philosophale


Recherches associées à philosophale: alchimie

philosophale

adj.f. [ de philosophe, au sens anc. de « alchimiste » ]
Pierre philosophale,
pierre qui, selon les alchimistes, pouvait opérer la transmutation des métaux en or.

PHILOSOPHALE

(fi-lo-zo-fa-l') adj. f.
Pierre philosophale, pierre qui, composée selon les règles des philosophes ou alchimistes avec de petites quantités d'or ou d'argent devenues, grâce à certains procédés, alchimiquement vivantes et capables de communiquer cette vie, devait avoir la propriété de transmuer les métaux inférieurs en or ou en argent, suivant que c'était l'or ou l'argent qui avait été soumis à la confection de la pierre.
Il est vrai qu'on ne peut trouver la pierre philosophale, mais il est bon qu'on la cherche : en la cherchant, on trouve de fort beaux secrets qu'on ne cherchait pas [FONTEN., Dial. 2, Morts anc. mod.]
Un autre m'envoie un paquet de rêveries ; il me mande qu'il a trouvé la pierre philosophale, et qu'il ne veut dire son secret qu'au roi ; je lui renvoie son paquet, et je lui mande que c'est le roi qui a la pierre philosophale [VOLT., Lett. Mme Denis, 24 déc. 1751]
Il ne trouvera pas, il n'a pas trouvé la pierre philosophale, se dit d'un homme dont l'esprit est borné. Il faut qu'il ait trouvé la pierre philosophale, se dit d'un homme qui fait des dépenses fort au-dessus du revenu qu'il paraît avoir. Fig. C'est la pierre philosophale, c'est une chose impossible à trouver.
J'ai consumé environ quarante années de mon pèlerinage dans deux ou trois coins de ce monde à chercher cette pierre philosophale qu'on nomme la vérité [VOLT., Dict. phil. Philosophie, IV]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Trop poure est mercure vulgal Pour devenir philosophal [, Traité d'alch. 276]
  • XVe s.
    C'est ici que je vueil chercher La pierre philosophale [BASSELIN, XI]
  • XVIe s.
    Cette ridicule poursuitte de la pierre philosophale [MONT., II, 315]

ÉTYMOLOGIE

  • Philosophe.
Traductions

philosophale

filosofal