personnage


Recherches associées à personnage: personnage principal

personnage

n.m.
1. Personne imaginaire d'une œuvre de fiction ; rôle joué par un acteur : Le personnage principal d'un roman héros
2. Manière de se comporter dans la vie courante, comparée à un rôle : Elle prend tout au tragique, cela fait partie de son personnage.
3. Personne en vue, influente : La journaliste dresse un portrait de ce grand personnage personnalité, sommité
4. Personne considérée du point de vue de son comportement : Quel curieux personnage ! individu

PERSONNAGE

(pèr-so-na-j') s. m.
Dignité ecclésiastique, cure, etc. (sens du bas-latin personaticum, perdu complétement en français, et conservé dans l'anglais parsonage, cure), s. m.
Aujourd'hui, par extension, personne considérable, célèbre, en parlant des hommes.
Vous dirai-je les noms de ces grands personnages ? [CORN., Cinna, I, 3]
Se croire un personnage est fort commun en France [LA FONT., Fabl. VIII, 15]
Je vous dis que mon fils n'a rien fait de plus sage Qu'en recueillant chez soi ce dévot personnage [MOL., Tart. I, 1]
Que faites-vous, grand homme d'affaires, homme qui êtes de tous les secrets, et sans lequel cette grande comédie du monde manquerait d'un personnage nécessaire ? [BOSSUET, Sermons, Impénit. 2]
Vous ne me parlez point de M. le cardinal de Nerli ; on dit que c'est un personnage [ID., Lett. quiét. 156]
La princesse des Ursins tâta, autant qu'elle put, tout ce qui était ou pouvait devenir personnage [SAINT-SIMON, 122, 92]
En mauvaise part. Voilà un impudent, un plaisant personnage.
Je ne sors pas d'admiration et d'étonnement à la vue de certains personnages que je ne nomme point [LA BRUY., III]
Le peuple a souvent le plaisir de la tragédie : il voit périr sur le théâtre du monde les personnages les plus odieux [ID., VI]
M. du Maine faisait le bon personnage en plaignant une sœur avec qui la haine de l'autre sœur l'avait étroitement lié [SAINT-SIMON, 309, 43]
Pourquoi donc m'inviter avec ce personnage ? [C. DELAV., la Popular. I, 6]
Personne fictive, homme ou femme, mise en action dans un ouvrage dramatique.
Tous les personnages qu'il [Molière] représente sont des personnages en l'air [MOL., Impromptu, 3]
D'un nouveau personnage inventez-vous l'idée [BOILEAU, Art p. III]
Il faut que tous ceux qui assistent à une pièce de théâtre connaissent tout d'un coup les personnages qui se présentent, excepté ceux dont l'intérêt est de cacher leur nom [VOLT., Comm. Corn. Rem. Héracl. I, 1]
Dans cette tragédie d'un patriote et d'un philosophe [Addison], le rôle de Caton me paraît surtout un des plus beaux personnages qui soient sur aucun théâtre [ID., Mél. litt. Trag. anglaise.]
Il se dit aussi des personnages d'un poëme narratif, d'un roman.
À peine ai-je parcouru quelques pages de Clarisse, que je compte déjà quinze ou seize personnages ; bientôt le nombre se double [DIDER., Éloge de Richards.]
On imprimerait aujourd'hui le chapitre de Gil Blas sur les comédiens, que chacun voudrait reconnaître tous les personnages [C. DELAV., les Coméd. Prolog.]
Par extension, rôle que joue un acteur, une actrice.
Pour moi, je vous déclare que je ne me souviens pas d'un mot de mon personnage [MOL., Impromptu, I]
Je voulais vous envoyer la Champmeslé pour vous réchauffer la pièce ; le personnage de Bajazet est glacé... [SÉV., 126]
Rôle que l'on joue dans la société, dans le monde, dans la vie.
Il sut jusqu'à la fin jouer son personnage [RÉGNIER, Sat. XI]
L'intérêt parle toutes sortes de langues, et joue toutes sortes de personnages, même celui de désintéressé [LA ROCHEFOUC., Réflex. 39]
Un loup qui commençait d'avoir petite part Aux brebis de son voisinage, Crut qu'il fallait s'aider de la peau du renard, Et faire un nouveau personnage [LA FONT., Fabl. III, 3]
Que vous jouez au monde un petit personnage De vous claquemurer aux choses du ménage ! [MOL., F. sav. I, 1]
Par la chaleur de montrer ses ouvrages, On s'expose à jouer de mauvais personnages [ID., Mis. I, 2]
Souvenez-vous, dit-il [Épictète], que vous êtes ici [dans la vie] comme un acteur, et que vous jouez le personnage d'une comédie, tel qu'il plaît au maître de vous le donner [PASC., Entretien avec M. de Saci.]
C'est en vérité [Mme de Chaulnes] une très aimable amie, et qui s'acquitte divinement de tous les personnages que la Providence lui fait faire [SÉV., 25 mai 1689]
Il [M. de Marsillac] remplit parfaitement le personnage du meilleur fils qui fut jamais [ID., 5 avr. 1680]
Songez au plaisir qu'aura votre fils... d'avoir été à la première occasion où Monseigneur a commencé le personnage de conquérant [ID., 3 nov. 1688]
Il ne fit qu'un seul personnage dans sa vie, c'est le personnage d'un saint [FLÉCH., Panég. II, 502]
Il est encore fort délicat d'en soutenir longtemps le personnage [d'un bon plaisant] [LA BRUY., V]
Il a dessein d'élever auprès de soi un fils naturel, sous le nom et le personnage d'un valet [ID., XI]
Crésus ne fait pas ici un beau personnage : il n'est pas dit un mot de lui dans le combat [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. II, p. 221, dans POUGENS]
Le personnage d'une femme n'est que de se défendre [FONTEN., Dial. 2e, morts anc. mod.]
Dans le cours ordinaire des actions de la vie, l'homme est, pour ainsi dire, rendu à lui-même ; c'est lui qu'on voit ; il quitte le personnage et ne montre plus que sa personne [MASS., Or. fun. Conti.]
Nous nous disposions à faire nos personnages [LESAGE, Gil Blas, I, 5]
Craignons, monsieur, les gens qui font si volontiers deux personnages, dans la même affaire ; il est rare que ces deux en fassent un bon [J. J. ROUSS., Lett. à M. D. Corresp. t. I, p. 279, dans POUGENS]
Personnage allégorique, être métaphysique ou inanimé que la poésie ou la peinture personnifie.
Terme de peinture. Se dit des figures, dans un tableau historique.
Tapisseries à personnages, tapisseries où il y a des figures d'hommes et de femmes, et des histoires représentées.
Manufacture de toutes sortes de tapisseries de verdures et personnages de haute et basse lisses, [, Lett. pat. août 1664]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Nul clerc, s'il n'est prelat ou establis en personnage ou dignité... [DU CANGE, personatus.]
  • XIVe s.
    Patrons de plusieurs cures, chappeleries, personnages et autres benefices [ID., ib.]
  • XVe s.
    Comme la veille de la St-Fremin les jeunes gens de la ville d'Amiens ont accoustumé de soy jouer et esbatre et faire jeux de personnages [DU CANGE, personagium.]
    Un homme assez puissant de personnage [de corps, de stature] [MONSTREL., t. I, ch. 79, p. 133, dans LACURNE]
    C'est grant dommaige ; car il avoit bien personnaige d'homme qui eust peu encores monter à très grant honneur [, Lancelot du Lac, t. III, f° 118, dans LACURNE]
    Puisque Noë, un si grant personnage, De boire bien nous a appris l'usage [BASSELIN, LIV]
    Il usoit de ceste parolle au personnage propre [il disoit à la personne même] [COMM., I, 10]
    Des deux princes il advient souvent que l'ung a le personnage plus honneste et plus agreable aux gens que l'autre [ID., II, 8]
    Le seigneur Durfé, Poncet et Riviere et plusieurs autres petits personnages [ID., III, 8]
  • XVIe s.
    Quelque personnage que l'homme entreprenne, il joue tousjours le sien parmy [MONT., I, 69]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. personatge ; espagn. personage ; ital. personaggio ; du bas-lat. personatioum, qui vient de persona, personne. Bien que persona (o long), signifiant masque, tienne d'abord au théâtre, néanmoins le premier sens que la langue française en ait tiré est celui de personne ecclésiastique.

personnage

PERSONNAGE. n. m. Personne. En ce sens, il se dit principalement des Hommes, et il comporte une certaine idée de grandeur, d'autorité, d'importance sociale. Les plus grands personnages de l'antiquité. Il se croit un personnage, un grand personnage. Trancher du personnage.

Il s'emploie quelquefois comme terme de dénigrement, et alors sa signification est ordinairement déterminée par une épithète. C'est un fort sot personnage. C'est le plus ridicule personnage que l'on puisse voir. Voilà un impudent personnage. Vous êtes un plaisant personnage. Absolument, Je connais le personnage.

Il se dit encore des Personnes mises en action dans un ouvrage dramatique; en ce sens, il s'applique aux femmes comme aux hommes. Le personnage de Tartufe, de Joad, de Zaïre, de Figaro, de Ruy Blas, d'Antony. Le principal personnage. Il y a dans cette pièce trop de personnages, trop de personnages accessoires. Personnage essentiel, inutile à l'action. La liste des personnages. On dit de même Les personnages d'un dialogue.

Il se dit quelquefois de Ces mêmes personnes, par rapport aux comédiens qui les représentent. Il joue le premier personnage, le principal personnage. Il joue bien son personnage.

Il se dit, par extension, des Personnes qui figurent dans un ouvrage narratif, dans un roman. Ce romancier a trop multiplié les personnages secondaires.

Fig., C'est un personnage de roman se dit d'un Homme qui a eu beaucoup d'aventures.

PERSONNAGE se dit, figurément, de la Manière dont on se conduit. Cet homme-là est destiné à jouer un grand personnage. Il a joué dans cette affaire un étrange personnage. Il fait un triste, un sot, un plat personnage. Il joue bien, il soutient bien son personnage. Un intrigant est obligé de jouer bien des personnages à la fois. Un fripon ne fait pas longtemps le personnage d'homme de bien.

Il désigne, en termes de Beaux-Arts, les Figures d'une composition. Un personnage placé au premier plan.

Tapisseries à personnages, Tapisseries où il y a des figures d'hommes et de femmes.

Personnage allégorique, Être métaphysique, création abstraite en qui la poésie ou la peinture personnifie une chose, une qualité ou un défaut de la nature humaine. La Renommée dans " l'Énéide " et la Mollesse dans " le Lutrin " sont des personnages allégoriques. Rubens, dans sa galerie du Luxembourg, a fait un grand emploi des personnages allégoriques.

personnage

Grand, ou excellent Personnage, Altus et excellens homo.

Grand personnage et fort renommé, Summus vir, Maximus vir.

Il faut que vous cognoissiez le personnage, Exponam vobis Timarchides quid hominis sit, B. ex Cic.

Nous avons ledit personnage, Hominem ipsum habemus.

Il n'est point à presumer d'un tel personnage, Haec signa, haec argumenta non cadunt, aut certe parum quadrant in hunc reum, Budaeus.

Les plus notables personnages de la Cour ont tous esté de ceste opinion, Eius sententiae authores fuerunt grauissimus, quisque Conscriptorum atque existimatissimus, B.

¶ Un personnage d'une farce, Persona, Personatus.

Estre le principal personnage d'une farce, Partes primas agere.

Jouër le personnage d'aucun en son roulet, Agere partes aliquas.

Faire jouër à quelqu'un le personnage d'un calomniateur, Imponere alicui personam calumniae.

¶ Vaisselle faite à personnages et images eslevées, Scyphi sigillati, B.

personnage


PERSONNAGE, ou PERSONAGE, s. m. Persone. Il ne se dit ordinairement que des Hommes illustres. On ne le dit point des femmes. On ne l'emploie qu'en prôse, et dans le style relevé. "Cet illustre personage. Les grands personages de l'antiquité. Il n'est pas bon en vers dans ce sens. On ne l'y emploie que quand il a raport au Théâtre.
   D'un nouveau personnage inventez-vous l'idée.
       Boileau.
Hors de là, on ne dit point, en vers, de grands personages. L. Racine. = Quand ce mot est seul, ou avec une épithète peu honorable, il ne se dit que dans le style familier et moqueur, ou comique. Avez-vous vu le personage? ou ce personage. "C'est, un sot, un plaisant personage. "Le ridicule personage!
   Se croire un personage est fort comun en France.
       La Fontaine.
= Au figuré, on le dit dans le sens de rôle, et par allusion au Théâtre: Jouer bien son personage; jouer dans une afaire, un beau, ou un mauvais, un étrange personage. Mais il ne se dit point tout seul et sans quelque verbe qui le régisse. "Lorsque le traître Curson eut tiré, par son personage, tous les éclaircissemens, etc. Hist. d'Angl. Il falait, par le personage qu'il avait entrepris de jouer, etc.
   Personage, rôle, (synon.) Le premier terme est plus relatif au caractère de l'objet représenté; celui de rôle à l'art qu'exige la représentation. On dit d'un personage, qu'il est noble ou bâs, principal ou subordoné, intéressant ou froid, etc. et d'un rôle, qu'il est aisé ou dificile, soutenu ou démenti, rendu avec intelligence, avec feu, ou estropié, exécuté mal adroitement, froidement, etc. — C'est au Poète à décider les personages, et à les caractériser: c'est à l'Acteur à choisir son rôle, à l'étudier, à le rendre. Beauzée, Synon.

Synonymes et Contraires

personnage

nom masculin personnage
2.  Personne imaginaire.
Traductions

personnage

Person, Figur, Zelebrität, Größe, Persönlichkeit, Charaktercharacter, person, personage, actor, bigwig, dignitary, personality, VIP, figurepersonage, figuur, persoon, notabele, rol, speler, topfiguur, topfunctionaris, eengrootman, een groot man, karakterדמות (נ), טיפוס (ז), פיגורה (נ), דְּמוּתpersoonpersonaosoba, charakter, postavaperson, karakter, rolleeminentulo, moŝtulo, persono, rolantopersona, carácter, personajehenkilö, hahmo, luonneember, személymaður, persónapersonaggio, persona, caratterepersonaperson, egenskap, rolleosoba, charakter, postaćpersonagem, actor, pessoa, caráterpersoanăperson, personlighet, rollmtukişi, şahıs, karakterشَخْصِيَّةχαρακτήραςkarakter, lik特質, 登場人物등장인물, 특성персонаж, характерตัวละคร, อุปนิสัยđặc điểm, nhân vật人物, 特征 (pɛʀsɔnaʒ)
nom masculin
1. personne de fiction les principaux personnages d'un roman
2. personne importante, connue un personnage historique

personnage

[pɛʀsɔnaʒ] nm
(= notable) → figure
les grands personnages de l'histoire de France → the important figures in French history
(= individu) → character, individual
C'est un personnage! [homme] → He's quite a character!, He's a real character!; [femme] → She's quite a character!, She's a real character!
un personnage étrange → an odd character, an odd individual
(THÉÂTRE)character
le personnage principal du film → the main character in the film
(ART)figure