planté

planté


plantée

(plɑ̃te)
adjectif
péjoratif en position debout, sans bouger Ne reste pas planté là : va l'aider !

plante

PLANTE. n. f. Nom général sous lequel on comprend tous les végétaux, comme les arbres, les arbrisseaux et les herbes. Plante ligneuse. Plante fibreuse. Plante herbacée. Les racines, la tige, les feuilles, les fleurs d'une plante. La graine d'une plante. L'anatomie des plantes. La description des plantes. La circulation de la sève dans les plantes. Plante exotique.

Jardin des plantes, Jardin où l'on cultive des végétaux pour l'étude de la botanique. Le jardin des plantes de Paris, de Bordeaux, de Montpellier.

PLANTE se prend souvent dans une signification plus restreinte et se dit des Herbes, des plantes non ligneuses, par opposition à celles qui le sont. Une plante rare. Une plante de serre. Élever, cultiver des plantes. Plantes alimentaires. Plantes annuelles, bisannuelles. Plantes vivaces. Plantes parasites. Plantes marines, aquatiques. Plantes étiolées. Plantes odorantes, aromatiques. Plantes grasses. Plantes sarmenteuses, grimpantes. Plantes potagères. Plantes tinctoriales. Plantes usuelles. Plantes vénéneuses. Plantes médicinales.

Il s'emploie quelquefois absolument et signifie Plante médicinale. La connaissance des plantes est nécessaire à un médecin.

Il se dit particulièrement d'une Jeune vigne, d'une vigne nouvelle. Du vin d'une nouvelle plante.

plante

PLANTE. n. f. Partie du pied de l'homme qui pose à terre. La plante du pied, des pieds. Il a la plante des pieds douloureuse. On donnait en Turquie la bastonnade sur la plante des pieds.

Il désigne particulièrement la Partie du dessous du pied qui va du talon jusqu'à la base des orteils. Chatouiller la plante des pieds.

Il se dit aussi de la Partie inférieure du pied des animaux plantigrades; de la Partie inférieure du pied des oiseaux depuis son articulation jusqu'à la base des doigts; et de la Première jointure du tarse chez les insectes.

plante

Plante, c'est le brin d'estoc soit d'une herbe ou d'un arbre, Planta, Plante aussi, c'est une vigne nouvellement plantée, de marcottes ou crossetes, Nouelletum, Telles vignes appelle on aussi jeunes plantes, les deux ou trois premieres années, Dela en avant plantes, tant qu'elles acquierent le nom de vieilles vignes.

Plantes et sauvageaux, ou pepins, Semina.

Arbres qui jettent des plantes, Plantigerae arbores.

Toute plante de qui la racine ne meurt point, jasoit que la tige meure, ou ne meure point, Viuiradix.

Quand une plante, ou arbre commence à se lier en terre, et prendre nourriture et croissance, Coalere.

La plante tient et a prins racine, Tenet planta.

¶ La plante des pieds, Solum, Planta, Vestigium.

Depuis la plante du pied jusques au sommet de la teste, A vestigio ad verticem.

planté

Planté de quelque chose, Aucuns escrivent Plenté, et semble qu'il vienne de Plenitudo, ou bien de Plenitas, comme si nous disions Plenté pour Plenité, Hubertas, Feracitas, Copia.

Les fruicts viennent à grande planté, Huberant fructus.

plante


PLANTE, s. fém. PLANTER, v. act. PLANTEUR, s. m. PLANTOIR, s. masc. [Plan-te, , teur, toar: 1re lon. 2e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Plante se dit 1°. en général, d'un corps organisé, qui produit ordinairement des feuilles et des fleurs. On comprend sous ce nom, les arbres et toute sorte de végétaux. "La graine, les racines d'une plante. "Il vient dans ce pays là, toute sorte de plantes. = 2°. Dans un sens plus resserré, on le dit de celles qui ne poussent point de bois. "Le tabac est une belle plante. "Plante râre, aromatique, médicinale. "Élever, cultiver des plantes. = 3°. Plante se dit quelquefois pour plante médicinale. "Le jardin des plantes. "Un Médecin doit conaitre les plantes, etc. = 4°. En parlant d'une jeune vigne, on dit, du vin de plante, de jeune, de nouvelle plante.
   5°. La plante des pieds, le dessous des pieds de l'Homme. Avoir mal à la plante des pieds.
   PLANTER se dit, au propre, des plantes qu'on met en terre: "Planter un arbre, un bois, une alée, une avenûe. Planter des choux, de la laitûe. On le dit même des noyaux, des oignons, des fleurs, de toutes les graines qu'on met en terre l'une aprês l'aûtre, au lieu de les semer confusément. = Par extension et par similitude, on le dit de certaines chôses qu'on enfonce en terre pour y demeurer, de manière pourtant qu'il en paraisse une partie en dehors. "Planter des bornes, un poteau, une Croix. Planter un piquet, des jalons, etc. = Au fig. st. famil. il se dit pour placer, ou laisser, abandoner. "Me voici plantée au coin de mon feu. Sév.Planter là quelqu'un, le quiter. "Pensez-vous qu'il n' y ait qu'à nous donner un premier tome... aussi joli que celui que nous avons vu, et puis nous planter là. Sév. Planter quelque chôse au nez de quelqu'un: lui dire en face des chôses désagréables. = Me voilà bien planté pour reverdir, c. à. d. dans une triste situation. = Se planter bien, se tenir de bone grâce. = Cheveux bien plantés, bien placés. Statûe, figûre en pied bien plantée, représentée debout dans une belle atitude. — Voy. Chou, Piquet.
   PLANTEUR, qui plante des arbres: c'est un grand planteur, st. famil. "Un planteur de choux, un Noble, qui vit à la campagne. St. prov. et moqueur. = * Propriétaire d'une plantation en Amérique. C'est un mot que nous devons aux Anglais, mais que l'usage n'a pas encôre adopté en France. "Vos matelots captifs, vos planteurs ruinés. Linguet. Ann. Polit.
   PLANTOIR, outil de bois, ordinairement ferré par le bout, qui est aigu, dont les Jardiniers se servent pour faire des trous en terre dans les endroits où ils veulent planter des buis, des laitûes, etc. etc.

Traductions

planté

נטוע (ת), שתול (ת), תקוע (ת), שָׁתוּל, נָטוּעַ

planté

verstehen