petto

PETTO (IN)

(in'-pè-tto) loc. adv.
À part soi, intérieurement, en secret ; se dit proprement du pape, quand il nomme un cardinal, sans le proclamer ni l'instituer.
Créé cardinal le 10 mai 1712, il [l'abbé de Polignac] fut réservé in petto jusqu'au 30 janvier 1713, où il fut déclaré [MAIRAN, Éloge du card. de Polignac.]
De là la locution a passé dans l'usage général.
Nouvelles coquetteries de ma part avec le pape ; je lis ses livres, j'en fais un petit extrait, je versifie, et le pape devient mon protecteur in petto [VOLT., Lett. d'Argenson, 30 mai, 1745]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. in, en, et petto, poitrine : dans le cœur (voy. PIS, s. m.).