plain

Recherches associées à plain: plane

PLAIN2

(plin) s. m.
Cuve dans laquelle on a fait éteindre de la chaux vive ; on y trempe les peaux pour les dépiler (on écrit aussi plein). Plain neuf, celui qui n'a pas encore servi ; plain faible, celui qui conserve encore une certaine force ; et plain mort ou mort plain, celui qui est rempli d'une vieille eau qui a jeté tout son feu.

ÉTYMOLOGIE

  • Plain est une altération de pelin (voy. ce mot).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. PLAIN. Ajoutez : - HIST. XVIe s.
    Si lesdits tanneurs et megissiers laissoient leur cuir en tan et dans leurs fausses [fosses] et pleins, le temps requis [, Édit, juin 1585]

plain

PLAIN, AINE. adj. Qui est uni, plat, sans inégalités. Ce terrain est plain. Il a vieilli et il est communément remplacé aujourd'hui par PLAN.

Il n'est plus guère usité que dans les composés Plain-pied et Plain-chant.

Un beau plain-pied, Un bel ensemble de pièces de plain-pied.

DE PLAIN-PIED, loc. adv. Sans monter ni descendre. De la salle on va de plain-pied dans le jardin.

Chambres, pièces de plain-pied, Chambres, pièces d'un appartement qui sont au même étage et de même niveau.

En termes de Fauconnerie, Cet oiseau va de plain. Il plane, il se soutient en l'air sans mouvement apparent des ailes.

plain

Plain et uni, Planus, AEquus.

De Plain, De plano interlocutus est.

plain


PLAIN, AINE, adj. [Plein, plène: le 1er est monos. 1re è moy. 2e e muet au 2d.] Litéralement; uni, plat, sans inégalités. Voy. UNI: mais il reçoit divers sens, suivant les divers substantifs, auxquels il se joint. En plain champ, au milieu des champs. "Maison située en plain champ. L'Acad. dit aussi, en ce sens, en plaine campagne. = Plain pied, se dit des chambres, qui sont au même étage et du même niveau. On dit, chambres de plain pied; aler de plain-pied d'un apartement à un aûtre: entrer de plain pied du rez-de-chaussée dans le jardin. On y dit aussi absolument: il y a beaucoup de plain-pied dans cette maison, pour dire, beaucoup de chambres de plain-pied. = Plain, en parlant d'étofes et de linge, signifie uni, où il n'y a nulle figure, nulle façon. = Plain-chant, le chant ordinaire de l'Église. "Le plain-chant est moins dificile à aprendre et à chanter que la musique.
   Rem. Non seulement les ignorans, mais des Auteurs, ou leurs Imprimeurs confondent plein avec plain, faûte d'atention à l'origine et aux differens sens de ces deux mots. L'un vient de plenus; l'autre de planus: l'un a raport à rempli, l'aûtre à uni. "Il aprit à plusieurs d'entre eux à chanter en plein-chant le gloria in excelsis, etc. Let. Edif. — Chanter en plein-chant, signifierait plutôt chanter à pleine voix.

Traductions