pilori

pilori

n.m. [ du lat. pila, pilier, colonne ]
Poteau ou pilier où étaient exposés des criminels dans la France d'Ancien Régime.
Mettre ou clouer qqn au pilori,
le signaler à l'indignation publique, le désigner comme coupable.

pilori

(pilɔʀi)
nom masculin
poteau sur lequel on attachait autrefois un condamné, devant tout le monde attacher un criminel au pilori
figuré désigner publiquement qqn comme coupable de qqch

PILORI

(pi-lo-ri) s. m.
Poteau où l'on attachait le criminel avec un carcan au cou, pour l'exposer à la vue du peuple ; à Paris, c'était une tour de pierre, au milieu de laquelle était un pivot de bois, portant une machine qui avait des trous pour passer la tête et les bras.
L'affront du pilori me paraît quelque chose [BOURSAULT, Merc. galant, II, 4]
Il [Charles II, d'Angleterre] vit, en passant, un homme au pilori, il demanda pourquoi il était là : Sire, dit-on, c'est parce qu'il a fait des libelles contre vos ministres. - Le grand sot ! dit le roi, que ne les écrivait-il contre moi ? on ne lui aurait rien fait [MONTESQ., Esp. VI, 16]
Fig.
Qu'un autre, aux rois déchus donnant un nom sévère, Fasse un vil pilori de leur fatal calvaire [V. HUGO, Voix, 2]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li maires et li juré le doivent jugier, et, lui convencu, feront mettre el pellori [TAILLIAR, Recueil, p. 49]
    Et fut mis en un pillorit tout nuef, qu'on li fist emi la cauchie [chaussée] de Lille [, Chr. de Rains, 173]
  • XVe s.
    Si furent delivrés au bourrel.... et là mis au pilori et tournés quatre tours devant tout le peuple [FROISS., III, IV, 11]
    Le suppliant print une cotelle [robe] à usaige de femme avec unes manches et un pillory de toile [DU CANGE, pilloriacum.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. espitlori ; portug. pelourinho ; angl. pillory ; bas-lat. pilorium, spilorium, pillaurium, pilloricum, pellericum, pilarcium. Origine incertaine. Du Cange le rattache à pilier ; pilaricum y prêtant surtout ; Grimm le tire du moyen hautall. pfilaere, qui est la forme germanique de pilier. Ces deux étymologies, qui reviennent au même, sont vraisemblables ; cependant les formes espitlori, spilorium compliquent la question.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PILORI. - HIST. Ajoutez :
  • XVIe s.
    Quail [quai] de pierre de taille, garny de boucles et pillory, sur le port de Nantes, pour servir à monter les bateaux [MANTELLIER, Glossaire, Paris, 1869, p. 50]

pilori

PILORI. n. m. On appelait ainsi une Machine qui tournait sur un pivot et qui servait à l'exposition publique des personnes condamnées à ce genre de peine. Mettre un banqueroutier au pilori. Il fut exposé au pilori pendant trois jours de marché.

Fig., Mettre quelqu'un au pilori, Le vouer au mépris public.

pilori

Le Pilori, Numellae versatiles.

Mis ou tourné au pilori, Qui a fait la mouë aux harengeres, Numellis versatilibus collo inserto a carnifice conspicue in foro venalium rotatus, Numellis a carnifice insertus, et versatus, Numellis publicis insertus B.

pilori


PILORI, s. m. PILORIER, v. act. [4e é fer. au 2d; pilori-é.] On apèle pilori une machine qui tourne sur un pivot, et qui sert à la punition des persones difamées, que la Justice expôse à la risée du public. = Pilorier, mettre au pilori.

Traductions

pilori

עמוד הקלון (ז), עַמּוּד הַקָּלוֹן

pilori

Pranger

pilori

berlina, gogna

pilori

[pilɔʀi] nm
mettre au pilori, clouer au pilori (fig) → to pillory