placard

(Mot repris de placards)

placard

n.m. [ de plaquer ]
1. Armoire aménagée dans ou contre un mur : Un placard à balais.
2. Fam. Poste dépourvu de responsabilité où l'on relègue qqn, dans une entreprise : Il a été mis au placard.
3. Avis affiché pour informer le public : Poser des placards sur les murs de la ville affiche
4. En imprimerie, épreuve d'un texte en colonnes, pour les corrections.
Avoir un cadavre dans le placard,
Fam. avoir un secret honteux, un crime caché à se reprocher.

PLACARD

(pla-kar ; le d ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's ne se lie pas : des pla-kar ornés ; quelques-uns la lient, des pla-kar-z ornés) s. m.
Ce qu'on plaque. Dans le langage familier. Ce qui est appliqué en plaquant, tas, amas. Vous avez mis là un placard de pommade.
Terme de construction. Se dit de l'assemblage de menuiserie qui forme la porte d'un appartement ou d'une armoire. Placard double, celui qui, dans une baie de porte, est répété devant et derrière. Placard feint, celui qu'on pratique sur un lambris pour faite symétrie avec une porte. Porte à placard, porte ornée de diverses pièces.
Par extension, on le dit de l'armoire elle-même, quand elle est une armoire creusée dans la muraille, et non une armoire mobile. Il n'y a pas de placards dans cet appartement. Face d'armoire qui affleure un tuyau de cheminée pour en dérober la saillie.
Terme de marine. Sorte de poulie plate. Doublage appliqué à une voile qui commence à s'user. Sorte de soupape de cuir ou de toile à l'orifice d'un dalot.
Écrit ou imprimé affiché dans les places et les rues pour donner un avis au public.
Aussitôt que l'on eut la nouvelle de l'approche de M. le Prince, il y eut des placards affichés, et une grande émeute sur le Pont-Neuf [RETZ, Mém. t. III, liv. IV, p. 220, dans POUGENS]
On publia un placard du roi de Suède, par lequel il était défendu à tous ecclésiastiques séculiers et réguliers dans Varsovie, sous des peines très grièves, de se mêler des affaires de l'État [VOLT., Charles XII, 3]
Comme on n'a plus rien à dire au peuple, sinon donnez de l'argent, on le dit avec des placards au coin des rues, ou des soldats dans les maisons [J. J. ROUSS., Ess. sur l'orig. des langues, ch. 20]
Affiche indicative de biens à vendre judiciairement.
Écrit injurieux ou séditieux appliqué au coin des rues, ou répandu parmi le peuple.
Les placards furent répandus dans tout Paris [par les calvinistes], attachés et semés dans tous les carrefours, attachés jusqu'à la porte de la chambre du roi [BOSSUET, Var. X, 51]
Ce qui piqua le roi davantage, ce fut l'inondation des placards les plus hardis contre sa personne [SAINT-SIMON, 232, 101]
On a condamné un homme à mort pour des placards [en 1760], et, le lendemain de son exécution, on en trouve aux coins des rues de plus séditieux [DIDER., Mém. t. I, p. 271, dans POUGENS]
Les placards injurieux [à Louis XIV] s'affichaient aux carrefours, aux pieds des statues du roi [DUCLOS, Œuv. t. v, p. 28]
Terme d'imprimerie. Composition imprimée par colonnes et d'un seul côté. Un placard. Corriger une épreuve en placard.
Terme de diplomatique. Se dit d'une lettre, d'une pièce quelconque, dont le parchemin est dans toute son étendue et non plié.
Il [le cardinal de Richelieu] se fit laisser les statuts [de l'Académie française] pour les voir, et les renvoya quelque temps après signés de sa main, et contre-signés par Charpentier son secrétaire, et scellés de ses armes en placard [PELLISSON, Hist. Acad. I]
Terme de gravure. S'est dit pour cul-de-lampe.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    À ce mot, les deputés tirerent hors de leur sein les scellés et les placquars que le duc leur avait donné [G. CHASTEL., Chr. des d. de Bourg. III, 114]
    Ai reçu vos lettres en forme de placard, à moi adressants, escrites le troisieme jour de ce mois [MONSTREL., II, 27]
  • XVIe s.
    Ceux qui se trouveront avoir faicts et mis les placardz dont vous m'escrivez [CONDÉ, Mém. p. 610]
    Mon opinion n'est pas de vous bastir icy une histoire entiere de sa vie, ains de vous en remarquer quelques signalez placards [PASQUIER, Rech. VI, p. 524, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Plaquer.

placard

PLACARD. n. m. Assemblage de menuiserie, qui s'élève au-dessus d'une porte et va ordinairement jusqu'au plafond. Il faut un placard au-dessus de cette porte.

Il se dit aussi des Armoires pratiquées dans les enfoncements de mur. Il y a des placards des deux côtés de la cheminée.

Il désigne encore Ce qu'on plaque, ce qui est plaqué. Un placard de couleur. Un placard de pommade.

Il se dit également d'un Écrit, d'un imprimé qu'on affiche dans les rues. Les badauds s'étaient attroupés devant ce placard.

Il se dit aussi d'un Écrit injurieux ou séditieux, qu'on rend public en l'affichant ou en le distribuant.

En termes d'Imprimerie, Épreuve en placard ou simplement Placard, Épreuve imprimée d'un seul côté de la feuille et sans que la composition ait été mise en pages.

placard


PLACARD, s. m. [On ne prononce point le d.] 1°. Écrit ou imprimé, qu'on afiche dans les carrefours, pour informer le public de quelque chôse. = 2°. Écrit injurieux, qu'on rend public, ou en l'afichant au coin des rûes, ou en le semant parmi le peuple. "Placards injurieux ou séditieux. Aficher, semer des placards.

Traductions

placard

Schrank, Affiche, Anschlag, Anschlagzettel, Aushang, Plakatcupboard, poster, closet, placard, notice, jail, locker, prison, slammeraanplakbiljet, affiche, plakkaat, poster, kast, dikke laag, grote advertentie, wandkastארון מטבח (ז), ארון קיר (ז), כרזה (נ), מודעת לוח (נ), פלקט (ז), פרסום חוצות (ז), קלבוש (ז), שילוט חוצות (ז), כְּרָזָה, שִׁלּוּט חוּצוֹתaanplakbiljetanunci, cartell anunciador, rètolopslag, skabafiŝoarmario, afiche, anuncio, cárcel, cartel, empotrado, aparadorjuliste, kaappihirdetésaffisso, cartellone, armadio, inserzione, credenzaskap, fengselcartaz, edital, papeleta, armárioафища, плакат, буфетaffisch, anslag, skåpafiş, dolapخِزَانَة لِلَأطْبَاق والكُؤوسskříňντουλάπιormar戸棚찬장kredensตู้tủ đựng chén bát小橱 (plakaʀ)
nom masculin
petite armoire

placard

[plakaʀ] nm
(= armoire) → cupboard
sortir du placard (= ne plus faire secret de son homosexualité) → to come out of the closet
(= affiche) → poster
(TYPOGRAPHIE)galley