pertuisane

(Mot repris de pertuisanes)

pertuisane

n.f. [ de l'it. partigiana ]
Hallebarde légère.

PERTUISANE

(per-tui-za-n') s. f.
Ancienne arme d'hast, dont le fer présente une pointe à la partie supérieure, et, sur les côtés, des pointes, des crocs, des croissants. Avant l'ordonnance de 1670, qui ordonna l'usage de la pique, chaque compagnie d'infanterie avait quelques soldats armés de pertuisanes, pour arrêter les efforts de la cavalerie.
La pertuisane diffère de la hallebarde, en ce que le fer de la pertuisane est long de dix-huit à dix-neuf pouces, tandis que celui de la hallebarde a neuf à dix pouces, [, Ordonn. de 1689 (sur la marine), XVII, titre 3]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Un baston appelé javeline ou pourtisaine [DU CANGE, pertixana.]
    Son baston appelé pertuisegne [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Anc. dialecte de Valence, partesana ; ital. partigiana ; bas-lat. partesana, pertixana ; angl. partisan ; suédois, bardisan. Ces formes repoussent la dérivation par pertuis. Diez, approuvé par Scheler, le tire de partisan, comme qui dirait arme des partisans ; mot altéré par les Français en pertuisane à cause d'une fausse analogie avec pertuis. Mais est-il sûr que partisan, au sens militaire, soit aussi ancien que pertuisane qui, en français du moins, remonte au XVe siècle ? On serait tenté d'y voir un dérivé de l'anc. haut-allem. parte ou bart, hache ; mais alors comment expliquer la finale ane ? Le mot reste donc indéterminé.

pertuisane

PERTUISANE. n. f. Sorte de hallebarde dont le fer était plus long, plus large et plus tranchant que celui des autres armes de ce genre. Il tenait une pertuisane à la main. Il reçut un coup de pertuisane.

pertuisane

Une Pertuisane, Hasta velitaris, aut Tragula.

pertuisane


PERTUISANE, s. f. [Pêr-tui-zane; 1re ê ouv. dern. e muet.] Espèce d'anciène hallebarde.

Traductions

pertuisane

partisan