pimpant, ante

PIMPANT, ANTE

(pin-pan, pan-t') adj.
Terme familier. Qui est d'une toilette élégante, recherchée, attirant l'œil.
Un enfant de ville bien pimpant vint à passer ; il avait le pourpoint de satin blanc et le bas de soie fiammette [, Francion, VI, p. 223]
Vous souffrez que la vôtre aille leste et pimpante [MOL., Éc. des mar. I, 2]
À faire le pimpant n'a-t-il pas bonne grâce ? [BARON, École des pères, V, 7]
Il se dit aussi des choses. Une toilette pimpante. Des reliures pimpantes.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Damoiselles bien pimpantes et atournées [RAB., p. 44, dans LACURNE]
    Les vieilles quand elles se font si pimpantes et gorgiases,... [BRANT., Dames gal. t. I, p. 398, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. pimpar, pipar, rendre élégant, de pimpa, pipeau (voy. PIPE, PIPEAU). La langue du XVIe siècle avait pimper, pimpeloter, pimpelocher, et aussi piper :
    piper en une chose, y exceller [OUDIN, Dict.]