persécutant, ante

PERSÉCUTANT, ANTE

(pèr-sé-ku-tan, tan-t') adj.
Qui persécute.
Un gouvernement violent, une religion persécutante [J. J. ROUSS., Ém. v.]
Se dit aussi des choses.
Un si grand exemple à souffrir me convie Tout ce qu'a le malheur de plus persécutant [CORN., Imit. III, 18]
Substantivement.
C'est un grand avantage pour exciter la commisération que la proximité du sang et les liaisons d'amour ou d'amitié entre le persécutant et le persécuté, le poursuivant et le poursuivi, celui qui fait souffrir et celui qui souffre [CORN., 2e disc.]
Qui se rend incommode par ses importunités.
Cela [changer de pays] ne nous délivra pas des amants ; ceux de la contrée étaient plus persécutants que les autres [LA FONT., Psyché, II, p. 128]
Celui qui m'embarrasse le plus, c'est ce persécutant Monsieur André ; et si, je ne lui dois que trois mille cinq cents francs [REGNARD, Retour imprévu, sc. 4]
Il se dit des choses en un sens analogue.
Ah ! te trouverons-nous toujours partout, ô vérité persécutante ? [BOSSUET, Sermons, Prédic. évangél. 3]