perpendicule

PERPENDICULE

(pèr-pan-di-ku-l') s. m.
Terme qui n'est plus usité. Fil qui tend en bas par le poids d'un plomb qu'on y attache. Hauteur verticale. Le perpendicule d'une montagne, d'un clocher, etc. Voltaire l'a fait féminin, à tort :
En été, les rayons sont plus approchés de la perpendicule [VOLT., Lett. au prince de Prusse, avril 1738]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Perpendiculum, perpendicles, un instrument à maçon de quoy il fait le mur droit [DU CANGE, perpendiculum.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. perpendiculum, fil à plomb, de per, et pendere (2ème e accent long), être suspendu (voy. PENDRE).