placenta

placenta

[ plasɛ̃ta] n.m. [ mot lat. signif. « galette » ]
Organe reliant l'embryon à l'utérus maternel pendant la gestation ou la grossesse.

PLACENTA

(pla-sin-ta) s. m.
Terme d'anatomie. Corps mollasse et spongieux intermédiaire, pendant la gestation, entre la mère et l'enfant.
Les sages-femmes se hâtaient, par exemple, de tirer, et même avec violence, le placenta lorsqu'il tardait à venir, et elles aimaient mieux le mettre en pièces, ce qui causait souvent la mort [FONTEN., Ruysch.]
Terme de botanique. Organe vasculaire situé à l'intérieur de l'ovaire et auquel s'attachent les ovules.
Terme de zoologie. Espèce d'oursin déprimé. Madrépore nommé aussi méandrite. Au plur. Des placentas.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. placenta, gâteau ; grec, gâteau, (voy. PLAQUE) ; le gâteau est dit de sa forme, et le placenta de la comparaison à un gâteau.

placenta

PLACENTA. n. m. T. d'Anatomie. Organe charnu et spongieux qui est à l'extrémité du cordon ombilical, et par lequel le foetus s'attache à l'utérus et reçoit la nourriture que lui fournit le corps de sa mère.

Il se dit, par analogie, en Botanique, de la Partie interne de l'ovaire à laquelle sont attachés les ovules.

Traductions

placenta

טרפחת (נ), שליה (נ), שִׁלְיָה

placenta

placenta

placenta

Plazenta

placenta

placenta

placenta

placenta

placenta

placenta

placenta

المشيمة

placenta

łożysko

placenta

плацента

placenta

胎盘

placenta

胎盤

placenta

placenta

placenta

胎盤

placenta

[plasɑ̃ta] nmplacenta