pesamment

pesamment

[ pəzamɑ̃] adv.
1. Avec un grand poids : Cet enfant est pesamment chargé lourdement
2. Sans grâce : Elle patine pesamment gauchement ; élégamment

pesamment

(pəzamɑ̃)
adverbe
d'une manière lourde un soldat pesamment armé avancer lentement et pesamment

PESAMMENT

(pe-za-man) adv.
D'une manière pesante.
Près de leurs sommets, des nuages erraient pesamment parmi des arbres funèbres [BARTHÉL., Anach. ch. 35]
Pesamment armé, se dit de ceux qui, dans l'antiquité ou le moyen âge, étaient armés de toutes pièces.
Les Alains étaient pesamment armés [MONTESQ., Rom. 20]
Ces peuples sont, au nord, nos plus fermes remparts ; Ils s'arment pesamment, et, rangés dans la plaine, Ils affrontent la lance et le choc des chevaux [MASSON, Helvét. III]
Fig. D'une manière qui semble alourdie par un poids.
M. de Chaulnes parla bien aussi, un peu pesamment, mais cela n'était pas mal à un gouverneur [SÉV., 92]
Il [Rousseau] travaille lentement, pesamment, fait beaucoup de fautes, efface ou recommence sans cesse [J. J. ROUSS., 2e dial.]
Fig. Sans facilité, sans grâce.
Ce que bien des gens aujourd'hui appellent écrire pesamment, c'est dire uniment la vérité [VAUVENARGUES, Nouv. max. 72]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li nostre furent desconfit, car il furent pesamment armé [VILLEH., CLVII]
  • XIVe s.
    Le magnanime se meut et va pesaument et lentement [ORESME, Eth. 124]
  • XVIe s.
    Champion ferme, armé pesantement, Pour l'ennemi attendre ouvertement [AMYOT, Cicér. et Démosth. 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Pesant, et le suffixe ment.

pesamment

PESAMMENT. adv. D'une manière pesante. Marcher pesamment. Être chargé pesamment.

Pesamment armé se dit des Soldats de l'antiquité, fantassins ou cavaliers, qui étaient armés de toutes pièces.

Fig., Parler, écrire pesamment, Parler, écrire avec lourdeur. Insister pesamment, Appuyer avec excès sur une idée, sur un fait.

pesamment


PESAMMENT, adv. PESANT, ANTE, adj. PESANTEUR, s. f. [Pezaman, zan, zan-te, zan-teur: 1re e muet, 2e lon. aux 3 dern.] Pesant, au propre, qui pèse, qui est lourd. "Corps, fardeau pesant, charge pesante. = Homme, cheval, qui devient pesant, que l'âge rend moins dispôs, moins léger; qui a l'esprit pesant, la conversation pesante; qui a l'esprit lent, la conversation ennuyeuse. = Au figuré, en parlant des chôses; onéreux, fâcheux: "C' est une charge pesante que d'avoir une nombreûse famille. — Joug pesant, domination dûre. — Tête pesante, chargée d'humeurs, de vapeurs. = Pesant, adv. "Deux mille livres d'argent pesant: une livre pesant d'or.
   Rem. Pesant, suit ou précède le substantif, mais non pas indiféremment: il faut que l'oreille et le goût lui assignent sa place. "Style pesant, charge pesante, machoire pesante. "Il se chargeoit d'un fardeau pesant. Hist. d'Angl. pesant fardeau irait mieux, pesant style ne vaudrait rien. — Voy. LOURD. = * Comme on dit des caûses grâves, considérables, Montagne a dit des caûses pesantes: "Considérant l'importance des actions des Princes, nous nous persuadons qu'elles sont produites par des caûses aussi pesantes et importantes: nous nous trompons. — Je doute que de son tems on employât pesant dans ce sens, et je crois qu'on peut regarder l'emploi de ce mot comme un barbarisme dans Montagne, ou, si l'on veut, comme un gasconisme. = Pesant est subst. masc. dans cette expression proverbiale, valoir son pesant d'or. "Il faut avouer que les femmes valent leur pesant d'or, dit ironiquement Mde. de Sévigné. "Il croit tout cela quand il écrit, et s'en moque un moment après. Je vous dit qu'il vaut son pesant d'or. La même.
   PESAMMENT, d'une manière pesante. "Marcher, être vétu, armé, pesamment. "Parler, écrire pesamment.
   PESANTEUR, 1°. qualité de ce qui est pesant. Il se dit au propre et au figuré. "La pesanteur des corps, de l'air, d'un fardeau. Pesanteur d' esprit; pesanteur du style. = 2°. Il se dit aussi de la violence d'un coup que done un corps pesant, ou un homme fort et robuste, et du brâs, de la main qui le done. "Il fut étourdi de la pesanteur du coup. "Je conais, j'ai senti la pesanteur de ses coups, de son brâs, de sa main. = 3°. Indisposition qui survient à quelque partie du corps, et qui fait qu'on y ressent comme un poids. "Pesanteur de tête, d'estomac, dans le bras, par tout le corps, etc.

Synonymes et Contraires

pesamment

adverbe pesamment
1.  Avec un grand poids.
Traductions

pesamment

log, zwaar

pesamment

heavily

pesamment

[pəzamɑ̃] advheavily