phylactère

phylactère

n.m. [ du gr. phullatein, protéger ]
1. Petit étui renfermant un morceau de parchemin où sont inscrits des versets de la Torah et que les juifs pieux portent attaché au front et au bras lors de certaines prières tefillin
2. Bulle, dans une bande dessinée.

PHYLACTÈRE

(fi-la-ktè-r') s. m.
Petit morceau de peau ou de parchemin que les Juifs s'attachaient au bras ou au front, et sur lequel étaient écrits des passages de l'Écriture.
Il est très vrai qu'Isis et Osiris ne leur ont jamais servi de rien [aux Égyptiens], non plus que les phylactères des pharisiens ne leur ont servi contre les Romains [VOLT., Mél. hist. 8e niaiserie.]
En général, nom donné par les anciens aux amulettes qu'ils portaient sur eux pour se préserver de quelque mal.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Desous il out un filatire Tout le meillor qu'il pot eslire [, Rou, dans DU CANGE]
    Phylacteria, filatieres et autres saintuaires [ID., ib.]
  • XIVe s.
    Le precieux corps de nostre Seigneur que l'en met en ces eglises en vaisselle d'or et d'argent pour la necessité des malades, hors des philatieres le gettoient, puis le fouloient entre leurs pieds [, Chron. de St Denys, t. II, f° 6, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, amulette, du grec, garder, préserver.

phylactère

PHYLACTÈRE. n. m. T. d'Antiquité. Petit morceau de peau ou de parchemin que les Juifs s'attachent au bras ou au front, pendant la prière du matin, et sur lequel sont écrits différents passages de l'Écriture.

Il se dit aussi de Petites banderoles qui, dans une oeuvre d'art, portent une inscription.

Traductions

phylactère

Gebetsriemen, Phylakterion, Reliquiar, Reliquienschrein, Schrein, Tefillin

phylactère

filacteria