perfection

perfection

n.f. [ lat. perfectio, perfectionis, de perficere, achever ]
1. Qualité de ce qui est parfait : La patineuse a atteint la perfection dans les figures libres. La perfection d'un enregistrement défectuosité, médiocrité
2. Personne, chose parfaite : Son assistante est une perfection perle, trésor
À la perfection,
d'une manière parfaite ; parfaitement : Un appeau qui imite le chant du merle à la perfection.

PERFECTION

(pèr-fè-ksion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
Achèvement. Cet édifice approche de sa perfection.
Comme leur perfection [des sciences] dépend du temps et de la peine [PASC., Fragm. d'un traité sur le vide]
Je crois que vous serez obligés de venir achever ici la cérémonie de chevalier dans le cours de l'année prochaine, prendre le collier, prêter le serment, et achever ainsi la perfection d'un chevalier sans reproche [SÉV., 13 déc. 1688]
Ce sage législateur [Moïse], qui ne fait pas tant de merveilles que conduire les enfants de Dieu dans le voisinage de leur terre, nous sert lui-même de preuve que sa loi ne mène rien à la perfection [BOSSUET, Hist. II, 3]
Par extension, état de ce qui est parfait dans son genre.
Je sais que la perfection ne se trouve pas du premier coup [BALZ., liv. IV, lett. 17]
Je m'avisai de considérer que souvent il n'y a pas tant de perfection dans les ouvrages composés de plusieurs pièces et faits de la main de divers maîtres qu'en ceux auxquels un seul a travaillé [DESC., Méth. II, 1]
Vous me parlez de M. de Beauvilliers et de l'abbé de Fénelon, et de la perfection de tous ces choix, comme je vous en ai déjà parlé : ils sont divins [SÉV., 11 sept. 1689]
Elle connaissait si bien la beauté des ouvrages de l'esprit, que l'on croyait avoir atteint la perfection quand on avait su plaire à Madame [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Elle [la mort] a effacé, pour ainsi dire sous le pinceau même, un tableau qui s'avançait à la perfection avec une incroyable diligence [ID., ib.]
Je suis, dit-il, celui qui suis ; l'être et la perfection m'appartiennent à moi seul [ID., Hist. II, 3]
La poésie latine fut portée à sa dernière perfection par Virgile et par Horace [ID., ib. I, 10]
Ronsard et les auteurs ses contemporains ont plus nui au style qu'ils ne lui ont servi ; ils l'ont retardé dans le chemin de la perfection [LA BRUY., I]
Ils [les stoïciens] lui ont tracé [à l'homme] l'idée d'une perfection et d'un héroïsme dont il n'est point capable [ID., XI]
Le législateur se fatigua ; il fatigua la société, pour faire exécuter aux hommes par préceptes ce que ceux qui aiment la perfection auraient exécuté comme conseil [MONTESQ., Espr. XXIV, 7]
Je suis difficile pour moi-même et pour les autres ; il est dur de sentir la perfection, et de n'y pouvoir atteindre [VOLT., Lett. d'Argental, 25 févr. 1763]
Encore un coup, ne cherchons point la chimère de la perfection, mais le mieux possible selon la nature de l'homme et la constitution de la société [J. J. ROUSS., Lett. à d'Alemb.]
Tout s'accorda [dans le siècle de Louis XIV] pour porter notre idiome à cette perfection qui se sent elle-même et n'est autre chose que le plus grand degré de justesse et de force heureusement réunies [VILLEMAIN, Dictionnaire de l'Académie, Préface]
En perfection, loc. adv. Parfaitement.
Il a en perfection le don de décrire et de contrefaire [BALZ., liv. VI, lett. 5]
Elle [Mlle de Scudéry] fut remercier Sa Majesté un jour d'appartement ; elle fut reçue en toute perfection [SÉV., 5 mars 1683]
Parménion, dans la lettre qu'il écrivit à Alexandre, marque qu'il avait trouvé à Damas trois cent vingt-neuf concubines de Darius, qui savaient toutes la musique en perfection [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. VI, p. 258, dans POUGENS]
En perfection, se dit aussi, par ironie, en un sens défavorable.
Façonnière et coquette en perfection [SÉV., 94]
On dit de même : dans la perfection.
J'ai quasi envie de ne vous rien dire sur ma santé ; elle est dans la perfection [SÉV., 15 nov. 1684]
Comédienne qui jouait dans la perfection [HAMILT., Gramm. 9]
On dit encore dans le même sens : d'une perfection, mais toujours avec quelque déterminatif.
Il dansa... les folies d'Espagne... d'une perfection, d'un agrément qui ne se peut représenter [SÉV., 24 juill. 1689]
Parlons de ma santé... Dieu me la donne jusqu'à présent d'une perfection qui me surprend moi-même [ID., 8 janv. 1690]
Terme de spiritualité. La perfection chrétienne, la perfection de la vie religieuse, et, absolument, la perfection.
J'appelle perfection chimérique celle qui nous porte à faire le bien que nous ne sommes pas obligés de faire, et à omettre celui que nous devons faire [BOURDAL., 10e dim. après la Pentec. Dominic. t. III, p. 225]
Une bigote altière Qui, dans son fol orgueil aveugle et sans lumière, à peine sur le seuil de la dévotion, Pense atteindre au sommet de la perfection [BOILEAU, Sat. X]
Au plur. Qualités excellentes de l'âme et du corps.
Et dans l'objet aimé tout leur devient aimable ; Ils comptent les défauts pour des perfections [MOL., Mis. II, 5]
Cette éloquence n'était pas seulement de la clarté, de la justesse, de l'ordre, toutes les perfections froides que demandent les sujets dogmatiques [FONTEN., Du Verney]
Il se dit aussi des choses.
J'étais présent quand on lui conseilla d'y aller [aux eaux de Balaruc], après lui en avoir dit les perfections [SÉV., 1er juin 1689]
En termes de spiritualité. Les perfections divines, les qualités qui sont en Dieu.
Pour connaître la nature de Dieu autant que la mienne en était capable, je n'avais qu'à considérer, de toutes les choses dont je trouvais en moi quelque idée, si c'était perfection ou non de la posséder ; et j'étais assuré qu'aucune de celles qui marquaient quelque imperfection n'était en lui, mais que toutes les autres y étaient [DESC., Méth. IV, 4]

REMARQUE

  • Elle chante à la perfection ; il faut en perfection, et non à la perfection comme on dit à la cour, [DE CAILLIÈRES, 1690]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    [Un moine] De grant perfection estoit, Et el desert parfont manoit [GUI DE CAMBRAI, Barl. el Jos. p. 30]
  • XIVe s.
    Adont regarda Hues d'amoureuse fachon, De tous les biens du monde avoit perfection [, Hugues Capet, v. 1792]
    Quatre vertus de moult grant pris, Par coi amans puet estre apris, Et à perfection venir [J. DE CONDÉ, t. III, p. 7]
  • XVe s.
    Ils ne pouvoient, ce leur sembloit, venir à perfection de leur besogne fors que par bataille [FROISS., II, III, 70]
  • XVIe s.
    J'excuserois volontiers en nostre peuple de n'avoir aultre patron et regle de perfection que ses propres mœurs et usances ; car c'est un commun vice [MONT., I, 369]
    Car les perfections du duel sont de faire Un appel sans raison, un meurtre sans colere [D'AUB., Tragiques, Misères.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. perfectio ; espagn. perfeccion ; ital. perfezione ; du lat. perfectionem, de perfectum, supin de perficere (voy. PARFAIT).

perfection

PERFECTION. n. f. Qualité de ce qui est parfait dans son genre. En ce sens, il n'a point de pluriel. Il faut aspirer à la perfection. Il est difficile d'atteindre, d'arriver à la perfection. Il est encore bien éloigné de la perfection. Approcher de la perfection. Porter un ouvrage à sa perfection. Donner à un ouvrage toute la perfection dont il est susceptible.

Dans le langage religieux, La perfection chrétienne, la perfection de la vie religieuse et, absolument, La perfection, L'état le plus accompli de la vie chrétienne, de la vie religieuse. Travailler à sa perfection.

PERFECTION se dit aussi des Qualités excellentes, soit de l'âme, soit du corps. En ce sens, il est usité surtout au pluriel. Être doué de toute sorte de perfections.

Dans le langage religieux, Les perfections divines, Les qualités qui sont en Dieu à l'état parfait.

Fam., Cette personne est une perfection, Elle a toutes les qualités.

PERFECTION signifie quelquefois Achèvement. Il faut porter cet ouvrage à sa perfection.

EN PERFECTION, À LA PERFECTION, loc. adv. Parfaitement. Cet ouvrier travaille en perfection. Il joue de la flûte en perfection. Elle danse à la perfection.

perfection

Perfection, Consummatio, Perfectio, Absolutio, Expletio.

Adjouster la perfection à l'oeuvre, Palaestram et liniamenta vltimae expolitionis addere operi vel arti, B. ex Cic.

perfection


PERFECTION, s. f. PERFECTIONEMENT, s. m. PERFECTIONER, v. act. [Pêr-fèk-cion, cio-neman, cio-né: 1re ê ouv. 2e è moy. 4e e muet au 2d, é fer. au dern.] Perfection, est 1°. Qualité de ce qui est parfait en son genre. "Travailler à la perfection de la Langue, d'un systême, d'une méthode; ou absolument et sans régime; tendre, aspirer à la perfection. "Il est dificile d'ateindre, d'arriver à la perfection. = En ce sens, il ne se dit qu'au singulier. = 2°. Au pluriel, qualités excellentes, soit de l'âme, soit du corps. "Être doné de toute sorte de perfections, de grandes perfections. — En théologie, les perfections divines, les qualités qui sont en Dieu.
   Rem. On dit, adverbialement, en perfection, ou dans la perfection, parfaitement. L'Acad. ne met que le 1er: "On ne peut rien savoir en perfection dans les Belles-Lettres que par le commerce des Anciens. P. Rapin. "Je ne vous écris aujourd'hui qu'afin que vous n'ajoutiez point à vos autres inquiétudes celle de ma santé, qui est dans la perfection. SÉV.
   3°. PERFECTION, achèvement. "Porter un bâtiment à sa perfection, l'achever.
   PERFECTIONER, rendre plus parfait. Perfectionement, action de perfectioner, ou état de ce qui est perfectioné. "Perfectioner un ouvrage. "Les bons livres perfectionent l'esprit, les mauvais le gâtent. "La Langue se perfectione tous les jours. "Les arts se sont bien perfectionés. — "Les recherches grammaticales contribuent beaucoup au perfectionement de la Langue. Acad.

Synonymes et Contraires

perfection

nom féminin perfection
Traductions

perfection

Vollendung, Vollkommenheit, Perfektionperfection, refinementvolmaaktheid, perfectie, volkomenheid, juweel, parelמושלמות (נ), מצוינות (נ), שלמות (נ), שְׁלֵמוּת, מֻשְׁלָמוּתprimor, perfecciónperfezione, finitezzaكَمَالٌdokonalostperfektionκρουστάtäydellisyyssavršenstvo完璧완벽perfeksjondoskonałośćperfeiçãoсовершенствоperfektionความสมบูรณ์แบบmükemmelliksự hoàn thiện尽善尽美съвършенство (pɛʀfɛksjɔ̃)
nom féminin
état de ce qui est parfait, trèsbien parler une langue à la perfection

perfection

[pɛʀfɛksjɔ̃] nfperfection
à la perfection → to perfection