peut-être


Recherches associées à peut-être: peut-être que

peut-être

[ pøtɛtr] adv.
1. Exprime le doute, la possibilité : S'il fait beau, il ira peut-être à pied. Peut-être est-elle enceinte.
2. (À la fin d'une phrase interr.) Indique un défi : Je ne me suis pas bien occupé de lui, peut-être ?
Peut-être que (+ ind. ou cond.),
indique une supposition, une probabilité : Peut-être qu'elle est malade, qu'elle ira vous voir. Peut-être qu'il nous aiderait si on le lui demandait.

PEUT-ÊTRE

(peu-tê-tr') adv.
Marque le doute, la possibilité.
Mais peut-être au défaut de la fortune, les qualités de l'esprit, les grands desseins, les vastes pensées pourront nous distinguer du reste des hommes [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Pour la dernière fois je vous parle peut-être [RAC., Andr. IV, 5]
La mort, c'est le sommeil ; c'est un réveil peut-être.... Peut-être ! ah ! c'est ce mot qui glace épouvanté L'homme au bord du cercueil par le doute arrêté [DUCIS, Hamlet, IV, 2]
Quand peut-être est placé en tête de la phrase, on peut mettre le sujet après le verbe, si ce sujet est un pronom. Peut-être irons-nous.
Il est souvent suivi de que.
Peut-être qu'il prétend, après la mort d'Octave, Au lieu d'affranchir Rome, en faire son esclave [CORN., Cinna, III, 1]
Peut-être que, parmi tous ceux qui m'entendent, il ne se trouvera pas dix justes, peut-être s'en trouvera-t-il encore moins [MASSILLON, Carême, Élus.]
Quand peut-être doit être doit être répété dans deux membres de phrase, on peut dans le second le remplacer par que.
Peut-être a-t-il dans l'âme autant que moi de crainte, Et que le drôle parle ainsi Pour me cacher sa peur sous une audace feinte [MOL., Amph. I, 2]
Peut-être pas, sûrement non.
J'ai mon champ à labourer, je n'irai peut-être pas employer mon temps à terminer vos différends, et à travailler à vos affaires, tandis que je négligerai les miennes [MONTESQ., Lett. pers. 11]
S. m. Un peut-être, une chose fort douteuse.
Peut-être qu'il le dit, mais c'est un grand peut-être [CORN., Ment. IV, 9]
Je regarde ma postérité et mon nom. - Mais peut-être que ta postérité n'en jouira pas. - Mais peut-être aussi qu'elle en jouira. - Et tant de sueur, et tant de travaux, et tant de crimes, et tant d'injustices, sans pouvoir arracher de la fortune, à laquelle tu te dévoues, qu'un misérable peut-être ! [BOSSUET, Sermons, Ambition, 2]
À peine il est sorti, tous les peut-être les plus sinistres s'emparent de mon imagination [MARMONTEL, Mém. VI]
Il n'y a pas de peut-être, se dit à quelqu'un qui vient de se servir du mot peut-être, pour lui déclarer que la chose est très certaine.

REMARQUE

  • C'est une négligence de style de mettre le verbe pouvoir avec peut-être, parce que ce mot, exprimant une idée de possibilité, ne saurait modifier un verbe qui l'exprime également, ou, si l'on veut, parce que, comme le dit Lemare, ce mot n'est qu'un temps du verbe pouvoir à l'impersonnel avec être. Cependant une telle condamnation n'est pas absolue ; et, dans la première phrase de Bossuet citée ci-dessus, si peut-être y eût été supprimé, l'auteur eût affirmé le pouvoir de distinguer, ce qui serait contraire à la pensée, puisqu'il n'a voulu faire qu'une objection dubitative. Des cas de ce genre abondent dans les auteurs.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Puet cel estre, s'il fuissent à cele hure passé, Il eüssent fait el [autre chose] qu'il n'unt puis demunstré [, Th. le mart. 136]
  • XVIe s.
    Peut-estre engarde les gens de mentir [LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 371]

ÉTYMOLOGIE

  • Peut, 3e personne du présent du verbe pouvoir, et être : cela peut être (ce qui fait comprendre qu'on dise peut-être que) ; bourg. petétre. L'ancienne langue disait espoir pris adverbialement au lieu de peut-être. On peut aussi employer possible en ce sens.

peut-être

PEUT-ÊTRE. adverbe dubitatif qui signifie Cela se peut. Cela arrivera-t-il? Peut-être. Peut- être que oui, peut-être que non. Peut-être viendra- t-il. Peut-être qu'il viendra. Vous croyez peut- être qu'il est de vos amis; vous êtes dans l'erreur.

Il s'emploie quelquefois substantivement. Vous fondez-vous sur un peut-être? Rabelais disait en mourant : " Je vais chercher un grand peut-être. "

Fam., Il n'y a pas de peut-être, se dit à quelqu'un qui vient de se servir du mot Peut- être, pour lui déclarer qu'il a tort de douter, que la chose dont on parle est certaine.

peut-être


PEUT-ÊTRE, adv. [peu-têtre: 2e ê ouv. et long, 3e e muet.] Il peut se faire que. = Il peut se placer devant ou aprês le verbe, et dans les tems composés, ou aprês l'auxiliaire, ou aprês le participe. "Peut-être le fera-t'il. Il le fera peut-être. "Il l'a peut-être fait: il l'a fait peut-être. = Quand il est à la tête de la phrâse, le pronom nominatif doit se mettre aprês le verbe; "Peut-être le troûverez-vous ocupé. Mais, au contraire, quand il est au milieu de la phrâse, il est contre l'usage de mettre le verbe avant le nominatif pronom. Plusieurs Auteurs, d'ailleurs estimables, l'ont pourtant pratiqué ainsi, mal-à-propôs, à mon avis. "Un chagrin, dont il n'étoit pas maître, et auquel peut-être sommes-nous redevables de ses ingénieuses compositions. Valincour, Él. de Boileau. Je crois qu'il falait dire, auquel peut-être nous sommes, etc. "Ils me dirent que ces barbâres avoient retenu le troisième Indien, et que peut-être l'avoient-ils (ils l'avoient) déjà massacré. Let. Édif. "Rigueur, dont nous ne chercherons pas les motifs, parce que peut-être seroit-il (il serait peut-être) trop chagrinant de les trouver. Mercure. = Quelques Écrivains font suivre peut-être de la conjonction que: "Peut-être qu'on pourroit parler ainsi, dit La Bruyère. "Peut-être que votre père y sera aussi-tôt que vous. Télém. "Peut-être qu'on y auroit désiré (dans l'Esprit de Leibnitz) un peu moins d'extraits métaphysiques. Ann. Litt. — L'Acad. met les deux manières: peut-être viendra-t'il: peut-être qu'il viendra. = Sur ces vers du Coriolan de M. D. L. H.
   Peut-être, satisfait que ce grand coeur fléchisse
   Le peuple, s'il vous voit soumis à son pouvoir,
   Peut en votre faveur se laisser émouvoir.
On dit dans l'Ann. Litt. que peut-être, et peut ne sont pas faits pour aller ensemble. La remarque est três-juste.
   PEUT-ÊTRE, est quelquefois s. m. "Vous vous fondez sur un peut-être. ACAD. "C'est un décret dans l'esprit de Dieu... à mon égard c'est un peut-être. "Or se former d'un peut-être une règle; en faire le fondement de notre fortune éternelle, c'est une conduite qui fait pitié. La Rue.

Synonymes et Contraires

peut-être

adverbe peut-être
Traductions

peut-être

perhaps, maybe, possibly, beאולי (מ' חיבור), ייתכן (תה״פ), לו (מ חיבור), שמא (מ חיבור), אוּלַי, יִתָּכֵן, שֶׁמָּאmisschien, soms, mogelijk, ookmiskienmåskevielleicht, etepeteteίσως, ενδεχομένωςeblequizá, quizás, acasoehkä, kentiesbarangkali, kalauforse, può darsi, chi saforsitan, fortassekanskje, muligensbyć może, możetalvezpoatebelkiавось, возможноرُبَّـمَا, لَعَّلَّmožnámoždaことによると, もしかしたら아마kanskeบางที, อาจจะcó thể大概, 或许Може би (pøtɛtʀ)
adverbe
de façon incertaine Je viendrai peut-être.

peut-être

[pøtɛtʀ] advmaybe, perhaps
Je l'ai peut-être oublié à la maison → Maybe I've left it at home., Perhaps I've left it at home., I might have left it at home.
peut-être que → perhaps, maybe
Peut-être qu'elles n'ont pas pu téléphoner → Perhaps they couldn't phone., Maybe they couldn't phone., They might not have been able to phone.
peut-être bien qu'il fera → he may well do
peut-être bien qu'il est → he may well be