plafond

(Mot repris de plafonds)

plafond

n.m. [ de plat et fond ]
1. Surface horizontale formant la partie supérieure d'une pièce, d'un véhicule, etc. : Accrocher un lustre au plafond.
2. Peinture décorant un plafond.
3. Limite supérieure d'une vitesse, d'une valeur, du montant d'une cotisation (par opp. à plancher) : Ce compte bancaire est soumis à un plafond.
4. (Employé en appos.) Qui constitue une limite maximale, le niveau supérieur de qqch : Les prix plafonds vont être dépassés minimal
5. Altitude maximale que peut atteindre un aéronef.
Crever le plafond,
Fam. dépasser la limite autorisée ou les performances escomptées.
Plafond de verre,
barrière invisible qui empêche certaines catégories de personnes (femmes, immigrés, syndicalistes) d'accéder aux plus hauts niveaux de la hiérarchie de leur métier.

PLAFOND

(pla-fon ; le d ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des pla-fon-z épais) s. m.
Terme d'architecture. Surface plane et horizontale qui forme la partie supérieure d'un lieu couvert. Le plafond des temples égyptiens.
Sénèque nous peint un plafond mobile, dont le mouvement circulaire imitait les mouvements du ciel, et dont les révolutions se succédaient suivant les saisons [QUATREMÈRE DE QUINCY, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 269]
Plafond de corniche, le dessous du larmier.
Surface qui forme le haut d'une salle, d'une chambre, etc. et qui est le dessous d'un plancher.
Il compte des plafonds les ronds et les ovales [BOILEAU, Art p. I]
Défilez, sans vous presser, votre petit chapelet [des vers élégiaques récités] ; de temps en temps un regard au plafond ; quand on a l'œil expressif, cela ne manque jamais son effet [CH. DE BERNARD, un Homme sérieux, § VIII]
Faux plafond, plafond qu'on fait au-dessous du plafond principal, pour diminuer la hauteur d'un appartement. Fig. et populairement, avoir une araignée dans le plafond [dans la tête], se dit d'un homme bizarre et un peu fou.
Terme de peinture. Ouvrage ornant un plafond, et fait pour être vu de bas en haut, dont les figures, par conséquent, doivent être raccourcies et vues en dessous. Les plafonds de ce peintre sont admirables.
Que vous ne peindrez point en plafond, ni en voûtes, et que vous ne serez engagé que pour cinq années [POUSSIN, Lett. (de Noyers à Poussin 14 janv. 1639).]
Terme de menuiserie. Toute espèce de menuiserie placée horizontalement et servant à revêtir le haut des embrasements des portes, des croisées, etc.
Terme d'hydraulique. Le fond d'un bassin, d'un réservoir, sa plate-forme, son aire.
Sa largeur [du canal] au plafond est de 12 pieds [CAPPEAU, De la compagnie des Alpines, p. 219, Aix 1817]
Il se dit, dans un sens analogue, du fond qui constitue une vallée, un plateau, etc.
Le plafond de la vallée [en amont de la Loire], quoiqu'il acquière plus d'importance vers l'aval, est cependant en somme singulièrement étroit [DAUSSE, Acad. des sc. Comptes rendus, t. LIII, p. 1248]
Terme de marine. Planches ou plate-forme recouvrant la partie plate ou à peu près plate du fond d'un navire. Plate-forme ou caillebottis qui couvre le fond de la chambre d'un canot ou autre bateau à rames.
Terme de marbrier. Tranche de marbre placée en retour d'équerre au bas et derrière le travers d'un chambranle.
Terme de pâtissier. Grand plateau de cuivre étamé, avec un petit rebord, qui sert à cuire différentes pièces dans le four.

ÉTYMOLOGIE

  • Plat, et fond.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PLAFOND. Ajoutez :
    Plafond d'air, bandes de toile peinte qui garnissent la partie supérieure de la scène dans les théâtres.
    Avec ces proportions [celles du nouvel Opéra] il est possible de dissimuler les plafonds d'air, ce grand écueil des effets scéniques [MOYNET, l'Envers du théâtre, p. 7, Paris, 1873]

plafond

PLAFOND. n. m. T. d'Architecture. Surface plane et horizontale qui forme, dans une construction, la partie supérieure d'un lieu couvert. Le plafond des temples égyptiens était peint en bleu. Les plafonds des péristyles grecs étaient ornés de caissons.

Il se dit plus ordinairement de la Surface, plate ou même cintrée, de plâtre ou de menuiserie, quelquefois ornée de peintures, qui forme le haut d'une salle, d'une chambre, etc. Riche plafond. Plafond peint en compartiments, en perspective. Faux plafond de toile.

Plafond de corniche, de larmier, Le dessous du larmier.

PLAFOND, en termes de Peinture, se dit d'un Ouvrage destiné à décorer un plafond, une voûte, et qui, devant être vu de bas en haut, exige dans les figures certaines dispositions particulières de perspective, certains raccourcis. Un plafond de Tiepolo.

En termes d'Aviation, il désigne la Hauteur maxima à laquelle peut atteindre un avion.

Par analogie, en termes de Finance, il désigne le Chiffre maximum où peuvent se monter les opérations, soit en actif, soit en passif, d'un établissement ou d'un service financier.

plafond


PLAFOND, s. m. PLAFONNER, ou PLAFONER, v. act. [Plafon: le d ne se prononce jamais: on le conserve pour l'étymologie: il faudrait donc écrire plat-fond. — Plafoné, 3e é fer.] Plafoner, c'est couvrir le dessous d'un plancher à plat ou en le cintrant, et le garnir de plâtre ou de menuiserie. Plafond, est l'éfet, le résultat de ce travail. "Il a fait plafoner son apartement; chambre plafonée: riche plafond: plafond peint, doré, etc. = En Peintûre, on dit neutralement qu'une figûre plafone, lorsque dans une voûte, ou dans un plafond, elle parait telle qu'on voulait la représenter, lorsque, par exemple, elle parait debout, quoique peinte sur un plan, ou plat, ou incliné.

Synonymes et Contraires

plafond

nom masculin plafond
Limite supérieure.
Traductions

plafond

Decke, Zimmerdecke, Plafondceiling, roofplafond, hoogtegrens, zolder, zoldering, plafon, bovenkantסיפון (ז), תקרה (נ), תִּקְרָהsostreloftταβάνι, οροφήplafonotecholaipio, kattosoffitto, plafondtecto, tetotak, innertakdaritavantakпотолокسَقْفstropstrop天井천장sufitเพดานtrần nhà天花板 (plafɔ̃)
nom masculin
partie supérieure d'une pièce appartement haut de plafond

plafond

[plafɔ̃]
nm
[pièce] → ceiling
le plafond de verre (fig) → the glass ceiling
plafond nuageux → cloud cover
(= maximum) [ressources, des cotisations] → ceiling
adj [prix, taux, loyers] → maximum