plâtreur, euse

PLÂTREUR, EUSE

(plâ-treur, treû-z') s. m. et f.
Celui, celle qui invente, replâtre.
Croyez-moi, ce [Mme de Montausier] n'est pas une plâtreuse, et il faut prendre au pied de la lettre ce qu'elle dit à ses amis dans les choses de l'importance de celle-ci [il s'agit des lettres de Mme de Sévigné trouvées dans la cassette de Fouquet], dans laquelle ce serait trahir que déguiser [CHAPELAIN, Lett. à Mme de Sévigné, 7 nov. 1661]

ÉTYMOLOGIE

  • Plâtrer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PLÂTREUR. Ajoutez :
    Que de plaintes, que de reproches à faire à celui que vous appelez le plâtreur et le patelin ! [BALZAC, Lett. inédites, CXIII, éd. Tamizey-Larroque]
    (Balzac écrit plâtreux suivant la prononciation de son temps.)