pincette

pincette

n.f.
1. (Surtout au pl.) Ustensile à deux branches utilisé pour attiser le feu.
2. Petite pince à deux branches pour les travaux minutieux : Une pincette de bijoutier.
3. En Suisse, pince à linge.
Ne pas être à prendre avec des pincettes,
Fam. être très sale ; être de très mauvaise humeur.

PINCETTE

(pin-sè-t') s. f.
À la pincette, en pinçant, loc. adv. usitée seulement en cette phrase : baiser quelqu'un à la pincette, à pincette, en pincette, le baiser en lui prenant doucement les deux joues avec le bout des doigts.
Au plur. Instrument de fer à deux branches égales, dont on se sert pour arranger le feu.
Le roi fut, à l'instant et contre son naturel, si transporté de colère, qu'il se jeta sur les pincettes de la cheminée, et en allait charger Louvois sans Mme de Maintenon, qui.... lui ôta les pincettes des mains [SAINT-SIMON, 407, 94]
Fig. et familièrement. Se dit pour exprimer la raideur de la tenue.
Le maréchal de Duras dit au roi que ses fils ne seraient jamais à cheval que des paires de pincettes [SAINT-SIMON, 140, 45]
On ne le toucherait pas avec des pincettes, se dit d'un objet fort sale. On dit aussi pincette au singulier.
Donnez-moi la pincette [, Dict. de l'Acad.]
Des grammairiens ont blâmé ce singulier ; il est vrai que le pluriel est plus usité ; mais le singulier l'est aussi, et, au fond, il n'y a pas plus de nécessité pour que pincette soit du pluriel qu'il n'y en a pour que pince le soit.
Petites pinces pour s'arracher le poil.
De ses pincettes le bon prince S'ébarbe et ses mâchoires pince [SCARR., Virg. VIII]
Terme de métiers. Petits instruments de fer à deux branches. Des pincettes d'argent.
Pincette de mer, la zostère.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Pour une tenaille, une pincette et deux pelles de fer [DE LABORDE, Émaux, p. 449]
  • XVIe s.
    Plus de pincettes et miroir je ne veulx : Adieu le soing de friser les cheveux [DU BELLAY, VII, 55, recto.]
    Une tenaille ou pincette bien acerée, faitte presque comme celles que les Parisiens et Lionnois sont curieux d'avoir en leur foier [D'AUB., Hist. II, 372]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de pince ; wallon, pissett.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PINCETTE. Ajoutez :
    Terme de carrosserie. Ressort à pincettes, ressort muni d'un dispositif en forme de pincettes de cheminée ; ce dispositif, en cédant et en se redressant comme font les pincettes, adoucit le mouvement.

pincette

PINCETTE. n. f. et plus ordinairement PINCETTES, au pluriel. Ustensile de fer à PINCETTES, au pluriel. Ustensile de fer à deux branches égales, dont on se sert pour remuer le feu, pour atteindre bûches et tisons dans une cheminée. Donnez-moi la pincette, les pincettes. Une paire de pincettes. Attiser le feu avec des pincettes.

Fam., On ne le prendrait pas avec des pincettes se dit d'un Objet sale, répugnant, d'un homme négligé dans sa mise, malpropre.

PINCETTES se dit également, dans plusieurs Arts ou Métiers, de Petits instruments de fer à deux branches dont on se sert pour saisir certains objets qu'on ne pourrait prendre facilement avec les doigts.

Traductions

pincette

מלקטת (נ)

pincette

pincet

pincette

Pinzette