piper

(Mot repris de pipes)

piper

v.t. [ du lat. pipare, glousser ]
Ne pas piper mot ou ne pas piper,
Fam. garder le silence.
Piper les dés, les cartes,
les truquer.

piper


Participe passé: pipé
Gérondif: pipant

Indicatif présent
je pipe
tu pipes
il/elle pipe
nous pipons
vous pipez
ils/elles pipent
Passé simple
je pipai
tu pipas
il/elle pipa
nous pipâmes
vous pipâtes
ils/elles pipèrent
Imparfait
je pipais
tu pipais
il/elle pipait
nous pipions
vous pipiez
ils/elles pipaient
Futur
je piperai
tu piperas
il/elle pipera
nous piperons
vous piperez
ils/elles piperont
Conditionnel présent
je piperais
tu piperais
il/elle piperait
nous piperions
vous piperiez
ils/elles piperaient
Subjonctif imparfait
je pipasse
tu pipasses
il/elle pipât
nous pipassions
vous pipassiez
ils/elles pipassent
Subjonctif présent
je pipe
tu pipes
il/elle pipe
nous pipions
vous pipiez
ils/elles pipent
Impératif
pipe (tu)
pipons (nous)
pipez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais pipé
tu avais pipé
il/elle avait pipé
nous avions pipé
vous aviez pipé
ils/elles avaient pipé
Futur antérieur
j'aurai pipé
tu auras pipé
il/elle aura pipé
nous aurons pipé
vous aurez pipé
ils/elles auront pipé
Passé composé
j'ai pipé
tu as pipé
il/elle a pipé
nous avons pipé
vous avez pipé
ils/elles ont pipé
Conditionnel passé
j'aurais pipé
tu aurais pipé
il/elle aurait pipé
nous aurions pipé
vous auriez pipé
ils/elles auraient pipé
Passé antérieur
j'eus pipé
tu eus pipé
il/elle eut pipé
nous eûmes pipé
vous eûtes pipé
ils/elles eurent pipé
Subjonctif passé
j'aie pipé
tu aies pipé
il/elle ait pipé
nous ayons pipé
vous ayez pipé
ils/elles aient pipé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse pipé
tu eusses pipé
il/elle eût pipé
nous eussions pipé
vous eussiez pipé
ils/elles eussent pipé

PIPER

(pi-pé) v. n.
Faire entendre un petit cri, en parlant du poulet, d'un oiseau.
Jusqu'à ce que le poulet casse sa coquille, après avoir pipé ; ce qui arrive ordinairement le vingt-unième jour [BUFF., Ois. t. III, p. 125]
Activement. Siffler.
Il [l'agouti] a la vue bonne et l'ouïe très fine ; lorsqu'on le pipe, il s'arrête pour écouter [BUFF., Quadrup. t. III, p. 89]
S'est dit pour jouer des pipeaux. Fig. Piper à.... l'emporter, par une métaphore prise de l'habileté à jouer des pipeaux (cet emploi de piper, qui a donné pimpant, n'est plus usité).
En matière de fourbe il est maître, il y pipe [CORN., le Menteur, III, 3]
Deviner des rébus, princesse, est où je pipe [CHAUL., à la duchesse du Maine.]
Fumer une pipe.
On a pipé ici [GAVARNI, Fourberies de femmes.]
Contrefaire le cri de la chouette.
V. a. Prendre à la pipée. Piper la bécasse. Absolument. Il n'a pas pipé un demi-quart d'heure que quatre ou cinq geais et autant de merles sont venus sur l'arbre où il pipait. Fig.
En amour, il [Béranger] fut mon ouvrage ; J'ai pipé pour cet oiseleur [BÉRANG., Épit.]
Fig. Tromper, séduire, enjoler.
[L'honneur] Nous fait suer le sang sous un pesant devoir, De chimères nous pipe, et nous veut faire accroire Qu'au travail seulement doit consister la gloire [RÉGNIER, Sat. VI]
Le présent ne nous satisfaisant jamais, l'espérance nous pipe [PASC., Pens. VIII, 2, édit. HAVET.]
Le plus sage des législateurs [Socrate, dans la République de Platon] disait que, pour le bien des hommes, il faut souvent les piper [ID., ib. III, 8]
C'était un minois à piper les plus fins, j'y aurais moi-même été attrapé [LE SAGE, Gil Bl. IV, 5]
Piper des écus, les escamoter d'une façon quelconque.
Rivière aime mieux aller piper quelques pistoles en Dauphiné [GUI PATIN, Lett. t. I, p. 239, dans POUGENS]
Piper des dés, les préparer pour tromper au jeu. Piper des cartes, faire à des cartes des signes de reconnaissance. Tromper au jeu.
Vous pipâtes au jeu, pour douze mille écus, ce jeune seigneur étranger [MOL., Pourc. I, 4]
Absolument.
Au sortir du colysée Mazarin apprit à piper, ce qui lui attira des coups de bâton d'un orfévre de Rome appelé Moreto [RETZ, II, 96]
Se piper, v. réfl. Se faire illusion, tromperie à soi-même.
Ce n'est pas l'amusement seul qu'il [le joueur] recherche.... il faut qu'il s'y échauffe et se pipe lui-même.... [PASC., Pens. IV, 2]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    La saison de piper [prendre à la pipée] au bois as oyseaulx si commence après la Saint-Michel archange et dure tant comme les feuilles sont es arbres [, Modus, f° CXXXII, bis]
    Donques porras tu piper [siffler] de trois manieres : l'une d'une feuille de fau ou d'autre arbre ; l'autre si est d'erbe que on met entre ses levres ; la tierce est d'une pipée de bois, où l'on met une teille bien parée faite d'exglantier [, ib. verso]
  • XVIe s.
    L'ame se pipe elle-mesme, se dressant un faulx subject [MONT., I, 21]
    Et nous allons quester par là une friande gloire, à piper le sot monde ! [ID., IV, 220]
    Les sens sont pipez par l'entendement [CHARRON, Sagesse, dans LACURNE]
    Cartes pipées et dez pipez [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. pipare, siffler : comparez pipeau. Les significations sont : siffler, prendre les oiseaux en sifflant, en imitant leur cri, et, en général, tromper ; d'où piper les dés, les cartes, les falsifier.

piper

PIPER. v. tr. Prendre à la pipée. Piper des oiseaux.

Il signifie, figurément et familièrement, Tromper. On a voulu me piper. Ils l'ont pipé au jeu et lui ont gagné tout son argent.

Piper des dés, Préparer des dés afin de tromper au jeu. Fig., Les dés sont pipés, On nous a dressé un piège.

Pop., Ne pas piper, Ne rien dire. Il n'a pas pipé quand je lui ai dit son fait.

piper

Piper, proprement c'est, ou du siffler, ou d'une fueille d'arbre, ou de roseau, ou d'une pipe de bois contrefaire le pipis des oiselets, et par metaphore c'est decevoir, tromper, Dolis decipere, Simulatione fallere. Mais combien que Piper par translation signifie decevoir en quelque chose que ce soit, si est ce que le François en use plus communéement pour la tromperie faicte au jeu de cartes ou de dez, comme aussi de ces deux Pipeur, et Piperie. Selon ce on dict, cartes pipées, dez pipez, pour les cartes et dez, que les pipeurs tiennent marquées et escornez, ou faux marquez pour tromper ceux qui joüent avec eux.

Traductions

piper

派珀

piper

派珀

piper

Piper

piper

Piper

piper

פייפר

piper

파이퍼

piper

Piper

piper

[pipe] vt
(= truquer) [+ ] → to load; [+ carte] → to mark
les dés sont pipés (fig) → the dice are loaded
(locution) ne pas piper mot → not to breathe a word
sans piper mot → without breathing a word