pilier

pilier

n.m. [ de 2. pile ]
1. En architecture, tout support vertical autre que la colonne ; piédroit, pilastre, pile.
2. Fig. Personne, chose qui sert de support à qqch, qui en assure la stabilité : Cette femme politique est l'un des piliers du parti défenseur, soutien
3. Au rugby, chacun des deux avants de première ligne, qui encadrent le talonneur dans la mêlée.
Pilier de,
Fam. personne qui passe beaucoup de temps dans un lieu déterminé, qui n'en bouge guère : Un pilier de bar, de cybercafé.
Pilier public,
en Suisse, emplacement réservé, dans chaque commune, à l'affichage des informations officielles.

PILIER

(pi-lié : l'r ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des pi-lié-z élégants) s. m.
Tout massif qui sert à soutenir quelque partie d'un édifice.
Entre ces vieux appuis dont l'affreuse grand'sale Soutient l'énorme poids de sa voûte infernale, Est un pilier fameux des plaideurs respecté, Et toujours de Normands à midi fréquenté [BOILEAU, Lutr. v.]
Des monceaux de cendres, et, de distance en distance, des pans de muraille ou des piliers à demi écroulés marquaient seuls la trace des rues [à Moscou incendié] [SÉGUR, Hist. de Nap. VIII, 8]
Pilier butant, corps de maçonnerie élevé pour soutenir la poussée d'une voûte ou d'un arc. Fig. Se frotter au pilier, voy. FROTTER, n° 8. Fig.
J'ai retrouvé... Et ces monts, bleus piliers d'un cintre éblouissant, Et mon ciel étoilé d'où l'extase descend [LAMART., Harmon. I, 5]
Par analogie, il se dit de tout ce qui soutient un corps quelconque.
Les bras ne lui sont pas donnés [à l'homme] pour servir de piliers d'appui à la masse de son corps [BUFF., Morceaux choisis, p. 35]
Avoir de bons gros piliers, avoir de grosses jambes.
Piliers de carrière, masses de pierres qu'on laisse, de distance en distance, pour soutenir le ciel d'une carrière.
Il se dit, dans un manége, de poteaux en bois, arrondis, ayant deux mètres environ au-dessus du sol, situés à l'un des foyers de l'ellipse représentée par la volte principale d'un manége, et entre lesquels on met un cheval pour le dresser. Monter entre les piliers, se dit des élèves qui montent les sauteurs dans les manéges. Sauter entre les piliers, accoutumer un cheval à faire des sauts sans avancer ni reculer, étant attaché aux deux piliers. Poteaux qu'on met dans les écuries pour séparer les places des chevaux.
Pilier de moulin à vent, ce qui porte le corps du moulin à vent. Terme de marine. Piliers de bitte, deux grosses pièces de bois posées debout et maintenues par un traversin. Terme de métallurgie. Pilier de cœur, masse du double muraillement des hauts fourneaux.
Terme d'horloger. Espèce de petite colonne qui, dans les montres et les pendules, tient les platines éloignées l'une de l'autre.
Anciennement. Poteaux de justice, fourches patibulaires. Il y avait tant de piliers à cette justice.
Terme d'anatomie. Nom donné à des parties renflées bordant certaines ouvertures. Les piliers du voile du palais. Les piliers du diaphragme.
Fig. Ce qui fait la force, le soutien.
De ce qui se passa à Pleintheim personne ne fut témoin que ceux qui y avaient été mis, et la voix de ces vieux piliers de bataillons qui perça ne fit pourtant pas une relation suivie [SAINT-SIMON, 135, 251]
La mère et l'épouse de ce roi de Pologne étaient des piliers de leur religion [protestante] [ID., 474, 78]
10° Fig. Habitué ne bougeant pas plus d'un lieu public qu'une des colonnes de l'établissement.
Qu'est-ce qu'un gentilhomme ? un pilier d'antichambre [RAC., Plaid. I, 4]
Vous êtes pilier né de tous les lansquenets [REGNARD, le Joueur, I, 7]
Qui, pilier de café, misérable joueur, Sous de minces habits veut trancher du seigneur [BOISSY, Impatient, III, 3]
...Cette partie habituée du public, que l'on appelle les piliers du parterre : c'est elle qui donne le ton, et c'est son indulgence ou sa sévérité, sa bonne ou sa mauvaise humeur, son naturel inculte ou sa délicatesse, son goût plus ou moins difficile, plus ou moins raffiné, qui, par contagion, se communique aux loges et fait comme l'esprit du lieu et du moment [MARMONTEL, Œuvres, t. IX, p. 181]
11° Pilier de langue, se disait, dans l'ordre de Malte, de celui des grands croix qui était le représentant et le chef d'une des langues.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Un pilier ot iluec, la volte [voûte] ad soustenue [, Th. le mart. 147]
  • XIIIe s.
    Entre la pointe de l'isle Nostre Dame, par-devers Charenton, dessi aus pilers de fust du pont de fust... [, Liv. des mét. 261]
    Li pilers de beatitude est les oevres que l'on fait selon vertu [BRUN. LATINI, Trésor, p. 263]
  • XVe s.
    À l'exemple du bon empereur Trajan et maints autres jadis ameurs de justice... fu celluy Charles, pillier d'icelle [CHRIST. DE PISAN, Charles V, I, 23]
    Deux choses sont par la volonté de Dieu establies au monde, ainsi comme deux piliers à soutenir les ordres des lois divines et humaines... [, Bouciq. Prol]
  • XVIe s.
    À chascun le sien, c'est justice : à Paris seize quarteniers, à Montfaucon seize piliers, C'est à chacun son benefice [, Sat. Ménippée]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, pilé ; provenç. et espagn. pilar ; bas-lat. pilare, pilarium, du lat. pilarium, de pila [i long] (voy. PILE 1).

pilier

PILIER. n. m. Ouvrage de maçonnerie en forme de grosse colonne ronde, carrée, etc., qui sert à soutenir un édifice ou quelque partie d'un édifice. Piliers des voûtes, des arcades. Pilier gothique. La voûte de cette église est soutenue par tant de piliers. Des piliers massifs. Les piliers d'un dôme. Les piliers des halles à Paris.

Pilier butant, Corps de maçonnerie élevé pour contenir la poussée d'une voûte.

Pilier de moulin à vent, Massif de maçonnerie, terminé en cône, sur lequel tourne la cage d'un moulin à vent.

Pilier de carrière, Masse de pierre qu'on laisse d'espace en espace pour soutenir le ciel d'une carrière.

PILIER se disait autrefois des Poteaux de justice et des fourches patibulaires. Il y avait tant de piliers à cette justice.

Il se dit encore des Poteaux qu'on met dans les écuries, pour séparer les places des chevaux les unes des autres.

Il se dit aussi des Poteaux entre lesquels on met un cheval dans un manège, pour commencer à le dresser. Mettre un cheval entre les piliers, entre deux piliers, dans les piliers.

PILIER signifie au figuré Soutien. Les piliers de la religion, de la société.

Fig. et fam., C'est un pilier d'estaminet, de café, de coulisses, d'antichambres, C'est un homme qui ne bouge pas de l'estaminet, du café, des coulisses, des antichambres.

PILIER, en termes d'Horlogerie, désigne une Sorte de petite colonne qui, dans les montres et dans les pendules, tient les platines éloignées l'une de l'autre à une égale distance.

pilier

Un Pilier, Pila, Columna, Stela.

Piliers ou jambes de pierres, Pilae lapideae.

Garni de piliers, Columnatus.

Un patin de pilier, Stylobates, Stereobates. B.

Piliers boutans, Pilae obtinentes, Anterides, Erismae. B. ex Vitru.

Le pilier et soustenement de la Republique, Columen Reipublicae.

pilier


PILIER, s. m. [Pi-lié: 2e é fer.] 1°. Ouvrage de maçonerie, servant à soutenir un édifice. "Piliers, qui soutiènent la voûte d'une Église. = Fig. st. famil. il se dit de celui, qui ne bouge d'un endroit. "Pilier du Palais, du cabaret, de billard, d'un tripot, etc. = 2°. Poteau de justice. Le nombre des Piliers désigne la diférence des Justices Royales ou Seigneuriales, haute ou moyène. = 3°. Il se dit des poteaux qu'on met dans les écuries pour séparer les places de chevaux; et de ceux entre lesquels on met un cheval dans un manège, pour comencer à le dresser. = En st. prov. se froter au pilier, prendre les mauvaises habitudes de ceux qu'on hante. = Grôs piliers, grosses jambes. "Cet homme a de bons gros piliers.

Synonymes et Contraires

pilier

nom masculin pilier
1.  Support isolé en maçonnerie.
colonne, contrefort, pilastre.
2.  Personne, chose essentielle.
champion, défenseur, gardien, pivot, soutien -littéraire: mainteneur.
Traductions

pilier

Säule, Kolumne, Spaltepillar, column, pier, mainstaypilaar, zuil, steunpilaar, colonne, kolom, olifantspoot, stamgast, voorhoedespeler [rugby]אושיה (נ), מתמך (ז), נציב (ז), עמוד (ז), תומכה (נ), עַמּוּד, אָשְׁיָה, נְצִיבkolomcolumnakolonne, søjlekolonocolumna, pilarpylväspelare, spaltpilastro, colonna, piloneعَمْودsloupστύλοςstup기둥søylefilarpilarколоннаเสาหลักsütuncột柱子стълб (pilje)
nom masculin
colonne qui soutient qqch

pilier

[pilje] nm
(= colonne, support) → pillar
(fig) (= personne) → mainstay
(RUGBY)prop (forward)
pilier droit → right prop
pilier gauche → left prop