pinnule

PINNULE

(pi-nnu-l') s. f.
Nom donné à deux petites pièces de cuivre minces, rectangulaires, élevées perpendiculairement aux deux extrémités de l'alidade d'un demi-cercle, d'un graphomètre, d'une boussole, d'une planchette ou de tout autre instrument d'observation.
Un raisonneur de la troupe.... observa l'interlocuteur avec des pinnules braquées sur un quart de cercle, fit deux stations et à la troisième il parla ainsi.... [VOLT., Microm. 6]
On conclut du détail de cette observation [d'Archimède] que les pinnules n'étaient pas inventées ; si Archimède les eût connues, il n'eût pas eu besoin de la correction délicate qu'il fit à son observation [BAILLY, Hist. astr. mod. t. I, p. 22]
Terme de zoologie. Très petite nageoire ou organe qui en remplit les fonctions.
Terme de botanique. Foliole d'une feuille pinnée. Nom donné aux divisions des feuilles pennatiséquées dans les fougères.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. pinnula, de pinna, créneau, feuille.

pinnule

PINNULE. n. f. Petite plaque de cuivre, élevée perpendiculairement à chaque extrémité d'une alidade et percée d'un petit trou ou d'une petite fente pour laisser passer les rayons lumineux ou les rayons visuels. Graphomètre à pinnule.