perlé

perlé, e

adj.
1. Orné de perles : Un bustier perlé.
2. Qui rappelle la forme, l'éclat, la disposition des perles : Du riz perlé dont les grains sont arrondis
Grève perlée,
succession de ralentissements du travail à différents postes.

perlé


perlée

(pɛʀle)
adjectif
qui porte de petites boules ou en forme de petites boules un sac à main en tissu perlé

perle

PERLE. n. f. Globule ordinairement d'un blanc argentin, à reflets irisés, qui se forme dans certaines coquilles par une extravasation de la substance appelée Nacre. Perle ronde. Perle en poire. Perle plate. Perle baroque. Des perles d'un bel orient. Un collier, un fil, un bracelet, une parure de perles. Enfiler des perles. La pêche des perles.

Gris perle, Couleur approchant de celle des perles. Des bas de soie gris perle.

Perles fines, Les véritables perles. Perles fausses, Les perles d'imitation.

Perles de culture, Perles dont la formation a été provoquée par l'introduction d'un corps étranger dans la coquille de l'huître.

Perles noires, Perles de couleur foncée.

Semence de perles, Les plus petites perles qui se trouvent dans les huîtres perlières.

Fig., Ses dents sont de véritables perles.

Prov. et fig., Jeter des perles devant les pourceaux, Montrer, présenter à quelqu'un des choses dont il est incapable de comprendre le prix; Lui dire quelque chose dont il ne sent pas la délicatesse, la finesse.

PERLE désigne, par extension, de Petites boules de verre, d'émail, de métal, qui sont percées d'un trou et dont on se sert pour faire divers ornements. Une couronne mortuaire en perles.

Prov. et fig., Nous ne sommes pas ici pour enfiler des perles, Nous ne sommes pas ici pour nous amuser à des bagatelles, pour perdre le temps; il faut nous occuper sérieusement.

PERLES, au pluriel, se dit encore des Gouttes d'un liquide, et particulièrement des Gouttes de rosée suspendues à la pointe des herbes.

Il se dit aussi des Globules qui contiennent des préparations pharmaceutiques. Perles d'éther.

Il désigne, en termes d'Architecture, de Petits grains ronds qu'on taille dans les moulures appelées Baguettes.

PERLE se dit figurément et familièrement de Ce qu'il y a de mieux dans son genre. C'est la perle des hommes, des femmes, C'est un homme, une femme des plus estimables, des plus aimables qu'on connaisse. Cette femme de chambre est une perle, Elle est parfaite.

C'est une perle se dit ironiquement d'un Mot, d'une réflexion particulièrement fâcheuse ou ridicule. Il a laissé échapper quelques perles dans son discours. Il est familier.

perlé

PERLÉ, ÉE. adj. Qui est orné de perles. Dans ce sens, il n'est guère usité qu'en termes de Blason. Croix perlée. La couronne de comte est perlée.

Il signifie aussi Qui est en forme de perle.

Orge perlé, Grains d'orge dépouillés de leur enveloppe et arrondis par la meule.

Sucre perlé, Sucre auquel les confiseurs ont donné le second degré de cuisson.

PERLÉ signifie, figurément, Qui a les qualités de perfection, de netteté de la perle. Un travail perlé.

Fig. et fam., C'est un ouvrage perlé, se dit d'un Ouvrage de couture ou de broderie, dont les points sont très réguliers, qui est parfaitement bien fait.

PERLÉ se dit figurément, en termes de Musique pour qualifier une Exécution légère et nette, dont les notes se détachent comme une suite de perles. Un jeu perlé.

perle

Perle, f. penac. Est ceste eauë coagulée et endurcie comme en pierre dans l'huistre apres qu'elle s'est abbreuvée de la rosée du poinct du jour: ores claire et luisant qu'on dit de belle eauë; et ores lousche, et de mauvais lustre, quand elle a humé le brouillard parmi. Ces huystres apres estre tirées du fonds de la mer en la maniere que Antoine Tenrreyro Portugais le descrit au cinquanteneufiesme de son routier par terre despuis l'Inde jusques en Portugal, estans mises au rayon du Soleil sur un linseul, vuydent leurs perles. Les plus belles viennent des isles du gouffre de Perse, mesmes de la plus grande d'icelles, appelée Barem, où la pesche de telles huystres est ordinaire és mois de Juin, Juillet, Aoust, Vnio, margarita, et margaritum.

Perle de compte, est appelée celle qui est exquise en grandeur et beauté, pour la cause de celles qu'on dit semence de perle, qui se vendent à l'once pesées ensemble, combien que les grosses se vendent aussi au poids du carat, Jehan le Maire és illustrations de Gaule; Le dernier pris estoit pour le behourd des enfans d'honneur, dont le mieux faisant avoit un riche chappeau de perles de compte. Le Portugais, comme fait iceluy Tenrreyro, appelle Perolas les perles, dont par syncope peut estre venu ce mot Perle, combien qu'il l'appelle aussi aliofre, ainsi que le Castillan aliofar, penac.

Une sorte de perle en forme de poire, Elenchus.

Ceste perle est faite en poire, In orbem desinit hic vnio.

Une perle qui a belle eauë, Vnio exaluminatus.

Qui vend perles, Margaritarius.

Orné de perles, Baccatus.

¶ La perle ou le paragon des advocas, Roscius causidicorum, Patronorum et causidicorum Tullius, B.

perle


PERLE, s. f. PERLÉ, ÉE, adj. [1re ê ouv. 2e e muet au 1er, é fer. aux deux aûtres.] Perle, est une substance dûre, blanche et ordinairement ronde, qui se forme dans le coquillage apelé nacre de perle et dans d'autres coquillages. "Collier, bracelet, garnitûre de perles. = On apèle perles fines les véritables perles; et perles faûsses des perles contrefaites. — Gris de perle, gris aprochant de la couleur des perles. = On dit en style familier, c'est la perle des hommes, le meilleur homme du monde, le plus estimable, ou le plus aimable.
   Sa gravité, ses gestes, son visage,
   Tout marque en lui la perle des Catons.
       Rouss.
En style proverbial, enfiler des perles, c'est ne rien faire; baguenauder: "Je ne suis pas venu pour enfiler des perles. = Jeter des perles devant les pourceaux, montrer de belles chôses à des gens sans conaissance et sans goût. Cette expression est tirée de l'Évangile.
   PERLÉ, ÉE, se dit en divers sens. — En termes de Blason, courone perlée, croix perlée, ornée de perles. = Julep perlé dans la composition duquel il entre de la semence de perles. = Bouillon perlé, bien fait, et au dessus duquel paraissent des ronds, qui ressemblent à des perles. = En musique, jeu perlé, cadence perlée, jeu brillant, cadence brillante.

Synonymes et Contraires

perlé

adjectif perlé
Vieux. Fait d'une façon parfaite.
fignolé, fini, impeccable, minutieux, soigné -familier: léché -littéraire: ciselé.
Traductions

perlé

pearly

perlé

פניני (ת)

perlé

fraai uitgevoerd, gepareld [muziek], met parels bezet

perlé

perlato

perlé

perlé

[pɛʀle] adj
grève perlée → go-slow (Grande-Bretagne), slowdown (USA)
perlé de rosée → beaded with dew
perlé de sueur → beaded with sweat
[rire] → rippling
[travail] → exquisite