pernicieux, euse


Recherches associées à pernicieux, euse: pernicieusement, perniciosité, velleitaire

PERNICIEUX, EUSE

(pèr-ni-si-eû, eû-z') adj.
Qui cause la mort, la maladie. Cela est pernicieux à la santé.
Renvoyez-lui, seigneur, ce don pernicieux [CORN., Médée, IV, 4]
Cette plante a souvent causé des accidents à des enfants et à d'autres gens qui ignoraient sa pernicieuse vertu [J. J. ROUSS., Corresp. t. IV, p. 65, dans POUGENS]
Terme de médecine. Fièvre pernicieuse, fièvre intermittente ou rémittente dont chaque accès est accompagné des symptômes les plus graves, et qui, si elle n'est pas coupée, emporte le malade très promptement.
Fig. Qui cause la ruine, le mal.
En voyant vos pernicieuses maximes [PASC., Prov. XII]
Par le travail... on guérissait la langueur de la paresse et les pernicieuses rêveries de l'oisiveté [BOSSUET, Anne de Gonz.]
La gloire, qu'y a-t-il pour le chrétien de plus pernicieux et de plus mortel ? [ID., Duch. d'Orl.]
Les sociniens, dans les articles les plus pernicieux de leur doctrine [ID., 1er avert. 39]
[Le diplomate] muni de pouvoirs particuliers qu'il ne découvre jamais qu'à l'extrémité et dans les moments où il lui serait pernicieux de ne les pas mettre en usage [LA BRUY., X.]
Vous ne trouvez pas le monde si noir et si pernicieux que nous le disons [MASS., Carême, Élus.]
Il se dit aussi des personnes.
De ligues, de complots pernicieux auteur [RAC., Ath. v, 5]
Un roi incapable de gouverner est encore plus pernicieux à un État qu'un prince malheureux ou qui fait des fautes [DUCLOS, Œuv. t. II, p. 18]
C'est une langue pernicieuse, c'est une personne fort médisante.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Toutes ces lesions, les unes sont plus pernicieuses, les autres mains [moins] [H. DE MONDEVILLE, f° 81]
    Homme pernicieus et cruelz contre le pueple, felons contre la deité, injustes contre les loyshumaines [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVIe s.
    Les Atheniens, s'appercevants combien son usage [de la rhétorique], qui avoit tout credit en leur ville, estoit pernicieux [MONT., I, 380]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. pernicios, parnicios, pernecios ; espagn. pernicioso ; ital. pernizioso ; du lat. perniciosus, de pernicies, ruine, perte, qui vient de nex, necis, mort. La nouvelle critique a reconnu aussi en latin permicies ; mais il vient d'un autre radical.