pers, erse

PERS, ERSE

(pêr, pèr-s') adj.
De couleur bleue dans toutes les nuances, puisqu'on rencontre dans les textes ces étoffes dites de pers clair, azuré, etc. [DE LABORDE, Émaux, p. 438]
En général cependant, d'un bleu foncé, tellement foncé même qu'il peut servir de tenture de deuil, ce que nous appelons le noir bleu [DE LABORDE, ib.]
Les noirs des étoffes de haut prix seront de fort guède d'un bleu brun, nommé bleu-pers, pour la bonne qualité duquel il ne sera mêlé que 6 livres d'indigo avec chacune balle de pastel, Règlement sur les manufactures, août 1669, Teinturiers en laine [, art. 9]
Le fil pers, appellé vulgairement fil à marquer.... seront teints avec inde platte ou indigo [, ib. art. 59]
La déesse aux yeux pers, Minerve.
Les premières [jeunes filles] portaient force présents divers ; Tout le reste entourait la déesse aux yeux pers [LA FONT., Filles de Minée.]
S. m. Pers, drap bleu foncé, teint de bleu pers.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Teint [il] fut et pers, descoloret et pale [, Ch. de Rol. CXLVI]
  • XIIIe s.
    Tot ot le vis [visage] et pale et pers, Si con il ot esté blecié [, Ren. 24978]
    Ses robes [de Louis IX] estoient de camelin ou de pers [JOINV., 290]
  • XIVe s.
    Sache de vray qu'en tout endroit Que on descript armes à droit, La couleur de pers est clamée Azur, s'elle est à droit nommée [MACHAUT, p. 84]
  • XVe s.
    Pers est aultre couleur qui approche fort du bleu, mais il est de plus clere matiere et n'est pas si obscur ; ceste-cy ne se blasonne en aultre maniere, pource qu'elle est trop près du bleu, sinon qu'elle signifie beau parler, doulx penser, et l'engin subtil [SICILLE, le Blason des couleurs, p. 88]
  • XVIe s.
    Il estoit un peu roux de visage, et avoit les yeux pers.... [AMYOT, Caton, 2]
    Draps pers et autres accoustumés estre tendus et mortuaires [DE LABORDE, Émaux, p. 438]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. pers ; ital. perso ; bas-lat. persus, persicus, perseus, et aussi persegies, persegues ; du lat. persicum, pêche (voy. PÊCHE) ; ad persei mali colorem accedens, dit du Cange. L's, qui est radicale, écarte le grec signifiant, de couleur sombre ; et du grec, poireau, indiqué par Ménage, ne concorde ni avec les formes ni avec le sens.