phrase


Recherches associées à phrase: clause

phrase

n.f. [ gr. phrasis, de phrazein, expliquer ]
1. Unité élémentaire d'un énoncé, formée de plusieurs mots ou groupes de mots et qui présente un sens complet : Une phrase affirmative, négative.
2. En musique, suite de notes formant une unité mélodique expressive.
Faire des phrases,
tenir un discours creux, conventionnel.
Petite phrase,
élément d'un discours, en partic. politique, repris par les médias pour son impact potentiel sur l'opinion.
Phrase toute faite,
formule conventionnelle ; cliché.
Sans phrases,
sans détour ; directement et franchement.

PHRASE

(fra-z') s. f.
Assemblage de mots formant un sens complet, distingué de la proposition en ce que la phrase est surtout considérée grammaticalement, et la proposition, logiquement.
On proposa une distribution des meilleurs auteurs à tous les académiciens, pour en tirer les phrases et les élégances de la langue [PELLISSON, Hist. Acad. III]
De quel front aujourd'hui vient-il, sur nos brisées, Se revêtir encor de nos phrases usées ? [BOILEAU, Épître 1]
L'on écrit régulièrement depuis vingt années : l'on est esclave de la construction ; l'on a enrichi la langue de nouveaux mots, secoué le joug du latinisme et réduit le style à la phrase purement française [LA BRUY., I]
Le tour de phrase, toujours le même et toujours uniforme, déplaît extrêmement [MONTESQ., Goût, Contrastes.]
Quelques écrivains qui, dans chaque phrase, mettent toujours le commencement en contraste avec la fin par des antithèses continuelles, tels que saint Augustin et quelques-uns de nos modernes, comme Saint-Évremond [ID., ib.]
Phrase faite, façon de parler consacrée par l'usage.
Il y a un certain nombre de phrases toutes faites que l'on prend comme dans un magasin, et dont on se sert pour se féliciter les uns les autres sur les événements [LA BRUY., VIII]
Un commis à la phrase, censeur.
Dans Paris quelquefois un commis à la phrase Me dit... [VOLT., Ép. c.]
Fig. Varier la phrase, ne pas faire exactement la même chose.
L'abbé Tétu est retourné en Touraine... et, pour varier un peu la phrase, il a mené à ce second voyage toute la case [maison] de Richelieu [SÉV., 14 oct. 1671]
Particulièrement, des phrases, de grandes phrases, des paroles emphatiques, affectées. Un faiseur de phrases.
Un discours ferme et serré, sans aucun lieu commun, sans épithète, sans ce que nous appelons des phrases [VOLT., Jenni, 4]
Vous savez penser ; les autres font des phrases ; ils sont tous les élèves du père Nicodème, qui disait à Jeannot : Fais des phrases, Jeannot, ma douleur t'en conjure [ID., Lett. la Harpe, 25 févr. 1772]
De grandes phrases, en disant qu'il n'en fait pas [PICARD, Vieille tante, II, 6]
Faire des phrases, signifie aussi : parler beaucoup et ne rien faire d'effectif.
Se dit de la tournure d'écrire particulière à une langue. La phrase grecque a de l'harmonie, la phrase latine a de la majesté.
Phrase botanique, description d'une plante qui en présente tous les caractères dans une phrase très courte.
Par analogie, phrase musicale, suite de sons musicaux avec un arrêt ou repos après le dernier, présentant à l'oreille un rhythme semblable à celui d'une phrase parlée. La phrase est plus courte que la mélodie.
Phrase, fragment de mélodie qui a ordinairement pour fragment correspondant une autre phrase d'un nombre égal de mesures, de même rhythme et de même caractère, [FÉTIS, Dictionnaire de musique, dans La musique mise à la portée de tout le monde]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ignorant des frases et vocables qui servent aux choses plus communes [MONT., I, 103]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, parler, moyen de montrer ; signifie donc proprement se manifester.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PHRASE. Ajoutez : - REM. Il semble que phrases, au pluriel, au sens de paroles emphatiques, affectées, était nouveau dans le courant du XVIIe siècle. Du moins on serait tenté de l'inférer de cet exemple :
    Il a aussi pour contraire un certain style enflé et bouffi, qui fait semblant de dire de grandes choses et ne dit rien : le phébus qui va toujours sur des échasses, ce qu'on appelle galimatias, ou, par un terme nouveau, phrases, et autres styles à perte de vue [DE COURTIN, la Civilité françoise, p. 182, Paris, 1695]

phrase

PHRASE. n. f. Proposition simple ou assemblage de propositions formant un sens complet. Phrase correcte, incorrecte, claire, obscure, bien construite, mal construite. Une phrase courte. Une phrase longue. Une phrase embarrassée. Une phrase élégante, bien tournée. Construire une phrase. Prononcer, dire une phrase. Composer, écrire, jeter sur le papier quelques phrases. La phrase grecque et la phrase latine admettent l'inversion.

Phrase toute faite, Formule banale de style ou de conversation.

Fam., Faire des phrases, Parler d'une manière recherchée et affectée. Ne faites donc pas tant de phrases et dites les choses simplement.

Phrase musicale, Suite non interrompue de sons simples ou d'accords, qui forme un sens plus ou moins achevé et qui se termine sur un repos.

phrâse


PHRâSE, s. f. *PHRASÉ, adj. m. [Frâze, Frazé: 1re lon. au 1er, 2e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Phrâse est la réunion de plusieurs mots, qui forment un sens complet, comme: L'étude forme le coeur et l'esprit. = La période est l'assemblage de plusieurs phrâses tellement liées, qu'elles dépendent l'une de l'autre. Il y a des périodes en vers comme en prôse.
   Autant qu'il faut de soins, d'égards et de prudence
   Pour ne pas diffamer l'honeur et l'inocence,
   Autant il faut d'ardeur, d'inflexibilité,
   Pour déférer un traître à la société.       Gress.
Dans les phrâses et les périodes, il faut remarquer les expressions incidentes. On apèle ainsi les expressions, qui servent à déveloper quelque partie de la phrâse, à doner plus de force et de nombre au discours. Exemple: "Nous ne devons jamais, en quelque circonstance que nous nous trouvions, agir contre le témoignage de notre conscience. Wailli.
   On dit proverbialement, qu'il faut un peu varier la phrâse; c. à. d. qu'il ne faut pas toujours vivre de la même manière. = Ne parler que par phrâses, avoir une façon de parler afectée. "C'est un diseur, un faiseur de phrâses. Quelques Auteurs ont~ dit phrasier, en ce sens.
   On y proscrira l'étalage
   Des phrasiers, des rhéteurs boufis.
       Gresset.
"Le phrasier, le sec, l'amphigourique Sénèque. Linguet. — M. Mallet du Pan dit, phraseur. Si l'usage admet l'un des deux, il est probable que ce sera le premier. = Phrasé, est un mot nouveau. Il se dit du style du discours, de vers, dont les phrâses sont liées les unes avec les aûtres. Il se dit par oposition au style coupé. "Un style phrasé, de l'harmonie et des tableaux pleins de force. L'Abé de Fontenai. "Les vers (de M. de Maisonneuve) ne se traînent pas de deux en deux: ils sont phrasés avec harmonie. Ann. Litt.

Traductions

phrase

Satz, Phrase, Redensartsentence, phrasezin, frase, volzin, zinsnede, (vol)zin, frase [muziek]משפט (ז), מִשְׁפָּטsinfrasevětasætningφράση, πρότασηfrazofrase, oraciónlausefrase文書, 文zdaniefrase, proposiçãoфраза, предложениеmening, satsجُمْلَةrečenica문장setningประโยคcümlecâu句子изречение (fʀɑz)
nom féminin
groupe de mots qui a un sens

phrase

[fʀɑz]
nf
(LINGUISTIQUE)sentence
(= propos) → phrase
petite phrase → catch phrase
(MUSIQUE)phrase phrases
nfpl (péjoratif) faire des phrases → to use overblown language