philosophâtre

PHILOSOPHÂTRE

(fi-lo-zo-fâ-tr') s. m.
Terme de dénigrement. Chétif philosophe ; faux philosophe.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    N'en voit-on pas les exemples par un nombre infini de tels gentils philosophastres ? [JACQ. TAHUREAU, 2e dial. p. 229]
    Plus en apprendra, à un instant, par soy-mesmes, que non par tous les livres de tels quels philosophastres, non experimentez en tels œuvres [EST. PASQUIER, Monoph. I, p. 15]