permettre


Recherches associées à permettre: perdre, permette, répondre, se permettre, transmettre

permettre

v.t. [ lat. permittere ]
1. Donner la liberté, le pouvoir de faire, de dire : Le chef de service permet que l'on parte plus tôt certains soirs
autoriser, consentir ; défendre, interdire, s'opposer à : Permettez à un vieil ami de vous parler franchement.
2. Accepter qu'une chose soit : La loi permet au consommateur de résilier le contrat dans les huit jours
3. Rendre possible : Cette rocade permet d'éviter le centre-ville.

se permettre

v.pr.
1. Prendre la liberté de ; s'autoriser à : Comment s'est-elle permis de consulter mon agenda ?
2. Avoir les moyens de : Je ne peux pas me permettre de voyager en première classe.

permettre


Participe passé: permis
Gérondif: permettant

Indicatif présent
je permets
tu permets
il/elle permet
nous permettons
vous permettez
ils/elles permettent
Passé simple
je permis
tu permis
il/elle permit
nous permîmes
vous permîtes
ils/elles permirent
Imparfait
je permettais
tu permettais
il/elle permettait
nous permettions
vous permettiez
ils/elles permettaient
Futur
je permettrai
tu permettras
il/elle permettra
nous permettrons
vous permettrez
ils/elles permettront
Conditionnel présent
je permettrais
tu permettrais
il/elle permettrait
nous permettrions
vous permettriez
ils/elles permettraient
Subjonctif imparfait
je permisse
tu permisses
il/elle permît
nous permissions
vous permissiez
ils/elles permissent
Subjonctif présent
je permette
tu permettes
il/elle permette
nous permettions
vous permettiez
ils/elles permettent
Impératif
permets (tu)
permettons (nous)
permettez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais permis
tu avais permis
il/elle avait permis
nous avions permis
vous aviez permis
ils/elles avaient permis
Futur antérieur
j'aurai permis
tu auras permis
il/elle aura permis
nous aurons permis
vous aurez permis
ils/elles auront permis
Passé composé
j'ai permis
tu as permis
il/elle a permis
nous avons permis
vous avez permis
ils/elles ont permis
Conditionnel passé
j'aurais permis
tu aurais permis
il/elle aurait permis
nous aurions permis
vous auriez permis
ils/elles auraient permis
Passé antérieur
j'eus permis
tu eus permis
il/elle eut permis
nous eûmes permis
vous eûtes permis
ils/elles eurent permis
Subjonctif passé
j'aie permis
tu aies permis
il/elle ait permis
nous ayons permis
vous ayez permis
ils/elles aient permis
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse permis
tu eusses permis
il/elle eût permis
nous eussions permis
vous eussiez permis
ils/elles eussent permis

PERMETTRE

(pèr-mè-tr') v. a.Il se conjugue comme mettre.
Donner liberté, pouvoir de dire, de faire.
Permettez qu'à mon tour je parle avec franchise [CORN., Sertor. III, 2]
Je vous dis que vos auteurs permettent de tuer pour une pomme, quand il est honteux de la laisser perdre [PASC., Prov. XVII]
On ne leur laisse plus [aux peuples] rien à ménager, quand on leur permet de se rendre maîtres de leur religion [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Il ne faut pas permettre à l'homme de se mépriser tout entier [ID., Duch. d'Orl.]
En Égypte, il n'était pas permis d'être inutile à l'État [ID., Hist. III, 3]
Et du temple bientôt on permettra l'entrée [RAC., Athal. I, 3]
Elle ne leur permet rien de ce qui passe l'amitié [LA BRUY., III]
Permettre, avec que, veut le verbe au subjonctif. Cependant Bossuet a mis le futur de l'indicatif : Dieu permettra que l'union se rétablira, Sermons, Char. frat. 2. Vous me permettrez ou permettez-moi de vous dire ou, simplement, permettez, formule de politesse quand on dit une chose contraire à l'opinion que quelqu'un vient de manifester.
Permettez-moi, monsieur Trissotin, de vous dire Avec tout le respect que votre nom m'inspire [MOL., Femm. sav. III, 4]
....Mais permettez. - Je ne veux rien permettre. - Ce n'est pas un exploit. - Chanson ! [RAC., Plaid. II, 2]
Permettez, se dit aussi quand on dérange quelqu'un pour faire quelque chose. S'il m'est permis de parler ainsi, se dit quand on se sert d'une locution qui n'est pas usitée, ou qui paraît trop forte dans une circonstance donnée. Il est permis, les convenances ne s'opposent pas à ce que.
Mais comme il est permis Contre qui que ce soit de servir des amis [CORN., Nic. II, 3]
Et vous pauvres.... s'il m'était permis de vous introduire dans cette auguste assemblée.... [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Il m'est permis, on me pardonnera, on m'excusera.
Elle convient qu'il n'est pas permis à un certain âge de faire la jeune [LA BRUY., III]
Il m'est permis, il est en mon pouvoir.
Certes il [Charles Ier] a montré qu'il n'est pas permis aux rebelles de faire perdre la majesté à un roi qui sait se connaître [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Il m'est permis, j'ai la facilité, la faveur, le loisir de.
Enfin elle arrive à Brest, où il lui fut permis de respirer un peu [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Il n'est pas permis à tout le monde de, tout le monde n'a pas l'avantage de.
Il n'est pas permis à tout le monde de parler aussi bien que vous [, Dict. de l'Acad.]
Il n'est pas permis d'avoir autant d'esprit que lui, il a beaucoup d'esprit, façon de parler de la cour [DE CAILLIÈRES, 1690]
Que ne m'est-il permis ? est employé par les orateurs dans la figure de rhétorique dite prétérition. Je vous permets de, se dit, par indifférence ou par mépris, pour : vous pouvez faire ou dire ce qu'il vous plaira, je ne m'en soucie pas. On dit de même : pensez-en ce qu'il vous plaira, je vous le permets.
Se permettre, permettre à soi, s'accorder, se donner la liberté de.
Défendons-nous plutôt ce qui nous est permis, que de nous mettre en danger de nous permettre ce qui nous est défendu [BOURDAL., 3e dim. après la Pentecôte, Dominic. t. II, p. 385]
Ces abus que tout le monde se permet [MASS., Carême, Élus.]
Je me permettrai de vous dire, de vous représenter, formule de civilité ou d'adoucissement.
Autoriser à faire usage d'une chose. Les médecins lui ont permis le café. La loi de Mahomet permet la polygamie.
Tolérer. Il faut bien permettre ce qu'on ne peut empêcher. Il signifie aussi tolérer ce qu'on pourrait empêcher.
Quand, pour punir les scandales ou pour éveiller les peuples et les pasteurs, il [Dieu] permet à l'esprit de séduction de tromper les âmes hautaines [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Va, dis-leur qu'à ce prix je leur permets de vivre [RAC., Athal. v, 2]
Il [Dieu] punit les forfaits que leurs mains [des princes] ont commis, Ceux qu'ils n'ont point vengés, et ceux qu'ils ont permis [VOLT., Henr. VII]
Ah ! j'ai quitté des dieux dont la bonté facile Me permettait la mort, la mort, mon seul asile [ID., Alz. v, 3]
Dieu a permis que, l'ordre de la Providence, de la justice divine a voulu que. Si Dieu le permet, sorte d'exclamation qui condamne, réprouve, exprimant qu'il faudrait une permission de Dieu pour accepter ce dont il s'agit.
Avec cela [les bassesses de Cranmer à l'égard des princes], si Dieu le permet, on nous vantera encore la vigueur de ce perpétuel flatteur des rois [BOSSUET, Var. VII, 105]
Donner le moyen, le loisir de, avec un nom de chose pour sujet.
Les affaires du roi ne permettant pas que cette sage régente [Anne d'Autriche] pût proportionner le remède au mal [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Ni les conseils de la Providence, ni l'état de la princesse ne permettaient qu'elle partageât tant soit peu son cœur [ID., Anne de Gonz.]
Vanité des vanités, et tout est vanité.... c'est la seule réflexion que me permet, dans un accident si étrange, une si juste et si sensible douleur [ID., Duch. d'Orl.]
L'ambition ne permettait pas à la justice de régner dans leurs conseils [des Romains] [ID., Hist. III, 6]
Se permettre, v. réfl. Être permis. Ces choses-là ne se permettent pas.

REMARQUE

  • 1. Quand permettre a un régime indirect, il demande de et l'infinitif : On nous permet de sortir. S'il n'a pas de régime, il demande que et le subjonctif : Votre père a permis que vous sortissiez.
  • 2. Régnier a dit permettre sans de :
    Ta vertu.... te permet écouter les chansons [RÉGNIER, Sat. VI]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et ensi permetons nous et avons en couvent à tenir et à faire tenir.... [CAFFIAUX, Régence d'Aubert de Bavière, p. 83]
  • XVIe s.
    Nous nous recommanderons et permettrons à la sagesse de Dieu, à ce qu'elle nous conduise droitement [CALV., Inst. 153]
    Christ leur permet [livre] son miracle à esprouver [ID., ib. 488]
    Il est permis aux escholes de supposer des similitudes quand.... [MONT., I, 103]
    La condition de sa fortune le luy permettoit [ID., I, 281]
    Il se permettoit ordinairement de dire plusieurs paroles folles et indiscrettes à l'encontre du roy [AMYOT, Alex. 83]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. parmetire ; ital. permettere ; du lat. permittere, de per, et mittere (voy. METTRE).

permettre

PERMETTRE. (Il se conjugue comme METTRE.) v. tr. Donner liberté, pouvoir de faire, de dire. Il n'a fait que ce que la loi lui permettait. Les lois ne permettent pas l'exportation de telle denrée, ne permettent pas le port de certaines armes. Il n'est pas permis de se venger soi-même. Permettez que je m'absente.

Vous me permettrez ou Permettez-moi de vous dire, de vous faire remarquer, Formule de politesse dont on fait usage en disant à quelqu'un une chose contraire au sentiment, à l'opinion qu'il vient de manifester. On dit aussi simplement, dans le même cas, Permettez. On adresse encore cette formule à une Personne à laquelle on cause quelque dérangement.

S'il m'est permis de parler ainsi se dit Quand on se sert d'un mot, d'une manière de parler qui n'est pas usitée, qui peut surprendre et qu'on hasarde.

Fam., Il n'est pas permis à tout le monde de, Il n'est pas donné à tout le monde, tout le monde n'a pas l'avantage de. Il n'est pas permis à tout le monde d'avoir du génie, du talent. Il n'est pas permis à tout le monde de s'élever si haut.

Fam., Permis à vous, Vous pouvez faire tout ce qu'il vous plaira, je ne m'en soucie point. Il se dit ordinairement par indifférence ou par mépris. Permis à vous de le penser, de vous fâcher. On dit à peu près dans le même sens Je vous permets d'en penser ce qu'il vous plaira ou Pensez-en ce qu'il vous plaira, je vous le permets.

PERMETTRE signifie encore Autoriser à faire usage d'une chose. Les médecins lui ont permis le café. La loi de Mahomet ne permet pas le vin.

Il signifie aussi Tolérer. Il faut bien permettre ce qu'on ne peut empêcher. La société permet certains désordres, afin d'en prévenir de plus grands. Dieu permet souvent que les méchants prospèrent.

Dieu a permis que, L'ordre de la Providence, de la justice divine a voulu que. C'était une famille opulente, Dieu a permis qu'elle soit tombée tout d'un coup dans la misère. Dieu permit qu'après tous ces crimes il tombât enfin entre les mains de la justice.

PERMETTRE se dit aussi des Choses; et alors il signifie Donner le moyen, la commodité, le loisir, etc. J'irai vous voir dès que mes affaires me le permettront. Ma santé ne m'a pas permis de sortir. L'état de la mer ne leur a pas permis de s'embarquer.

SE PERMETTRE signifie Se donner la licence de faire des choses dont on devrait s'abstenir. C'est un homme qui se permet beaucoup de choses, qui se permet tout. Elle s'est permis de tenir des propos contre moi. Vous ne devriez pas vous permettre un pareil langage devant une jeune fille.

Je me permettrai de vous dire, de vous faire remarquer, Formule de civilité ou d'adoucissement.

permettre

Permettre, Permittere, Copiam dare, Dare et facere facultatem, Gratiam facere et potestatem, Dimittere, Sinere.

Permettre à quelqu'un ce qu'il veut, et le laisser faire, Aliquem indulgenter habere, Indulgere alicui.

Permettre à aucun ce qu'il desire, Indulgere desyderio alicuius.

Permettre de grace especiale, Indulgere aliquid.

Il donna congé et permit de piller, etc. Bona quaedam diripienda concessit.

Permettre au senat de s'en aller, et ne le retenir plus, Dimittere senatum.

Qui permet beaucoup à aucun, et baille grand abandon, Perindulgens.

Qu'il permette que, etc. Quiescat rem adduci ad interregnum.

Qui permettent que ceux qui vivent mal, soyent appelez orateurs, Qui in malis moribus nomen oratoris indulgent.

Philippe ne vous permettra pas le chois de cela, Non liberum id vobis permittet Philippus.

Tu me permettras de, etc.

En permettant et donnant bandon, Indulgenter.

Permis, Situs, Permissus, Licitus, Concessus.

Je luy ay permis de, etc. Si quid de his rebus dicere vellet, feci potestatem.

Il est permis, Fas est, Licet, Licitum est.

Qu'on ne pense point qu'il soit permis, Ne quis concessum putet.

Sera il permis, etc. Anne licebit foederatis istuc, etc.

Qui n'est point permis, Inconcessus, Illicitus.

Chose permise, Concessa.

permettre


PERMETTRE, v. act. PERMISSION, s. f. [Pêrmètre, micion: 1re ê ouv. 2e è moy. au 1er, 3e e muet.] Quelques-uns écrivent et prononcent nous permetons, je permetois, je permetrai, permetant, etc. avec un seul t faisant l'e muet: il faut écrire nous permettons, etc. avec 2 t: l'é est fermé: perméton: devant l'e muet cet e devient moyen: ils permettent, pron. permète, etc. — Il se conjugue comme mettre.
   PERMETTRE, c'est 1°. Doner pouvoir de faire, de dire. Il régit l'acusatif et le datif. "Les Lois ne permettent pas le port des armes à toute sorte de persones. = Neutre, il régit de devant l'infinitif, ou que devant le subjonctif; le 1er, lorsqu'il y a un nom régi au datif; le 2d, lorsqu'il n'y a pas de régime des noms. "Il m'a permis de le voir: il permit à son fils d'épouser qui il voudrait. "Permettez que je vous dise. "Il ne voulut pas permettre qu'on entrât. = 2°. Quelquefois il ne signifie que tolérer. "Dieu permet le mal, pour en tirer un bien: il permet que les méchans prospèrent. "Il faut bien permettre ce qu'on ne peut empêcher. Voy. TOLERER. = 3°. Avec les chôses pour sujet, doner le moyen, la comodité, le loisir de faire etc. "Ma santé ne me le permet pas. "Le tems ne me l'a pas permis. "J'irai vous trouver, si mes afaires me le permettent.
   Rem. Se permettre et il lui est permis, l'un réciproque et l'aûtre impersonel, régissent, comme l'actif, de et l'infinitif. "Qui se permet de tout dire, done le droit de tout répondre. La Baumelle. "Il ne lui est plus permis d'espérer. = Dans le style familier, on dit: à lui permis, à vous permis, au lieu de dire, il lui est, il vous est permis. "Pourvu que le coupable ait de l'argent, on lui fait bon quartier. Du reste, à lui permis de se dédomager par de nouvelles vexations, dont il acable le paûvre peuple. Il se met quelquefois à la tête de la phrâse: "À~ eux permis, ou permis à eux de s'écarter du sentiment, qui leur paroit le moins juste; mais non pas de le noter d'une manière injurieûse. D'Avr. = Permettez! expression polie: on sous-entend que je vous dise, que je m'excûse. "Mais, permettez, Madame! Je n'ai point dit cela. Mde. de G... = On dit d'un homme qui se done la liberté de faire beaucoup de chôses, qu'il ne devrait pas faire, qu'il se permet beaucoup de chôses.
   PERMISSION: pouvoir, liberté de faire, de dire, etc. "Avoir, obtenir une permission pour, ou la permission de, etc. "Je vous demande la permission d'aller vous voir. "Cela ne se peut sans permission. "Le Roi lui en a acordé la permission. = Avec votre permission, avec la permission de; formule de politesse. = On dit, proverbialement, abuser de la permission, quand quelqu'un est outré en quelque chôse, soit qu'il y ait de sa faûte ou non. "Quatre éditions M. C... comme vous y allez! vous abusez de la permission. Tart. Épist. "Guilleragues disoit que Pellisson abusoit de la permission qu'ont les hommes d'être laids. Sév. "Aménophis, (Tragédie de M. Saurin) Roman des plus bizârres, et si bizârre même, que le Parterre trouva qu'il abusoit de la permission. Ann. Litt.

Synonymes et Contraires

permettre

verbe permettre
1.  Donner le pouvoir d'agir.

permettre (se)

verbe pronominal permettre (se)
Traductions

permettre

erlauben, gestatten, durchlassen, Erlaubnisscheinpermit, allow, accord, admit, let, afford, enabletoelaten, toestaan, gedogen, vergunnen, veroorloven, in staat stellen, vergunningאפשר (פיעל), הניח (הפעיל), הרשה (הפעיל), נתן דריסת רגל, אִפְשֵׁר, הֵנִיחַ, הִרְשָׁהpermetretillade, tilladelseebligipermitir, permisosallia, lupakirjapermettere, consentire, permessopozwalać, pozwolenieaquiescer, consentir, permitir, autorização, licençaîngădui, permiteizin vermek, müsaade etmekεπιτρέπω, άδειαпозволить, пропускتَصْرِيحٌpovolenípropusnica許可証허가증tillatelsetillståndใบอนุญาตgiấy phép通行证允許 (pɛʀmɛtʀ)
verbe transitif
autoriser, laisser faire permettre qqch à qqn permettre à qqn de faire qqch permettre que qqn fasse qqch

permettre

[pɛʀmɛtʀ] vt
(= autoriser) → to allow
permettre à qn de faire → to allow sb to do
permettre qch à qn → to allow sb sth
Sa mère lui permet de sortir le soir → His mother allows him to go out at night.
(ADMINISTRATION) [loi, règlement, officiel] → to permit
comme la loi le permet → as allowed by law
(demande polie) permettez-moi de vous contredire sur ce point → if I may contradict you on this point
J'ajouterai une dernière remarque si vous me le permettez → I would like to add one last comment, if I may.
permettez! → excuse me!
(= rendre possible) → to permit
Nous pensons pique-niquer si le temps le permet → We're planning to have a picnic if the weather permits. [pɛʀmɛtʀ] vpr/réfl
se permettre de faire qch → to take the liberty of doing sth