piéter

(Mot repris de piétait)

piéter

v.i. [ de pied ]
Avancer en courant au lieu de prendre son envol, en parlant du gibier à plume.

PIÉTER

(pié-té. La syllabe pié prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je piète, excepté au futur et au conditionnel : je piéterai) v. n.
Terme de jeu de boule et de quilles. Tenir le pied à l'endroit marqué.
Terme de chasse. Se dit en parlant d'une perdrix ou d'une caille, lorsqu'elle avance quelques pas sous l'arrêt du chien.
Lorsqu'on croit la trouver [la bécasse] où elle s'est abattue, elle a déjà piété et fui à une grande distance [BUFF., Ois. t. XIV, p. 228]
V. a.Fig. et familièrement. Disposer à la résistance (peu usité). On avait piété cet homme contre ses meilleurs amis.
Terme de teinturier. Donner une teinte de bleu aux étoffes qu'on veut teindre en noir.
Terme de marine. Exécuter l'opération du piétage.
Se piéter, v. réfl. Se roidir sur ses pieds.
On se moque d'un nain qui se piète pour se grandir [GRIMM, Corresp. t. III, p. 361]
Fig. Se roidir, faire effort.
Linant s'était piété pour les combattre [Mme D'ÉPINAY, Mém. t. I, p. 371, dans POUGENS]

ÉTYMOLOGIE

  • Pied.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PIÉTER.
    Ajoutez :
  • Se piéter, se fixer, s'assurer sur ses pieds.
    Quand l'actrice, comme une statue qui se piète sur son socle, a redressé sa haute taille... [TH. GAUTIER, Journ. offic. Feuilleton, 25 juill. 1870]

piéter

PIÉTER. v. intr. T. de Jeu. Tenir le pied à l'endroit qui a été marqué, au jeu de boule ou de quilles.

En termes de Chasse, il se dit des Oiseaux et signifie Aller sur ses pieds, courir au lieu de voler. Les perdrix piètent dans la vigne.

SE PIÉTER signifie Se raidir contre, résister avec force. Il s'est piété contre toute opposition d'arrangement. Les stoïciens se piétaient contre la douleur. Il est vieux.

pieter


PIETER, v. n. [Pié-té: 2 é fermés. Devant l'e muet, le 1er è est moyen: il piète, piètera.] Piéter, au propre, c'est au jeu des boules et des quilles, tenir le pied à l'endroit qui est marqué pour cela. = Se piéter, au figuré (st. famil.) prendre bien ses mesûres. = M. de Bufon done à~ ce verbe le sens de marcher, en parlant des oiseaux. "Le râle de terre a déja piété plus de cent pas, lorsque le chasseur arrive à la remise. Hist. Nat.