pic

(Mot repris de pics)

à pic

loc. adv. [ de piquer ]
1. De manière verticale : Un sentier qui descend à pic verticalement
2. Fam. Au bon moment ; à point nommé : Tu tombes à pic, j'allais partir.
Couler à pic,
aller directement au fond de l'eau ; fig., faire faillite, être ruiné.

1. pic

n.m. [ du lat. picus, pivert ]
Oiseau qui frappe avec le bec sur l'écorce des arbres pour en faire sortir les larves dont il se nourrit.

2. pic

n.m. [ de 1. pic ]
Instrument composé d'un fer pointu, souvent légèrement courbé, ajusté à un manche, dont on se sert pour creuser, pour fendre : Un pic de mineur.

3. pic

n.m. [ mot de l'anc. prov. signif. « sommet » ]
Montagne isolée, dont le sommet a une forme de pointe : Le pic du Midi d'Ossau aiguille

PIC1

(pik) s. m.
Instrument de fer courbé, pointu, à long manche, dont on se sert pour casser des fragments de rocher ou pour ouvrir la terre.
Prends ton pic, et me romps ce caillou qui te nuit [LA FONT., Fabl. VI, 18]
Morceau de fer pointu avec lequel on attise le feu de charbon de terre.
Terme de verrerie. Petit crochet de fer, pour diriger, par de petits coups donnés à propos, les cassures qui surviennent au bonnet du manchon.
Terme de passementerie. Petit ouvrage de cartisane, en forme de carré dont les angles sont émoussés.
Terme de marine. Extrémité de la vergue d'artimon.
Terme de jardinage. Pic ou long bois, voy. PLEYON.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Il fait creuser souz terre à pic et à martel [, Sax. IX]
  • XIVe s.
    Et puis viennent au mur li bon mineur de pris, Qui pour les murs percer feroient [frappaient] de leurs pis [, Guesclin. 11218]
  • XVIe s.
    ... s'exerçoit à la hasche, laquelle tant bien croulloyt, tant verdement de tous picz [coups de pointe] resserroyt, que.... [RAB., Garg. I, 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, pi ; prov. pic ; esp. pico ; ital. piccone. Le mot paraît d'origine celtique : bas-breton, pik ; gaél. pic ; kimry, pig, pointe.

PIC2

(pik) s. m.
Pointe de montagne.
La plupart des îles de l'Océan indien ne nous présentent que des pics et des sommets isolés qui vomissent le feu [BUFF., Add. théor. terr. Œuv. t. XIII, p. 113]
Je voyais le Mont-Rose composé d'une suite non interrompue de pics gigantesques, presque égaux entre eux [SAUSSURE, Voy. Alpes, t. VIII, p. 54, dans POUGENS]
Se dit de certaines montagnes très hautes. Le pic du Midi. Le pic de Ténériffe.
À pic, loc. adv. Verticalement.
Le mont Brezon, dont la cime a des couches taillées à pic et presque verticales [SAUSSURE, Voy. Alp. t. I, p. 336]
Terme de marine. À pic, perpendiculairement. Un bâtiment est à pic sur son ancre, quand le câble de l'ancre est tendu verticalement. À long pic, position d'un navire qui, en levant une ancre mouillée à l'avant, est arrivé au-dessus de cette ancre, de manière que le câble est vertical. Être à long pic. Le vent est à pic, quand le pannon est pendant, le plus léger souffle de vent ne venant point l'agiter.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Clermont, voiant ce passe-temps, fit tenir l'ancre à pic, esperant que Lansac, poursuivant ce marchand, viendroit au combat [D'AUB., Hist. II, 294]
    La coste à pic ou en pic [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Ainsi dit à cause de la ressemblance avec le pic, instrument ; prov. pic ; ital. picco.

PIC3

(pik) s. m.
Genre d'oiseaux insectivores, qui fait une famille dans l'ordre des passereaux zygodactyles ; on distingue le pic vert, dit vulgairement le pivert, picus viridis, L.
Le pic, assujetti à une tâche pénible, ne peut trouver sa nourriture qu'en perçant les écorces et la fibre dure des arbres qui la recèlent [BUFF., Ois. t. XIII, p. 3]
Le pic ne serait pas l'idéal du travailleur, s'il n'était calomnié et persécuté [MICHELET, l'Oiseau.]
Le pic à bec d'ivoire, picus principalis ; le pic épeiche ou grande épeiche, picus major, L. ; le pic mar, picus medius, L. ; le pic épeichette, picus minor, L. Le pic maçon, la sittelle touchepot.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. picus, que Benfey rapproche du sanscr. pika, coucou, du grec signifiant, nom de plusieurs oiseaux gazouillants, et par conséquent de l'all. Specht, pic (la chute de l's initiale étant fréquente).

PIC4

(pik) s. m.
Terme de jeu de piquet. Coup où celui qui joue, arrivant à compter trente sans que l'autre ait rien compté, passe de trente à soixante.
Il ne m'en faut que deux [points], l'autre a besoin d'un pic [MOL., Fâch. II, 2]
Après une suite traîtresse De pics, de repics, de capots [BÉRANG., Enf. de bonne maison.]
Faire pic et repic, voy. REPIC.

ÉTYMOLOGIE

  • Pic 1, dans le sens de coup, comme à l'historique de ce mot.

PIC5

(pik) s. m.
Nom d'une mesure de longueur, en usage dans toutes les échelles du Levant, et contenant deux pieds deux pouces deux lignes, c'est-à-dire 3/5 de l'aune de Paris.

pic

PIC. n. m. Instrument de fer courbé et pointu vers le bout, qui a un manche de bois et dont on se sert pour détacher des morceaux de rocher et pour creuser la terre.

pic

PIC. n. m. T. du Jeu de piquet.

Fig., Faire pic, repic et capot. Voyez CAPOT.

pic

PIC. n. m. Pointe, d'une montagne, montagne dont la forme est en pointe. Ce terrain volcanique présente beaucoup de pics isolés. Cette montagne se compose d'une suite de pics gigantesques.

Il se dit aussi de Certaines montagnes très hautes. Le pic du Midi. Le pic de Ténériffe.

À PIC, loc. adv. Verticalement. Cette montagne est coupée à pic, est à pic.

Il signifie, figurément et familièrement, Juste, à propos, à point nommé. Tomber à pic.

En termes de Marine, Le vent est à pic se dit Quand aucun souffle de vent n'agite le penon qui est pendant. Le bâtiment est à pic sur son ancre se dit Quand le câble de l'ancre est tendu verticalement.

Couler à pic, Couler tout droit.

pic

PIC. n. m. T. d'Histoire naturelle. Oiseau grimpeur qui perce l'écorce des arbres avec son bec pour y chercher les vers et les insectes dont il fait sa principale nourriture.

pic

Pic, nom d'oiseau, Picus, Aliquibus dicitur Piverd, quasi Picus viridis, aliis Pimard, quasi Picus Martius: est enim auis deo Marti dicata. Semble que de ce pic soit appelé pic d'un masson, pource qu'il a le bec long, poinctu et fort: et en ce ressemble à cet oiseau, lequel a le bec si poinctu et si fort qu'il en perce les arbres. A cette cause en Picardie on l'appelle Becquebo. Plinius eadem de causa Picos vocat arborarios, et arborum cauatores. Semble aussi que de mesme mot vient Picque, Picquer, Picquoter. Perionius dit qu'il vient de péikéin.

pic


PIC, s. m. Ce mot se dit dans trois acceptions, qui n'ont aucun raport ensemble. = 1°. Instrument de fer, courbé et pointu vers le bout, qui a un manche de bois, et dont on se sert à ouvrir la terre. "Il y a beaucoup de caillous dans cette terre, il faut se servir du pic pour l'entamer. = À~ pic, adv. Perpendiculairement. "Montagne qui est à pic, coupée à pic. Avoir le soleil à pic, à plomb sur la tête. = 2°. Coup de piquet, lorsque celui qui a la main compte jusqu'à trente, en jouant les cartes, avant que celui contre qui il joûe puisse rien compter. Alors de vingt-neuf on va de plein saut à soixante. Faire pic. Voilà un beau pic. = * Boileau dit pique, en ce sens.
   Tu voyois tous tes biens au sort abandonés,
   Devenir le butin d'un pique ou d' un sonnez.
Pique, ou plutôt pic, dit Brossette, terme du jeu de piquet. = Pic se dit de ce coup de piquet, et pique de la carte, qui porte ce nom. "Faire pic et capot. "Mon point est en piques; j'ai six piques. Trév. = 3°. Pic se dit, en Géographie, de certaines montagnes três-hautes. "Le Pic du Midi dans les Pyrénées: le Pic de Ténérife.

Synonymes et Contraires

pic

nom masculin pic
Sommet montagneux isolé.
Traductions

pic

(apik)
adverbe
1. de manière verticale, droite La falaise s'élève à pic au-dessus de la mer. bateau qui coule à pic
2. arriver au bon moment

pic

(pik)
nom masculin
1. sommet pointu d'une montagne Le pic de la montagne dépasse des nuages.
2. valeur maximale d'un phénomène un pic de pollution

pic

peak, pick, woodpecker, pinnacleמצוק (ז), מָצוֹקpiek, bergtop, specht, bergspits, pikhouweel, hak, toppuntSpecht, Bergspitze, Spitzhacke, Pik, Gipfelpico, pájaro carpintero, picachopicoαιχμή, κορυφήдятел, вершинаpicco, picchioذُرْوَةٌvrcholhøjdepunkthuippuvrhunac尖端뾰족한 끝toppszczyttoppจุดสูงสุดzirveđỉnh顶峰СНИМКА (pik)
nom masculin
outil pointu pour creuser ou casser

pic

[pik] nm
(= instrument) → pick, pickaxe (Grande-Bretagne), pickax (USA)
(= montagne) → peak
les pics enneigés des Pyrénées → the snowy peaks of the Pyrenees
(fig) [courbe] → peak
lors des pics de pollution → when pollution levels peak, when pollution levels reach a peak
(ZOOLOGIE)woodpecker
à pic (= à la verticale) → sheer, vertically
La falaise tombe à pic dans la mer → The cliff drops sheer into the sea., The cliff drops vertically into the sea.
couler à pic [bateau] → to go straight down, to sink straight to the bottom
à pic (= à point nommé) → just at the right time
Tu es arrivé à pic → You arrived just at the right time.
tomber à pic (= arriver à point nommé) → to come just at the right time