perroquet

(Mot repris de perroquets)

perroquet

n.m. [ dimin. fam. de Perrot, lui-même dimin. du prénom Pierre ]
1. Oiseau exotique de grande taille, au plumage coloré, au bec crochu et puissant : Certains perroquets sont capables d'imiter la voix humaine.
2. Boisson composée de pastis et de sirop de menthe.
3. Voile haute, carrée, sur les grands voiliers.
Parler, répéter comme un perroquet,
sans comprendre ce que l'on dit.

PERROQUET

(pè-ro-kè ; le l ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des pè-ro-kè-z empaillés ; perroquets rime avec traits, faix, succès, etc.) s. m.
Oiseau à gros bec, qui imite la voix humaine.
On n'a pas l'idée de la méchanceté des perroquets sauvages [BUFF., Ois. t. XI, p. 289]
L'espèce de société que le perroquet contracte avec nous par le langage est plus étroite et plus douce que celle à laquelle le singe peut prétendre par son imitation capricieuse de nos mouvements et de nos gestes [ID., ib. p. 151]
Les perroquets ont le vol court et pesant, au point de ne pouvoir traverser des bras de mer de sept ou huit lieues de largeur [ID., ib. p. 117]
Bâton de perroquet, bâton établi sur un plateau de bois, et garni de distance en distance d'échelons, auquel les perroquets aiment à grimper. Fig. Cette maison est un bâton de perroquet, se dit d'une maison à plusieurs étages dont chacun n'a qu'une chambre. De la soupe à perroquet, du pain trempé dans du vin.
Il y a dans le vin et le pain, mêlés ensemble, une vertu sympathique qui fait parler ; ne voyez-vous pas bien qu'on ne donne autre chose aux perroquets, et qu'ils apprennent à parler en mangeant de cela ? [MOL., Méd. m. lui, II, 6]
En bec de perroquet, en forme du bec de perroquet. Nez en bec de perroquet. Familièrement. Parler comme un perroquet, parler sans comprendre ce qu'on dit.
À quoi sert-il qu'ils parlent dans leur jeunesse comme des perroquets pour approuver tout ce qui est bon ? [FÉN., Dial. des morts anc. Dial. XXIV]
Fig. Un perroquet, celui qui a appris quelque chose par cœur, sans le comprendre.
Modernes perroquets qui répétez des paroles anciennes, cessez de nous tromper en tout genre [VOLT., Philos. les Machabées.]
Perroquet de France, le bouvreuil.
Nom collectif donné aux poissons du genre scare par les pêcheurs dans toutes les mers.
Espèce de bupreste.
Autrefois, sorte de siége qui se pliait.
Monseigneur même, et tout ce qui était à table, avait des siéges à dos de maroquin noir, qui se pouvaient briser pour les voitures, et qu'on appelait des perroquets [SAINT-SIMON, 417, 4]
Terme de marine. Nom donné à de seconds mâts qui s'arborent sur les hunes du grand mât et de la misaine, et sur celles du beaupré et de l'artimon, et aux voiles que ces mâts portent.
Je n'étais plus qu'à une bonne portée de cette flotte, quand il [Forbin] s'avisa, au grand étonnement de tous, de venir en travers et de prendre un ris dans les huniers, par un temps où nous aurions pu porter perroquets sur perroquets [DUGUAY-TROUIN, dans JAL]
Les fabricants de toiles à voiles et de celles nommées perroquet et trest... [, Lett. pat. 30 sept. 1780, Picardie]
Le grand perroquet, celui qu'on hisse au-dessus du grand hunier ; le petit perroquet, celui qu'on grée au-dessus du hunier de misaine ou petit hunier. Perroquet de fougue, voile carrée que porte le mât établi au-dessus du mât d'artimon, et qu'on nomme le mât de perroquet de fougue. Perroquet volant, perroquet qui n'est pas établi d'une manière stable. Les voiles de perroquet, comme quelques autres voiles, servaient aux signaux de jour à la mer. Perroquets royaux, nom donné quelquefois aux voiles qui portent aussi le nom de cacatois.
Aloès perroquet, aloe variegata, L.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Si vous pouviez, o heureux perroquet, Ma volonté et mon affection Bien declarer par votre bon cacquet ! Si vous pouviez dire ma passion ! [, Vers de Don Carlos fils de Philippe II, dans Élisabeth de Valois par Mme WALKER-FREER]
    Quel gentil perroquet ! Je crois que vous avez esté en cage pour aprendre à parler [TAHUREAU, Dial. page 25, dans LACURNE]
    De l'aloé, autrement dite perroquet [O. DE SERRES, 895]
    Deux bonnettes et voiles de perroquet [1525] [, dans JAL au mot treu]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, paroket ; espagn. periquito ; ital. parrucchetto et perrocchetto. D'après Ménage, c'est un nom propre devenu nom d'animal comme tant d'autres, il signifie le petit Pierrot, cela paraît tout à fait pour l'anglais parrot et l'espagnol periquito. D'après Diez, le mot italien signifie le petit curé, de parroco, curé. D'après Scheler, il vient de parruca, perruque ; il est de fait que l'italien dit parrucchetto, qui signifierait alors l'oiseau panaché ; comparez l'aloès perroquet. Cependant il faut remarquer que l'italien dit aussi perrocchetto. De tous ces rapprochements, il semblerait qu'il y a ou, dans perroquet, confusion et mélange de Perot, pierrot, et perruque. D'où vient, en marine, perroquet ? M. Jal déclare l'ignorer. Comme, en italien, il se dit pappafico, proprement capuchon, et, en languedocien, perrouquet, on peut conjecturer que l'idée de capuchon, de perruque, de perroquet a suggéré cette dénomination.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PERROQUET. Ajoutez :
    Échelle de perroquet, échelle semblable au bâton d'un perroquet.
    Ces hommes, au lieu de remonter [d'une cave dépendant des catacombes] par l'échelle de perroquet, se sont placés sur un plateau mû par la vapeur et destiné exclusivement à monter les tonneaux de bière [, Journ. offic. 31 juil. 1869, 6e col]
  • On dit de certaines maisons de province, où un même appartement a toutes ses pièces les unes au-dessus des autres et à différents étages, que ce sont des échelles à perroquet.

perroquet

PERROQUET. n. m. Oiseau des pays chauds, à bec gros et bombé, qui imite la parole humaine. Perroquet vert. Perroquet gris. Perroquet blanc. Perroquet de diverses couleurs.

Bâton de perroquet, Bâton établi sur un plateau de bois et garni de distance en distance d'échelons sur lesquels le perroquet monte et descend.

Fig. et fam., Cette maison est un bâton de perroquet se dit d'une Maison étroite, à plusieurs étages.

Fig. et pop., De la soupe de perroquet, Du pain trempé dans du vin.

Parler comme un perroquet, Ne parler qu'en répétant ce qu'on a entendu et sans savoir ce qu'on dit. On dit figurément, dans le même sens, C'est un perroquet, ce n'est qu'un perroquet. Réciter comme un perroquet.

PERROQUET, en termes de Marine, se dit du Mât, de la vergue et de la voile qui se gréent au-dessus d'un mât de hune. Mât de perroquet ou, simplement, Perroquet. Vergue de perroquet. Voile de perroquet.

perroquet

Perroquet, Psittacus.

¶ L'herbe nommée Perroquet pour la semblance de ses fueilles aux plumes d'un Perroquet et Papegau. Aloë.

perroquet


PERROQUET, s. m. PERRUCHE, s. f. [Pérokè, ruche: 1re é fermé, r forte; 3e è moyen au 1er, e muet au 2d.] Ils se disent d'un oiseau de l'Amérique, qui aprend facilement à parler, et imite la voix humaine. "Perroquet verd, gris, de diverses couleurs. Perruche, petit perroquet. = On apèle proverbialement, soupe à perroquet, du pain trempé dans du vin. "Parler comme un perroquet, parler de mémoire; répéter ce qu'on a ouï dire.

Traductions

perroquet

Papageiparrotpapegaai, bramsteng [schip]תוכי (ז), תֻּכִּיlloro, papagaipapagoloro, papagayonuripappagallo, pappafico, parrocchettoオウムpsittacuspapagaioпапуга鹦鹉παπαγάλοςпопугайبَغْبَغاءٌpapoušekpapegøjepapukaijapapiga앵무새papegøyepapugapapegojaนกแก้วpapağancon vẹtПапагал鸚鵡 (peʀɔkɛ)
nom masculin
oiseau qui imite la voix humaine

perroquet

[peʀɔkɛ] nmparrot