pince-maille

PINCE-MAILLE

(pin-se-mâ-ll', ll mouillées) s. m.
Personne dont l'avarice se montre jusque dans les plus petites choses.
Un pince-maille avait tant amassé, Qu'il ne savait où loger sa finance [LA FONT., Fabl. x, 5]
Au plur. Des pince-maille ou mailles.

ÉTYMOLOGIE

  • Pincer, et maille 3.

pince-maille

PINCE-MAILLE. n. m. Homme fort attaché à ses intérêts et qui fait paraître son avarice jusque dans les plus petites choses. C'est un vrai pince-maille. Il est familier et vieux.

pince-mâille


PINCE-MâILLE, s. m. [Pein-cemâ-glie: 1re et 3e lon. 2e et dern. e muet: mouillez les ll: La Fontaine, ou quelqu'un de ses Imprimeurs écrit pinsemaille avec une s et sans tiret: mais dès qu'on écrit pincer, et non pas pinser, on doit écrire pince-mâille, et non pas pinse-maille.] Homme, qui fait paraitre son avarice jusque dans les plus petites chôses. st. famil.
   Un pinse-maille avoit tant amassé,
   Qu'il ne savoit où loger sa finance.
       La Font.