piastre

piastre

n.f. [ de l'it. piastra, lame de métal ]
Fam. Au Québec, dollar canadien.

PIASTRE

(pi-a-str') s. f.
Monnaie d'argent qui se fabrique en différents pays : la piastre espagnole, qui est la plus connue et appelée absolument piastre, vaut 5 fr. 40 c. ; on l'appelle quelquefois piastre forte pour la distinguer de sa fraction la demi-piastre ; la piastre chique, la piastre gourde, piastre qui ne vaut que 2 fr. 75 c. ; la piastre turque, dont la valeur n'est que de 40 à 50 centimes, et même moins selon le change [LEGOARANT, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Esp. et ital. piastra, piastre, proprement lame de métal, plaque (voy. PLASTRON).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PIASTRE. Ajoutez : - REM. D'après l'Annuaire du bureau des longitudes, la piastre turque vaut 22 centimes ; la piastre de Tunis, 62 centimes ; la piastre d'Égypte, 25 centimes ; la piastre mexicaine (République Argentine, Bolivie, Guatemala, Pérou), 5 fr. 35 ; la piastre du Chili, en or, 4 fr. 72, en argent, 4 fr. 96 ; la piastre des Principautés danubiennes, 99 centimes.

piastre

PIASTRE. n. f. Nom de diverses monnaies d'argent. La piastre d'Indochine. La piastre indienne. La piastre turque. La piastre mexicaine. La piastre espagnole ou piastre forte.

piastre


PIASTRE, s. f. [Pias-tre: 2e e muet.] Monaie d'argent, qui vaut un écu ou environ, dit l'Acad. et qui se fabrique en Espagne et dans les Indes occidentales. Cela n'est pas exact. Les piastres d'Espagne valent 5 livres 8 sols 11 deniers 3/10 de France. — Celles du Levant, frapées au coin du Grand Seigneur, valent 120 aspres. C'est de celles-là seulement qu'on peut dire qu'elles valent environ un écu. Voy. Dict. du Citoyen.