pilon

(Mot repris de pilons)

pilon

n.m. [ de 1. piler ]
1. Instrument cylindrique servant à piler, broyer, tasser : Utiliser un pilon pour écraser du gros sel.
2. Partie inférieure d'une cuisse de volaille.
3. Fam. Jambe de bois.
4. À la Réunion, mortier en pierre.
Mettre un livre au pilon,
en détruire les exemplaires invendus ; pilonner.

pilon

(pilɔ̃)
nom masculin
1. partie d'une cuisse de volaille des pilons de poulet
2. instrument qui sert à écraser, à broyer un pilon à céréales
le détruire, le broyer

PILON

(pi-lon) s. m.
Instrument dont on se sert pour piler une substance dans un mortier ; il est de bois, de fer, de marbre ou d'agate, et en forme de cylindre arrondi à une de ses extrémités.
Gros maillets ferrés de différentes formes, employés dans les moulins à tan et à papier. Mettre ou envoyer des livres au pilon, c'est les déchirer par morceaux, de sorte qu'ils ne puissent plus servir qu'aux moulins à papier et aux cartonniers.
Le libraire de Genève envoya à Paris six cents exemplaires [d'une dissertation de M. de Belestat], que M. de Sartine fit mettre au pilon [VOLT., Lett. Belestat, 5 janv. 1769]
Rondin de bois muni d'un manche à l'un de ses bouts, pour fouler des terres.
Barre de fer pour remuer le verre en fusion.
Bonde d'étang.
Coquille du genre strombe.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ils les brisent au mourtier avec le pilon [O. DE SERRES, 250]

ÉTYMOLOGIE

  • Piler.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PILON. Ajoutez :
    Nom, sur la Seine, d'un instrument dit aussi boulon, qui sert à remuer le fond de la rivière avant de procéder à la pêche du goujon [DE CHERVILLE, le Temps, 5 juill. 1877, 4e page, 3e col.]

PILON2

(pi-lon) s. m.
Dans l'exploitation du bois de flottage, pile à claire-voie formée avec les bûches sur les deux rives du port de flottage [, Mémoires de la Société centrale d'agric. 1873, p. 261]

ÉTYMOLOGIE

  • Augmentatif de pile 1.

pilon

PILON. n. m. Instrument dont on se sert pour piler quelque chose dans un mortier, pour écraser quelque chose. Pilon de fer. Pilon de fonte. Pilon de bois. Pilon de verre.

Il se dit aussi des Gros maillets et marteaux qui, dans les moulins à tan, à papier, etc., servent à piler, à briser, à hacher.

Mettre un livre au pilon, Le vendre comme papier de rebut aux cartonniers, qui le pilent pour le réduire en pâte. Il signifie, par extension, En cesser la vente et le détruire.

PILON se dit aussi d'une Jambe de bois.

Il désigne également l'Os de la cuisse de certains volatiles quand ils sont cuits. Un pilon de poulet.

pilon

Un pilon à piler en un mortier, Pistillum pistilli, Pilus, siue Pilum.

pilon


PILON, s. m. Instrument, dont on se sert pour piler. = Mettre un livre au pilon, c'est en déchirer tous les feuilles, de sorte qu'il ne puisse servir qu'aux cartoniers, qui les pilent pour les réduire en pâte. "M. Philandre conseillait à l'Auteur de mettre au pilon tout ce qui était déjà imprimé de son ouvrage.

Traductions

pilon

כתיש (ז), עלי (ז), שוק (ז), כַּתִּישׁ

pilon

stamper, (uiteinde van) houten been, kippeboutje

pilon

palička, pěch, tlouk

pilon

pilon

survin

pilon

mortelstöt

pilon

[pilɔ̃] nm
(= instrument) → pestle
mettre un livre au pilon → to pulp a book
[volaille] → drumstick