plane


Recherches associées à plane: plain

PLANE1

(pla-n') s. m.
Nom vulgaire donné à une espèce d'érable que les botanistes appellent érable plane, acer platanoides, L.
Des gazons émaillés l'ornaient [une fontaine] tout alentour ; Un plane l'ombrageait de son vaste contour [SÉNECÉ, Serpent mangeur de Kaïmac.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le plane, arbre grand, plus cogneu en Suisse et es quartiers d'Allemagne qu'en France, pour la beauté de son umbrage, la blancheur de son bois, et sa facilité à parcroistre [O. DE SERRES, 786]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. platanus (accent sur pla).

PLANE2

(pla-n') s. f.
Outil d'acier tranchant, qui a deux poignées, c'est-à-dire une à chaque bout, et qui sert aux charrons et aux tonneliers pour aplanir le bois. On dit quelquefois plaine, surtout parmi les treillageurs.
Lame tranchante avec laquelle le potier d'étain tourne et polit ses pièces.
Plane droite, instrument pour couper les bavures et unir les morceaux de plomb qu'on veut souder ensemble. Plane ronde, synonyme de débordoir.
Sorte de ciseau que le tourneur emploie pour aplanir et lisser.
Terme de pêche. Espèce de couteau dont se servent les faiseurs d'hameçons pour en détacher la languette ou les barbillonner.
Assemblage de feuillets carrés de parchemin, dont se sert le batteur d'or.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Une hachette, une gouge quarrée, une plaine [DU CANGE, plana.]
  • XVe s.
    Planne d'acier dont on fait les cerceaux [E. DESCH., Poésies mss. f° 385]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. PLANER 2 ; picard, plène, plème.

PLANE3

(pla-n') s. m.
Terme de coutellerie. La face interne de chaque lame des ciseaux, celle par laquelle ces lames sont en contact.

ÉTYMOLOGIE

  • Plan 1.

PLANE4

(pla-n') s. f.
Plane de mer, la plie.

ÉTYMOLOGIE

  • Plan 1.

plane

PLANE. n. m. Nom qu'on a donné quelquefois au Platane (voyez ce mot).

Il se dit encore d'une espèce d'Érable, appelée aussi Faux platane.

plane

PLANE. n. f. T. d'Arts. Outil tranchant et à deux poignées, dont les charrons, les tonneliers, etc., se servent pour aplanir, pour rendre uni et lisse le bois qu'ils emploient.

Il désigne aussi une Sorte de ciseau recourbé dont les tourneurs se servent pour aplanir et rendre uni.

plane

Plane, f. penac. Tantost est le nom d'une espece d'arbre que les Latins disent Plantanus, Tantost d'un instrument dont les charpentiers usent pour applanir et oster les bosses d'un bois, mot usité au pays de Dauphiné et circonvoisins, les François l'appellent Rabboth, c'est aussi un instrument de charron ou de chalissier.

plane


PLANE, s. m. et fém. PLANER, v. act. et n. [2e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Plane est masc. quand on parle d'une sorte d'arbre; et fém. quand il se dit d'un instrument qui sert aux charrons et aux toneliers, etc. à polir les bois qu'ils emploient. = Planer, actif, et Planer, neutre, ont des sens bien diférens, et qui n'ont point de raport l'un avec l'aûtre. Le premier signifie unir, polir. "Planer de la vaisselle, un morceau de bois, une doûve. — Le second, se dit des oiseaux qui se soutiènent en l'air sur leurs ailes étendûes, sans qu'ils paraissent les remuer. Un oiseau qui plane en l'air; ou absolument, qui plane. = Dans ce dernier sens, on le dit, depuis quelque-tems, au figuré; et c'est une locution à la mode. M. Thomas n'avait garde de l'oublier. "S'il y avoit un homme qui pût s'élever au-dessus de la terre, et planer sur les Empires, voir de la hauteur de l' aigle tous les lieux et tous les tems... ce seroit à lui à parler d'un Ministre et d'un Homme d'État. — Quelle boufissûre!
   Mais déja mon esprit plane au sein de l'espace.
       Anon.
  Sortis de l'univers, planant en liberté,
  Nous le pesons au poids de la postérité,
      Le Prieur.