piquant

piquant, e

adj.
1. Qui pique : La tige piquante d'une rose. Un vent piquant.
2. Qui provoque l'intérêt, excite la curiosité : Donner des détails piquants croustillant, savoureux ; fade
Sauce piquante,
faite avec des échalotes, des câpres, des cornichons, du vin blanc et du vinaigre.

piquant

n.m.
1. Épine d'une plante ou d'un animal : Les piquants d'un cactus, d'un hérisson.
2. Litt. Ce qu'il y a de curieux ou de cocasse dans qqch : Cette histoire ne manque pas de piquant piment, saveur, sel

piquant

PIQUANT, ANTE. adj. Qui pique. Les branches des rosiers sont piquantes. Les orties sont piquantes.

Il signifie aussi Qui fait une impression vive sur l'organe du goût ou de l'odorat. Du vin piquant. Une sauce piquante. Du vinaigre piquant. De la moutarde piquante. Fig., Le sel piquant de ses bons mots, de ses reparties, de ses plaisanteries.

Il se dit également de la Température, quand elle est très froide. Un froid piquant. Un vent piquant. Une bise extrêmement piquante.

PIQUANT signifie, au figuré, Qui est offensant, et il se dit principalement des Discours. Ils se sont dit des mots piquants, des paroles piquantes. Il lui a répondu d'une manière piquante. Raillerie piquante.

Il se dit aussi, figurément, dans une acception différente, de Tout ce qui fait une impression vive et agréable sur l'esprit, sur les sens, et particulièrement des Discours, des écrits et des ouvrages d'art qui plaisent par quelque chose de fin et de vif. Nous eûmes un spectacle très piquant. La surprise lui a rendu ce plaisir plus piquant. Sa conversation abonde en traits piquants. Il n'y a rien de piquant dans ce qu'il écrit.

Il se dit, dans une acception analogue, des Personnes qui plaisent par la vivacité et par l'agrément de leur physionomie plus que par la régularité de leurs traits. Cette femme est piquante. Elle n'est pas belle, mais elle a l'air piquant, la physionomie piquante.

Il s'emploie quelquefois substantivement. Le piquant de l'aventure. Le piquant de la chose.

piquant

PIQUANT. n. m. Il se dit des Pointes qui poussent à certaines plantes, à certains arbrisseaux. Ces chardons sont pleins de piquants. Les piquants des feuilles de houx.

piquant

Le piquant et poincte d'un fer, Spiculum, Mucro, Acies Acumen.

Le piquant d'une fueille comme de houx et d'aucunes semences, Aculeus.

Des piquans qu'on met à la prouë de la navire, Rostra nauium.

piquant


PIQUANT, ANTE, adj. PIQUE, s. fém. PIQUER, v. act. PIQûRE, s. fém. [Pikan, kante, ke, , kûre: 2e lon. aux deux premiers et au dern. e muet au 3e, é fer. au 4e.] Piquer, au propre, c'est entamer légèrement avec quelque chôse de pointu: "Une épingle l'a piqué; il s'est piqué. = Il se dit aussi de la morsûre des serpens, des insectes. "Être piqué par un serpent. l'Amour piqué par une abeille. = Au fig. fâcher, ofenser. "Cette afaire l'a piqué. "Vous l'avez piqué jusqu'au vif; il se pique de la moindre chôse. — Piquer d'honeur, engager à faire quelque chôse, en persuadant à une persone que son honeur y est intéressé. = Piqûre ne se dit qu'au propre; petite blessûre que fait une chôse qui pique. "Piqûre d'une épingle, d'une abeille, d'un scorpion. = Pique, au contraire, ne se dit qu'au figuré: brouillerie qui est entre deux ou plusieurs persones. "Il y a de la pique dans cette afaire: il a fait cela par pique = Piquant se dit dans les deux sens. Qui pique. "Les branches de rosiers sont piquantes. = Ofensant. "Parole, réponse piquante. = Il a un 3e sens, que n'a pas son verbe, et se dit quelquefois d'une persone, et plus souvent d'un ouvrage d'esprit qui plait et qui touche extrêmement; beauté piquante, style piquant: "Il n'y a rien de piquant dans ce qu'il écrit. = Dans le Jugement de Midas, Apollon, avant de chanter à Midas la Fable où il le compare à un baudet, lui dit d'un air fin. "Je vous assure d'avance que vous trouverez ce morceau très-piquant. C'est un jeu de mots, qui roule sur les deux sens de cet adjectif, au figuré, agréable et malin.
   Rem. 1°. Piquant aime à suivre: trait piquant, parole piquante. Le fém. peut précéder en vers et dans la prôse poétique.
   Loin de vous l'aquilon fougueux
   Soufle sa piquante froidure.
       Rouss.
  Plus d'une fois, ta piquante hyperbole,
  À~ tes censeurs a su doner leur fait.
      Idem.
   Au propre, il est s. m. et se dit des pointes qui viènent à certains arbres: "Les chardons sont pleins de piquans.
   2°. PIQUE a deux autres sens, qui n'ont qu'un raport éloigné avec le verbe piquer. = 1°. Sorte d'arme à long bois, dont le bout est garni d'un fer plat et pointu. = On dit, figurément, st. famil. surpasser de cent piques, de beaucoup. "Nous voulûmes la comparer à... et nous la trouvâmes cent piques au-dessous. Sév. "Elle surpasse la Desoeillets de cent mille piques. La même. = 2°. S. m. Au jeu des cartes, une des quatre couleurs qui a la figûre d'un fer de pique. Voy. PIC, n°. 2°. "Un pique; jouer du pique. "Il a écarté tout son pique.
   3°. PIQUER, dans le sens d'afecter, toucher, ne se prend plus qu'en mauvaise part, au figuré, excepté dans cette expression, piquer d'honeur. Autrefois on le disait en bien comme en mal: Les plus belles chôses, à force d'être redites, ne piquent plus et cessent presque d'être belles. Bouh. "Ce n'est pas l'intérêt public qui nous pique, c'est la jalousie. = On dit, proverbialement, dans le sens d'ofenser: on ne sait quelle mouche l'a piqué, on ne sait point le sujet de sa colère, de son dépit.
   Gardez-vous, dira l'un, de cet esprit critique,
   On ne sait bien souvent quelle mouche le pique.
       Boileau.
= On dit aussi d'un ladre, qu'il ne sent pas quand on le pique; ce qui s'aplique figurément à celui qui est insensible aux afronts = Se piquer au jeu se dit au propre, d'un joueur que le dépit de sa perte engage à jouer plus grôs jeu qu'auparavant. Être piqué au jeu se dit au figuré de la détermination de venir absolument à bout de ce qu' on a entrepris. = Se piquer, se glorifier régit la prép. de devant les noms et les verbes. "Je ne me pique, ni de fermeté, ni de philosophie: mon coeur me mène et me conduit. Sév. "Il se pique de bien chanter.
   PIQUER s'emploie encôre dans d'aûtres sens. — Piquer de la viande, la larder prês à prês. = Afecter le goût: du vin qui pique agréablement la langue. — Employé neutralement, il se prend en mauvaise part: c'est afecter d'une manière désagréable. "Du fromage, du poisson qui pique. Piquer une étofe, faire sur deux étofes, mises l'une sur l'aûtre, des points avec du fil et de la soie, qui les traversent et les unissent. "Piquer un bonet, une courte-pointe. = Piqûre se dit en ce sens. "La piqûre d'une jupe, d'un matelas, etc.

Synonymes et Contraires

piquant

adjectif piquant
1.  Se dit d'une sauce aigre.
2.  Qui cause une sensation de piqûre.
3.  Littéraire. Qui pique au vif.
à l'emporte-pièce, acerbe, acéré, acide, âpre, blessant, caustique, glacial, incisif, moqueur, mordant, railleur, satirique -littéraire: âcre, acrimonieux, épigrammatique.
4.  Qui attire l'attention.

piquant

nom masculin piquant
Agrément dû à l'originalité.
Traductions

piquant

(pikɑ̃)

piquante

(pikɑ̃t)
adjectif
1. qui pique une tige piquante
2. qui pique au goût sauce piquante

piquant

gewürzig, Stachel, beißend, gewürzt, grell, hart, heftig, herb, rau, scharf, streng, pikantnasty, sting, keen, prickle, racy, spicy, spine, piquant, pungent, quill, spice, acrid, acrimonious, acute, lurid, poignant, sharp, trenchant, waspish, heat, hot, thornpikant, scherp, stekel, guur, hatelijk, kruidig, prikkelend, snerpend, snijdend, vlijmend, bijtend, stekelig, angel, pen, prikkel, (het) interessante, origineel, sterk gekruid, heet, doordringend, fel, schel, schrilדוקרן (ז), דוקרני (ת), חריף (ת), מחטני (ת), צובתני (ת), קוצי/קוצני (ת), קיפודי (ת), דּוֹקְרָן, דּוֹקְרָנִי, חָרִיף, קִפּוֹדִיskerpagut, esmolat, perspicaç, picant, puntegut, puntut, punxegutpikant, skarpakra, pika, pikanta, spica, tranĉaacerbo, acre, afilado, agudo, picante, picarescoteräväcsípős, éles, hegyes, szúrós, vágóbeittur, hrjúfur, leiftandi, skarpurpiccante, acre, acuta, acuto, affilato, aguzzo, appuntito, aspro, tagliente, aculeo, boccaccesco, frizzante, saporitoacer, acutusostryacre, afiado, agudo, cortante, incisivo, penetrante, picante, ríspidoamper, egg, gäll, gräll, skarp-kali (pikɑ̃)
nom masculin
1. épine les piquants d'un cactus
2. pointe sur la peau de certains animaux les piquants du hérisson

piquant

[pikɑ̃, ɑ̃t]
adj
(au toucher)prickly
[moutarde, sauce] → hot
(fig) [description, style] → racy
(= mordant, caustique) [remarque] → cutting; [humour] → biting
nm
(= épine) → thorn, prickle
[hérisson] → quill, spine
[plat] → spiciness
[récit] → spice