petun

PETUN

(pe-tun) s. m.
Terme tombé en désuétude. Tabac.
Pour Mars, il prenait du petun, Méprisant tout autre parfum [SCARR., Typh. ch. I]
On consulte le manitou [pour la chasse], on fait des sacrifices de petun [CHATEAUBR., Atala, Prologue.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Tesmoin m'en sera l'herbe appellée des anciens petum, à présent catherinaire, ou medicée, ou herbe à la royne [PARÉ, Préface]

ÉTYMOLOGIE

  • Nom brésilien de la nicotiane tabac. Il est resté en usage dans le bas-breton sous la forme de butun.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PETUN. - HIST. XVIe s. Ajoutez :
    N'avons-nous pas decouvert les rivages De l'autre monde et les veluz sauvages, Dont s'est connu ce haut feuillu petun, à tant de maux utile et opportun ? [J. PELETIER DU MANS, la Savoye (1572), p. 298, Chambéry, 1856]