pétition

(Mot repris de petition)

pétition

n.f. [ lat. petitio, de petere, demander ]
Écrit adressé par une ou plusieurs personnes à une autorité pour exprimer une opinion, présenter une requête : Elle fait circuler une pétition dans le voisinage pour que cet immeuble ne soit pas détruit.
Pétition de principe,
raisonnement vicieux consistant à tenir pour vrai ce qu'il s'agit de démontrer.

PÉTITION

(pé-ti-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
Demande par écrit à une autorité. Présenter une pétition. La chambre a renvoyé la pétition au ministre.
Il y avait plaisir alors à gouverner : point de pamphlets, point de journaux, point de pétitions pour la charte [P. L. COUR., Lettres au censeur, 9]
Dans l'histoire d'Angleterre, pétition des droits, célèbre requête formée par les chefs du parlement de 1628, et adoptée par Charles Ier. Terme de jurisprudence. Pétition d'hérédité, action par laquelle l'héritier légitime ou le légataire universel demande que celui qui détient une portion de l'héritage soit obligé de la délaisser.
Actions en pétition d'hérédité et d'autres droits [, Code Nap. art. 137]
(La pétition ne s'applique pas seulement à l'hérédité ; c'est un des noms donnés par le droit romain à l'action réelle en général, par opposition aux actions personnelles.) Plus-pétition, voy. ce mot à son rang.
Terme de logique. Pétition de principe, sophisme qui consiste à supposer comme certain ce qui ne l'est pas et qui a besoin de preuve.
Dans la pétition de principe, on répond en termes différents la même chose que ce qui est en question [DUMARS., Œuv. t. v, p. 343]
Ancien terme de géométrie. Demande claire et intelligible dont l'exécution et la pratique ne requièrent aucune démonstration. La géométrie est établie sur les définitions, les axiomes et les pétitions.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Aemplisset li sire tutes les tues [toutes tes] peticiuns [, Liber psalm. p. 23]
  • XIIIe s.
    Et doivent fere que les peticions as genz soient oïes jostement [, Liv. de just. 72]
  • XIVe s.
    Par souhait ou par petition de la bouche [, Jeu des tables, dans Hist. litt. de la Fr. t. XXV, p. 57]
  • XVIe s.
    En matieres de petition de dot, separation de mariez quant aux biens, crimes d'adultere.... [P. PITHOU, 31]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. peticio ; esp. peticion ; ital. petizione ; du lat. petitionem, de petere, demander, proprement aller vers ; sanscr. pat, aller vers, voler, tomber.

pétition

PÉTITION. n. f. Action de demander. Il se dit, dans le langage ordinaire, d'une Demande par écrit adressée à une autorité. Rédiger une pétition. Adresser, présenter une pétition au ministre, à la Chambre. Apostiller, appuyer une pétition. Faire droit à une pétition. Une pétition qui se couvre de signatures.

En termes de Logique, Pétition de principe, Raisonnement vicieux qui consiste à tenir pour acquise la chose même qui est en question. C'est une pétition de principe. Faire une pétition de principe.

En termes de Jurisprudence, Pétition d'hérédité, Demande de reconnaissance d'un droit à une succession.

petition

Petition, ou demande, Petitio.

pétition


PÉTITION, s. f. PÉTITOIRE, adj. et subst. [Péti-cion, ti-toâ-re: 1re é fer. 3e lon. au 2d.] Le prem. ne se dit qu' en Philosophie, et le second au Palais. Pétition de principe se dit lorsqu'on allègue pour preuve la chôse même qui est en question. = Action pétitoire, demande au pétitoire, demande faite en Justice, pour obtenir la propriété d'un héritage, la jouissance d'un Bénéfice, etc.

Traductions

pétition

petitionבקשה (נ), עצומה (נ), פטיציה (נ) [עצומה], עֲצוּמָהpetitiepetskriboPetitum, Unterschriftenlistepetiçãopetizioneالْتِمَاسٌpeticeappelπροσφυγήpeticiónanomuspeticija嘆願書진정서begjæringpetycjaпетицияnamninsamlingการร้องเรียนdilekçeđơn yêu cầu请愿Петиция (petisjɔ̃)
nom féminin
demande ou plainte collective signer une pétition pour la paix

pétition

[petisjɔ̃] nfpetition
faire signer une pétition → to get up a petition