perce

perce

n.f.
Outil servant à percer.
Mettre un tonneau en perce,
y faire un trou pour en soutirer le contenu.

PERCE

(pèr-s') s. f.
Sorte d'outil avec lequel on perce, on fait une ouverture. Instrument dont le luthier se sert pour perforer les chalumeaux. Perce à main, instrument plus petit qui sert à un usage semblable. S. f. pl. Perces, l'ensemble des trous qu'on fait à un instrument à vent.
En perce, loc. adv. Mettre du vin en perce, faire une ouverture à un tonneau pour en tirer du vin.
Votre vin qui se disperse Vu le long temps qu'il est en perce [RÉGNIER, Mac.]
Il n'est pas permis de loger ni de tenir des chevaux à l'attache sans avoir du vin en perce et vente [, Arrêt du cons. d'État, 9 fév. 1715]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. PERCER.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PERCE. Ajoutez :
    Manière dont un objet est percé. La perce de la clarinette est cylindrique.

perce

PERCE. n. f. Action de percer. Il ne s'emploie que dans la locution adverbiale En perce, en parlant des Pièces de vin, des tonneaux auxquels on fait une ouverture pour en tirer le liquide. Mettre un tonneau en perce. Cette pièce de vin est en perce.