifs et pénétrants.
Premièrement, elle a les yeux petits. - Cléonte : Mais elle les a pleins de feu, les plus brillants, les plus perçants du monde, les plus touchants qu'on puisse voir [MOL., Bourg. gent. III, 9]
Fig. Des yeux perçants, des yeux qui découvrent ce qu'on veut cacher.
Vous avez de l'esprit, mais j'ai des yeux perçants [CORN., Othon, II, 5]
Substantivement.
Lafeuillade ne put éviter le perçant des yeux du duc d'Orléans, qui s'appliquait à pénétrer l'état d'une besogne qui devenait sienne [SAINT-SIMON, 162, 132]
Qui se fait entendre au loin. Bruit perçant. Cris perçants.
On n'entend point à cent lieues le petit bruit des louanges ; celui des sifflets est perçant, et porte au bout du monde [VOLT., Lett. Mme du Bocage, 3 sept. 1758]
Voix perçante, voix claire et aigre.
Qui fait éprouver une sensation qui perce. Froid perçant. Vent perçant.
J'ai souffert un hiver plus perçant que celui de France, en un lieu où l'on ne voit point de robe de chambre [VOIT., Lett. 23]
Fig. Dont l'esprit perce avant dans les choses.
Il ne fallait qu'en ouvrir l'entrée [des affaires d'État] à un génie si perçant pour.... [BOSSUET, le Tellier.]
Cet esprit vif et perçant, qui embrassait sans peine les plus grandes affaires, et pénétrait avec tant de facilité dans les plus secrets intérêts [ID., Duch. d'Orl.]
Aristote disait de Théophraste qu'il avait l'esprit si vif, si perçant, si pénétrant, qu'il comprenait d'abord d'une chose tout ce qui en pouvait être connu [LA BRUY., Disc. sur Théophr.]
La sagacité la plus vive et la plus perçante [ROLLIN, Hist. anc. Préface]
Il y a des âmes perçantes, à qui il n'en faut pas beaucoup montrer pour les instruire [MARIVAUX, Marianne, part. 1]
Je sens que vous avez, physiquement parlant, les yeux du corps aussi faibles que ceux de votre esprit sont perçants [VOLT., Lett. Condillac, janvier 1756]

SYNONYME

  • PERÇANT, PÉNÉTRANT.
    Ce qui est perçant entre vivement, droit, tout d'un coup ; ce qui est pénétrant s'étend de tous côtés et va jusqu'au fond. Le génie est plutôt perçant ; l'esprit, surtout celui d'un homme qui réfléchit et approfondit, est plutôt pénétrant. Un froid perçant est très piquant ; un froid pénétrant engourdit tout le corps. La vue perçante découvre de loin, à l'instant et sans peine ; la vue pénétrante parvient à tout apercevoir, jusqu'aux choses les plus petites et les plus cachées [LAFAYE, ]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Regart si est trop perçant chose, Toute plaisance y est enclose [J. BRUYANT, dans Ménagier, t. II, p. 14]
  • XVIe s.
    Un air sec et perçant [AMYOT, Cam. 48]