plèvre

(Mot repris de plèvres)
Recherches associées à plèvres: diaphragme, péritoine, pleurésie

plèvre

n.f. [ du gr. pleura, côté, flanc ]
Membrane séreuse, composée de deux feuillets, qui enveloppe les poumons : Les inflammations de la plèvre sont des pleurésies ou des pleurites.

PLÈVRE

(plè-vr') s. f.
Terme d'anatomie. Nom de deux membranes séreuses qui tapissent chacune un des côtés de la poitrine et se réfléchissent ensuite sur le poumon. Plèvre costale, la portion qui revêt la face interne des côtes. Plèvre pulmonaire, celle qui est en contact avec le poumon.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La fracture des costes du dedans, à cause qu'elle picque la pleure, excite inflammation [PARÉ, XIII, 11]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, côté.

plèvre

PLÈVRE. n. f. T. d'Anatomie. Membrane séreuse qui revêt les parois du thorax et enveloppe les poumons. L'inflammation de la plèvre.

plèvre


PLèVRE, s. f. PLEURÉSIE, s. f. [1re è moy. et long au 1er; 2e e muet. au 1er, é fer. au 2d Pleurézie = Il semble qu'on devrait dire pleure par analogie, puisqu'on dit pleurésie, et plusieurs le disent ainsi: mais les Médecins disent plèvre, et l'Acad. l' a préféré.] Membrane, qui garnit intérieurement les côtes et les muscles intercostaux. = Pleurésie, douleur de côté piquante et três-violente, causée par l'inflamation de la plèvre, et souvent de la partie externe du poûmon. = Faûsse pleurésie est une douleur de côté, causée par une lymphe ou une sérosité âcre, engagée dans la plèvre et dans les muscles intercostaux.

Traductions

plèvre

צדר (ז), קרום החזה (ז), צדר