pestilent, ente

PESTILENT, ENTE

(pè-sti-lan, lan-t') adj.
Qui tient de la peste. Une fièvre pestilente.
Qui donne la peste.
Il [Satan] ressemble à une vapeur pestilente qui se coule au milieu de l'air par une contagion insensible et imperceptible à nos sens [BOSSUET, 1er sermon, Démons, 2]
Fig.
Des doctrines pestilentes, dit-il [Gerson], se sont élevées dans des provinces illustres [BOSSUET, Réfut. catéch. Ferry, II, 5]
Quand nous leur témoignons, Proserpine et moi, que cela [le mauvais style de la galanterie] nous choque, ils nous traitent de bourgeois, et disent que nous ne sommes pas galants ; on m'a assuré même que cette pestilente galanterie.... [BOILEAU, Héros de romans.]

SYNONYME

  • PESTILENT, PESTILENTIEL. Pestilent veut dire qui a le caractère de la peste. Pestilence en vient et signifie maladie ayant le caractère de la peste. Pestilentiel vient de pestilence. On voit donc que ces deux mots rentrent à très peu près l'un dans l'autre. Seulement la médecine aujourd'hui n'emploie plus pestilent, elle emploie pestilentiel.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Vous voyez ici la malicieuse et pestilente finesse de Satan [CALVIN, Instit. 1169]
    Un air pestilent [PARÉ, Introd. 10]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. pestilent ; esp. et ital. pestilente ; du lat. pestilentus, de pestis, peste.